chausse

CHAUSSE

(chô-s') s. f.
Sorte de sac d'étoffe de laine, de forme conique, que l'on emploie à filtrer certaines liqueurs trop denses pour passer au filtre de papier.
Chausse de l'Université, ornement de ceux qui ont quelques degrés dans l'une des facultés. C'est une pièce de drap, froncée en son milieu, garnie d'un, deux ou trois rangs d'hermine, selon le grade, qui se place sur l'épaule gauche, à découvert, par-dessus la robe, et pend sur la poitrine et sur le dos.
Terme de blason. Espèce de chevron plein et massif, qui, étant renversé, touche de sa pointe celle de l'écu.
Terme de costume militaire. Chausse du colback, partie supérieure du colback, formée d'un morceau de drap qui pend sur le côté.
Chausse d'aisances, le tuyau des latrines.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il fut six sepmaines prisonnier dans un engein de bois pointu par le bas, que les questionnaires appellent chausse-d'hypocras [D'AUB., Hist. I, 75]
    Et lorsqu'on le voudra donner au patient, estant en la chausse ou canon à clystere, on y adjoustera une dragme d'huile de genievre [PARÉ, XV, 39]
    Les apothicaires usent de manche de drap faite en pointe, qu'on appelle chausse d'hippocras [ID., ib. XXVI. 10]
    À l'endroit où l'isle se va estroississant en une longue chausse serrée d'un costé et d'autre de la mer [AMYOT, Phocion, 18]
    Que la chausse de l'aisement [latrines] soit distante de dix pieds du puys du voisin [, Coustumier génér. t. I, p. 281]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. CHAUSSES.

chausse

CHAUSSE. s. f. Pièce d'étoffe que les membres des universités portent sur l'épaule dans les fonctions publiques, et qu'on nomme aussi Chaperon. Chausse de docteur en théologie. Chausse de docteur en droit.

chausse

CHAUSSE se dit aussi d'Une pièce de drap taillée en capuchon pointu, dans laquelle on passe des liqueurs qui ont besoin d'être clarifiées.

Chausse d'aisances, Le tuyau des latrines, qui est ordinairement de poterie revêtue de plâtre.

Voyez CHAUSSES.

chaussé

CHAUSSÉ, ÉE. participe Prov. et fig., Les cordonniers sont les plus mal chaussés, On néglige ordinairement les avantages qu'on est le plus à portée de se procurer par son état, par sa position, etc.

Fig. et fam., Elle est toute des mieux chaussées, se dit D'une femme du bon ton, d'une petite maîtresse. Il ne s'adresse qu'aux mieux chaussées, Il ne courtise que des personnes jolies et de qualité.

Prov., S'enfuir un pied chaussé, l'autre nu, S'enfuir en toute hâte, sans prendre le temps de s'habiller.

chausse

Chausse, f. C'est l'habillement de la jambe d'un homme ou femme, Caliga.

chaussé

Chaussé, m. C'est le participe masculin de Chausser, Caligatus, Caligis indutus.

Chaussée, f. Est le participe feminin de Chausser, Caligata, Caligis amicta.

chausse

Chausse, ou Bas de chausse, Tibiale, huius tibialis.

Haut de chausses, Femoralia et subligacula.

Chausses entretenans, Femoralia cum subligaculis.