chaulage

CHAULAGE

(chô-la-j') s. m.
Opération qui consiste à soumettre à l'action de la chaux vive, pulvérulente ou dissoute dans l'eau, les grains des céréales que l'on veut préserver ou débarrasser de la carie, du charbon.
Terme de jardinage. Opération qui se fait avec du lait de chaux un peu épais, fraîchement préparé, et dont on badigeonne les arbres l'hiver pour détruire les insectes, la mousse, etc. Opération qui consiste à asperger d'eau de chaux le raisin pour empêcher les passants d'en prendre.
Terme d'agriculture. Opération qui consiste à répandre sur les terres, pour en augmenter la fertilité, de la chaux réduite en poudre, seule ou mélangée.

ÉTYMOLOGIE

  • Chauler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHAULAGE. Ajoutez :
    Opération qui consiste à marquer à la chaux les wagons chargés de houille, pour empêcher ou constater les détournements en cours de transport.
    Un arrêté royal de Belgique, du 9 juin 1874, dispose que les indications de la lettre de voiture, en ce qui concerne certaines expéditions de charbons, " ne sont acceptées que comme base de perception des taxes, et que les transporteurs n'ont pas à répondre du poids si les wagons arrivent à destination avec leur chaulage intact, " [, Gaz. des Trib. 30 nov. 1876, p. 1159, 2e col.]

chaulage

CHAULAGE. n. m. T. d'Agriculture. Action de chauler. Chaulage des terres, des graines, des arbres fruitiers.
Traductions

chaulage

סיוד (ז), סיידות (נ), סִיּוּד