chef

(Mot repris de chefs)

chef

n. [ du lat. caput, tête ]
1. Personne qui commande, qui exerce une autorité : Le chef de l'État est en visite à l'étranger président de la République, en France directeur, dirigeant, patron
2. Responsable d'un secteur donné, au sein d'une entreprise : Chef de rayon. Chef des ventes.
3. Personne qui possède l'aptitude au commandement, qui sait se faire obéir : Tu as l'âme d'un chef leader
4. Fam. Personne compétente, qui excelle dans une activité : Tu as joué comme un chef as, champion, virtuose
5. Personne qui dirige la cuisine d'un restaurant : Goûtons la spécialité du chef.
6. (Employé en appos.) Précise un grade : Le médecin-chef est une femme. Adjudant-chef.
En chef,
en qualité de chef : La rédactrice en chef d'une revue. Les commandants en chef se sont réunis en terrain neutre.
n.m.
Au premier chef,
au plus haut point ; avant tout : Cet article te concerne au premier chef.
Chef d'accusation,
dans la langue juridique, point capital sur lequel porte une accusation.
De son chef ou de son propre chef,
de sa propre autorité ; de sa propre initiative : Il a décidé de son propre chef de revendre la voiture.

CHEF

(chèf ; au pluriel l's ne se lie pas : les chèf et les soldats ; cependant quelques-uns lient : les chèf-z et les soldats) s. m.
Tête. Le chef de saint Jean-Baptiste.
Et que peut plus un corps dont le chef est à bas ? [ROTR., St Gen. V, 2]
Je veille sur les miens, mes soucis les conservent, Comme le chef a soin des membres qui le servent [CORN., Cid, II, 7]
Le corps n'est non plus vivant sans le chef que le chef sans le corps [PASC., Pensées, II, 17]
Et son chef couronné De cent fleurs de lis d'or [RÉGNIER, Épit. I]
C'est sous cette croix terrible qu'elle baisse son chef sacré [MASS., Car. Passion.]
La marque effroyable de royauté dont on l'a couronné déchire son chef auguste [ID., ib.]
L'onction fut répandue sur son chef sacré [ID., Or. fun. Villeroy.]
Le chef orné de longs cheveux en tresses [VOLT., Ingénu, 1]
Je creusai à mon général une fosse profonde, j'y réunis le tronc et le chef de Maurice [CHATEAUB., Mart. 230]
Par mon chef, sorte de jurement autrefois en usage et qui, signifiant par ma tête, exprime qu'on met sa tête pour garant.
Par mon chef, c'est un siècle étrange que le nôtre [MOL., l'Étour. I, 6]
Par extension, tête de bétail. Il avait deux cents chefs de brebis. Il est vieux.
Principal. Abbaye chef d'ordre, ou, simplement, chef d'ordre, la principale maison de l'ordre, celle dont les autres dépendent. Terme de marine. Chef d'eau, synonyme de haute ou pleine mer.
Premier ancêtre. Le chef de la famille des Montmorency.
Ma famille eut pour chef Un des fils de Pépin le Bref [BÉRANG., Carab.]
Chef de famille, celui qui tient le premier rang dans une famille. Ce jeune homme, ayant des frères et des sœurs plus jeunes que lui, est devenu, par la mort de son père, chef de famille. Chef du nom et des armes ou chef de nom et d'armes, celui qui est le premier de la branche aînée d'une grande famille. Terme de jurisprudence. Du chef, d'où un droit procède. Venir à une succession de son chef. Il a tant de biens du chef de son père. Il a eu cette terre du chef de sa femme.
Notre prince a des dépendants, Qui, de leur chef, sont si puissants, Que chacun d'eux pourrait soudoyer une armée [LA FONT., Fabl. I, 12]
De son chef il ne devait rien [BOSSUET, I, Pass. 1]
Les enfants sont de leur chef associés à son droit [J. J. ROUSS., Écon. 3]
De son chef, de son propre mouvement, de son autorité privée.
J'ai été voir de mon chef M. de Lamoignon [SÉV., 492]
Vous m'écrivez de votre chef au coin du feu [ID., 104]
Monsieur, je vous respecte trop pour vous rien dire de mon chef qui vous déplaise [REGNARD, Sérénade, 16]
Il met de son chef des règles à tout ce qui nous est prescrit [MONTESQ., Esp. IV, 2]
Au lieu de vous dire de mon chef ce que je pense [J. J. ROUSS., Ém. IV]
Celui qui est à la tête, qui dirige ou commande. Le pape est le chef de l'Église. Les chefs des douze tribus.
Ces mutins ont pour chefs les gens de Laodice [CORN., Nicom. V, 3]
Elle avait encore gagné un maire de Londres dont le crédit était grand, et plusieurs autres chefs de la faction [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
L'homme de la nature est le chef et le roi [BOILEAU, Sat. VIII]
Ils n'attendent qu'un chef contre la tyrannie [RAC., Mithr. III, 1]
Je le fis nommer chef de vingt rois ses rivaux [RAC., Iph. III, 6]
C'est [Benoît XIV] le pape des savants ; or les savants ne peuvent rien faire de mieux que d'avoir pour leur chef celui qui l'est de l'Église [MONTESQ., Correspond. 49]
Le chef du jury, nom donné par extension à celui qui est désigné le premier pour faire partie du jury et qui doit porter la parole pour dire oui ou non. Chef, en parlant d'une femme.
En mémoire de cet événement [l'affaire du Pruth], il voulut que la czarine instituât l'ordre de Ste-Catherine dont elle serait chef et où il n'entrerait que des femmes [FONTENELLE, Czar Pierre.]
Général d'armée.
Il est du devoir d'un bon chef.... C'est ce qu'a vu notre siècle ; et, ce qui est encore plus grand, il a vu un roi se servir de ces deux grands chefs [Condé et Turenne], et profiter du secours du ciel [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
De là vient ce parfait concert qui fait agir les armées comme un seul corps, ou, pour parler avec l'Écriture, comme un seul homme ; pourquoi comme un seul homme ? parce que, sous un même chef qui connaît et les soldats et les chefs comme ses bras et ses mains, tout est également vif et mesuré [BOSSUET, ib.]
Les officiers des différents grades. Obéir à ses chefs.
Cette ardeur qui des chefs passe aux moindres soldats Anime tous les cœurs, fait agir tous les bras [CORN., Les victoires du roi.]
Chef de corps, colonel dans l'infanterie, chef de bataillon dans les chasseurs de Vincennes, etc. Le ministre enjoint aux chefs de corps.... Chef d'escadron, de bataillon, officier qui commande un escadron, un bataillon. Chef de poste, celui qui commande un poste. Chef d'escadre, autrefois officier supérieur de marine qu'on nomme aujourd'hui contre-amiral.
Terme d'artillerie. Chef de pièce, l'artilleur qui dirige la manœuvre d'une pièce et qui la pointe.
Chef de file, l'homme qui est le premier d'une file de gens de guerre à pied ou à cheval. Terme de marine. Le vaisseau qui est le premier de la ligne de bataille, qui tient la tête de l'armée. Fig. Chef de file, meneur. C'est lui qui est le chef de file de tous ces gens-là.
Terme d'administration. Chef de division, de bureau, celui qui dirige le travail des employés d'une division, d'un bureau. Anciennement, chef de pont, synonyme de chableur.
Dans l'industrie, chef d'atelier, celui qui dirige les travaux d'un atelier. Chef industriel, chef d'industrie, chef d'un grand établissement industriel. Terme de corderie. Chef de roue, celui qui conduit la roue.
10° Au théâtre, chef d'emploi, celui qui remplit en chef les rôles de même caractère. Chef d'orchestre, celui qui dirige un orchestre. Chef d'attaque, musicien chargé de conduire les chanteurs qui, dans un chœur, chantent la même partie. Les chefs d'attaque marquent les entrées.
11° Dans les choses de la bouche, chef d'office, de cuisine, et, absolument, chef, celui qui préside à l'office, à la cuisine. Dans quelques cours, chef de gobelet, chef de fruiterie, le principal officier du gobelet, de la fruiterie.
12° En chef, loc. adv. En qualité de chef. Ingénieur en chef.
Ayant commandé des armées en chef [SÉV., 134]
Être, travailler en chef dans une affaire, avoir la principale direction.
13° Article, division, point en discussion.
J'ai réduit ce grand sujet à trois chefs [BOSSUET, Aumône, 4]
On peut classer la littérature sous ces trois chefs principaux : philosophie, histoire, éloquence [CHATEAUB., Génie, III, II, 1]
Ces lois avaient plusieurs chefs et l'on en connaît trente-cinq [MONTESQ., Espr. XXIII, 21]
Les chefs d'une requête [PATRU, Plaid. 4, dans RICHELET]
Voilà comme il parle sur tous ces chefs, et c'est sur quoi je m'imagine qu'il croit avoir le pouvoir de résister à la grâce [PASCAL, Prov. 18]
Si l'ambassadeur est lésé dans quelques chefs qui ont été réglés [LA BRUY., X.]
Elle n'approuvait pas la réformation d'Édouard en tous ses chefs [BOSSUET, Var. 10]
Ils vivaient sous la foi des anciennes prophéties qu'ils avaient vues s'accomplir si précisément à leurs yeux en tant de chefs [ID., Hist. II, 5]
Il y a grande apparence que vous gagnerez un chef de votre procès [VOLT., Dial. 2]
14° Point d'accusation.
L'accusation se réduisait à deux chefs [BOSSUET, Conc.]
L'auteur ne dit rien sur ce dernier chef d'accusation [ID., Préf.]
Un de leurs plus grands chefs d'accusation et où ils insistaient le plus était celui-ci.... [PASC., Prov. 19]
Crime de lèse-majesté au premier chef, attentat, conspiration contre la personne du prince. Crime de lèse-majesté au second chef, attentat contre l'autorité du prince ou contre l'intérêt de l'État.
Les crimes de lèse-majesté au premier chef [PASC., Prov. 14]
Dans le cas du crime de lèse-majesté au premier chef [MONTESQ., Espr. V, 15]
Fig.
Attaquer ce préjugé, crime de lèse-majesté au premier chef [DIDER., Princ. de polit. 58]
15° Terme de manufacture. La tête d'une étoffe, le bout par lequel on a commencé à la fabriquer. Terme de chirurgie. Les chefs d'une bande, les bouts, les extrémités de la bande. Fig.
Venir à chef, venir à bout.... aucun d'eux ne put venir à chef De son dessein [LA FONT., Rém.]
Jean Chatel n'a pas mis à chef son entreprise [VOLT., Mœurs, 174]
Il pense mettre à chef quelque belle entreprise [RÉGNIER, Sat. IX]
Cette tournure a vieilli, et venir à bout la remplace généralement.
16° Morceau de pâte réservé pour servir de levain. Côte à pic d'une carrière. La partie du devant d'un bateau.
17° Terme de pêche. Chef de brême, brême rouge.
18° En termes de blason, le chef est une pièce honorable qui occupe le tiers le plus haut de l'écu. La qualité en est déterminée par quelque autre mot, comme chef palé, chef bandé, etc.

HISTORIQUE

  • Xe s.
    Ad une spede [il] li roveret [commanda] tolir lo chief [tête] [, Eulalie]
    Un edre [lierre] sore sen cheve [, Fragm. de Valenc. p. 468]
  • XIe s.
    Assez est miex qu'il i perdent les chefs [têtes] [, Ch. de Rol. III]
    Dist l'archevesque : je irai, par mon chef [par ma tête] ! [, ib. LXII]
    Je lui toldrai la courone du chef [, ib. CLXXXIX]
    Et si [il] chevauche au premier chef davant [, ib. CCXXX]
  • XIIe s.
    Au chef [sommet] d'une montagne [, Ronc. p. 1]
    Clina son chief [, ib. p. 7]
    En chief [tête] li lacent un haume poitevin [, Ronc. p. 50]
    D'un chief en autre [de bout en bout] [il] lui a fraite [la targe] et croisie [, ib. p. 58]
    Si chevauchez au primer chef devant [, ib. p. 131]
    Les chez floris, mainte barbe i ont blance [, ib. p. 134]
    Et son col blanc, son chief blond et luisant [, Couci, V]
    À chief de tour [après tout] foloient li plus sage [QUESNES, Romancero, p. 86]
    Li uns consoille l'autre à quel chef pourront traire [à quelle fin ils pourront arriver] [, Sax. XXX]
    Il n'en venront à chief, mes cuers le senefie [l'annonce] [, ib. XXXII]
    E Adam e li clerc nen unt chief se deu nun [, Th. le mart, 32]
    Bien vaigniés, dame, ce li a dit li rois. Diex vos saut, sire, dist la dame au chief blois [, Raoul de C. 265]
  • XIIIe s.
    Perdue avoit la veue par une plaie qu'il avoit eue el chief [VILLEH., XL.]
    Adonc pristrent un parlement au chief [à la fin] du mois à Soissons [ID., XXV]
    Tel couronne [elle] ot ou chief, qui mout lui atalente [, Berte, X]
    Dort la roïne Berte, sous son chief une pierre [, ib. X]
    Ce fu par un lundi, au chief de la semaine [, ib. L]
    Ains que de ceste chose à bon chief [nous] ne venons [, ib. LXXVII]
    Par la lance saint Jacques ! dist li rois, fai ent çou qu'il te plaist : mais je croi que tu n'en venras à cief ; car Englois sont traïtour et felon [, Ch. de Rains, 154]
    Et avint que Miles li esleus de Biauvais qui estoit ciés d'eaus [eux], s'en vot revenir en Franche [, ib. 103]
    Mès le sens, qui le vuet acquerre, Tant cum il puet vivre sor terre, Fait à son mestre compaignie, Et miex vaut au chief [bout] de sa vie Qu'il ne fist au commencement [, la Rose, 8364]
    À chief de piece [à la fin] [, ib. 2301]
    Nus ne vit onques nului qui en uzast, qui en venist onques à bon quief [BEAUMANOIR, XI, 26]
    Et cil afere fust renvoiez de chief au roi, por ce qu'il ne fust pas prové que le conseil à l'autre fust requis en tens convenable [, Liv. de just. 48]
    Le chief seignor dou reiaume de Jerusalem peut fié [fief] doner dou demaine de sa seignorie [, Ass. de J. I, 215]
    Quant il se retournoit et veoit que les Turs estoient entrés par l'autre chief [bout], il leur recouroit sus l'espée au poing et les en chaçoit [JOINV., 251]
    Le roy et nous alames jusques au chief [au bout] du courtil [ID., 285]
    Au chief de IX jours, les cors de nos gens que il avoient tuez vindrent au desus de l'yaue [ID., 235]
    Babyloine [le Caire] estoit le chief [la capitale] de tout le royaume d'Egypte [ID., 219]
    Le mestre s'agenoilla et tendit le chief de son mantel au roy, et abandonna au roy quanque il avoient à prenre pour s'amende, tele comme il la voudroit deviser [régler] [ID., 268]
  • XVe s.
    Je la reprendrai [la chevauchée du duc de Lancastre] où je la laissai, car j'ai grand desir de la continuer et mettre à chef et conter comment elle se fit [FROISS., II, III, 82]
    Quand le duc d'Anjou vit qu'il n'en viendroit point à chef [ID., II, II, 20]
    Mais que vous me promettez que du corps mal ne lui ferez. Par mon chef, dit le comte, nennil [ID., I, I, 151]
    À nud chef, et la hart au col [Eustache de St-Pierre] [ID., I, I, 321]
    Un escu d'azur à un chef d'argent [ID., I, I, 34]
    Sa banniere [du sénéchal de Carcassonne] qui estoit de gueules à un chef d'argent et à deux demi chevrons au chef [ID., I, I, 137]
    Or avint que, au chef de deux jours, ce tourment [tempête] cessa [ID., I, I, 18]
    Londres qui est le chef d'Angleterre [ID., I, I, 23]
    [Les chevaliers envoyés pour reconnaître les morts rapportent au roi] que onze chefs de princes estoient demeurés sur la place [ID., I, I, 295]
    Je tiens amans pour folz, ne leur desplaise, De travailler sans riens mener à chef [CH. D'ORL., Rondeau.]
    Lequel sembloit aussi bien prince et grant chief de guerre comme nul autre que veisse [COMM., I, 6]
    À chef de piece [à la fin], ce desiré jour fut assigné [LOUIS XI, Nouv. I]
    Je ne doute pas que je n'en vienne bien à chef [ID., ib. III]
    Elle lui va dire, de chef en chef et de bout en bout, tout le fait [ID., ib. XI]
    Lors lui va conter, de chef en bout, l'avertissement et conseil [ID., ib. XXVI]
  • XVIe s.
    Ce dist Paris : je suys le chef de France [J. MAROT, V, 246]
    Comme si le chef et principal de toutes vertus eust esté [CALV., Instit. 171]
    Pour aller veoir Jesus Christ nostre chef [MAROT, I, 274]
    Ou si au chef lui trouvez attaché Chappeau de fleurs, qu'il luy soit arraché [ID., I, 362]
    Et n'est doctrine escripte, ne verballe, Qu'un vrai poete au chef ne deust avoir [ID., II, 169]
    Si luy a dit à chef de temps ainsi : Que cherches-tu en ce palais icy ? [ID., IV, 58]
    Ce jour premier fut la cause et le chef Et de la mort, et de tout le meschef [DU BELLAY, IV, 11, recto.]
    Un qui veit à chef de piece [à la fin] un sien esclave fuitif qui le suivit [LA BOËTIE, 307]
    Le chef [commandant] d'une place assiegée [MONT., I, 23]
    Celuy qui debvoit conduire l'entreprinse à chef, estoit.... [ID., I, 127]
    Chrysippus et Zenon, chefs de la secte stoïcque [ID., I, 240]
    Xantippus feit enterrer son chien sur un chef [cap] en la coste de la mer qui en a depuis retenu le nom [ID., II, 135]
    De respondre à un propos où il y eust plusieurs divers chefs, il n'est pas en ma puissance [ID., III, 54]
    Sur cette route, au chef [bout] de chasque journée, il y a de beaux palais [ID., IV, 26]
    Leurs lieutenants leur ont mis à chef de grandes entreprinses [ID., III, 90]
    Finablement, ayant conduit l'œuvre totale à chef [AMYOT, Épît.]
    Par le denombrement du peuple il fut trouvé cent trente mille chefz contribuans, en ce non compris les enfants orphelins ni les femmes vefves [ID., Publ. 23]
    Au long du port de Piroee à venir de devers le chef [cap] de Alcimus [ID., Thém. 58]
    Ce lieu estoit fatalement destiné pour estre une fois le chef de toute l'Italie [ID., Cam. 54]
    Les longs cheveux de ton beau chef doré [ID., Flamin. 25]
    Pendant qu'il avoit esté seul en chef capitaine [ID., Nicias, 38]
    Peu de jours après se presenta devant le chef [cap] de Caux trente cinq navires anglesches [M. DU BELLAY, 595]
    La ligature ou bande retentrice se fait quelques fois avec un chef, ou avec plusieurs [PARÉ, VII, 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, ché ; wallon, chîf ; di chif à cowe, de chef en queue, du commencement à la fin ; provenç. cap ; espagn. xefe, chef ; cabo, bout ; ital. capo ; du latin caput, tête. Dans le vieux français, nominatif singulier, chés ou chiés ; régime, chef.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHEF. Ajoutez :
    Le commandant d'un escadron est un capitaine en premier ; le chef d'escadrons commande deux escadrons.

chef

CHEF. n. m. Celui qui est à la tête d'un corps, d'une assemblée, etc., qui y a le premier rang et la principale autorité. Le Pape est le chef visible de l'Église. Le garde des sceaux est le chef de la justice. Le chef, les chefs de l'armée. Le chef, les chefs d'une peuplade. Être sous un chef. Chef de bandits. Chef de faction, de parti, de secte. Ils l'ont choisi pour chef. Élire un chef, des chefs. Il fut le chef de cette école célèbre.

Il se dit particulièrement, dans un sens générique, des Officiers et sous-officiers de divers grades. Obéir à ses chefs. Ce soldat est estimé de ses chefs. Il osa porter la main sur son chef. Avoir de bons chefs. L'exemple des chefs encourage le soldat.

Il signifie aussi Général d'armée. Il est du devoir d'un bon chef de...

Chef de famille, se dit du Père, de la mère, du fils aîné, enfin de la personne qui a la responsabilité matérielle et morale de la famille.

Chef d'escadron, Officier supérieur d'artillerie ou de cavalerie. Chef de bataillon, Officier supérieur d'infanterie du grade intermédiaire entre celui de Capitaine et celui de Lieutenant- colonel. Chef de poste, Officier ou sous-officier qui commande un poste, une garde.

Chef d'état-major, Officier général ou supérieur qui commande l'état-major d'un corps d'armée. Chef d'état-major général, Officier général qui commande l'état-major de toute l'armée.

Chef de peloton, de section, se dit, dans les exercices militaires, de Celui qui dirige les mouvements d'un peloton, etc.

Chef de pièce, Le canonnier qui pointe et qui commande la manoeuvre d'une pièce de canon.

Chef de hune, Quartier-maître chargé de diriger le service de la hune dans un vaisseau.

Chef de file, L'homme qui est le premier d'une file de soldats, soit à pied, soit à cheval. En termes de Marine, il se dit du Vaisseau qui est le premier de la ligne de bataille, qui tient la tête de l'armée navale. Il se dit figurément de Celui sous la conduite de qui on se place.

Chef de division, Celui qui est à la tête de tous les employés d'une division, dans un Ministère, dans une administration. On dit dans un sens analogue Chef, sous-chef de bureau, et aussi Chef de service.

Chef d'atelier, Celui qui dirige les travaux d'un atelier dans une manufacture.

Chef de gare, Celui qui dirige une gare.

Chef de train, Celui qui a la responsabilité de la marche d'un train.

Chef d'orchestre, Celui qui dirige un orchestre.

Chef de musique, L'officier qui dirige une musique de régiment.

Chef d'attaque, Musicien chargé de conduire les chanteurs qui, dans un choeur, chantent la même partie.

Chef d'emploi se dit, en termes de Théâtre, par opposition à Double et signifie Le plus ancien des acteurs qui remplissent les rôles d'un même emploi.

Chef de claque, Celui qui donne le signal des applaudissements aux claqueurs.

Chef de cuisine, d'office, ou absolument Chef, désigne le Cuisinier principal qui a les autres sous ses ordres.

Par apposition, il s'emploie quelquefois comme une sorte d'adjectif. Maréchal des logis chef. Adjudant chef. Gardien chef.

EN CHEF, loc. adv. En qualité de chef. Commander une armée en chef. Ces deux généraux avaient commandé en chef. Général en chef. Commandant en chef. Ingénieur en chef.

Être en chef dans une affaire, En avoir la principale direction.

Greffier en chef, Le premier greffier dans une cour de justice, dans un tribunal.

CHEF signifiait primitivement Tête. Voyez COUVRE-CHEF. Il se dit encore, dans cette acception ancienne, à propos des Reliques. Le chef de saint Jean. Le chef de saint Denis.

En termes de Blason, CHEF désigne la Pièce qui est au haut de l'écu et qui en occupe le tiers.

Par extension, en termes d'Arts, Le chef d'une étoffe, Le bout par lequel on en a commencé la fabrication.

En parlant de Biens, d'héritages, de successions : De son chef, De son côté, par soi- même. Il a tant de bien de son chef. Succéder de son chef ou par représentation. On dit aussi Du chef de quelqu'un, Comme exerçant les droits de quelqu'un. Il a eu cette terre du chef de sa femme. Ils vinrent à la succession du chef de leur père.

De son chef signifie aussi De sa tête, de son propre mouvement, de son autorité privée. Il a fait cela de son chef, sans en avoir reçu l'ordre. Je n'avance point cela de mon chef. Cet auteur ne dit rien de son chef.

Il signifie encore Article, point principal. Chef d'accusation. Les chefs d'une accusation. Les divers chefs d'une loi. Les principaux chefs d'une demande. Sa doctrine se réduisait à trois chefs.

En termes d'ancienne Jurisprudence criminelle, Crime de lèse-majesté au premier chef, Attentat, conspiration contre la personne du Prince. Crime de lèse-majesté au second chef, Attentat contre l'autorité du Prince ou contre l'intérêt de l'État. La fausse monnaie, l'intelligence avec les ennemis est un crime de lèse-majesté au second chef.

chef

Chef, m. Qui vient du Grec képhalê, non du Latin Caput, est la teste proprement de l'homme et de la femme, Caput, car quant aux bestes brutes, on use du mot Teste.

Chef et Capitaine d'une armée, Strategus, Dux exercitus.

Le chef des armes d'une maison, est dit celuy qui en porte les armes toutes pleines et sans brisure.

Tous chefs d'armées, qui avoient eu ce tiltre ou par l'ordonnance du peuple, ou par l'authorité du Senat, ou par une joyeuse acclamation de leur armée, apres avoir fait quelque beau fait de guerre sur les ennemis, Imperatores.

Tu és le chef de cette affaire, Tu es huic rei caput.

Chef et conducteur des plaisirs desordonnez, Praefectus libidinum.

Estre chef de bande, Ordines ducere.

Le chef ou capitaine de toute l'entreprinse, Princeps atque architectus sceleris.

Le chef de l'embassade, Princeps legationis. Liu. lib. 23.

Chef d'oeuvre, Canon artis.

Faire chef d'oeuvre, Tyrocinium facere.

¶ Chef, pour Bout. Au chef de la vallée, In extremo valle.

Au chef de trois sepmaines, A chef de piece, ou En fin de compte, c'est à dire, Finalement, Ad extremum.

Mettre à chef quelque haute entreprinse, Consciscere facinus.

Venir à chef de ses besongnes et entreprinses, Assequi propositum, Consequi, Conficere rem, id est, venir à bout.

Venir à chef d'un mauvais marchant, Comprimere improbum negotiatorem, id est, en venir à bout.

Qui est venu à chef de plusieurs hautes entreprinses, Factis vir magnificus, id est, qui est venu à bout.

Appartenant à un chef de guerre, Imperatorius.

Bailler un chef et dictateur à un Consul, Arrogare Dictatorem Consuli.

chef


CHEF, s. m. [Chèf: è moy.] Tête. Ce mot, qui n'est plus usité en prôse, dans le sens propre, est très-beau en vers.
   Le chef ceint de lauriers sur un superbe char.
Cependant, même dans la poésie, il ne peut pas toujours se mettre à la place de tête. L'Académie, dans ses sentimens sur le Cid, n'aprouve point la critique de ce vers.
   Et le mortel afront
   Qui tombe sur mon chef, réjaillit sur ton front.
Elle trouve l'observateur (Scuderi) trop rigoureux de reprendre ce mot de chef, qui n'est pas, dit-elle, tant hors d'usage qu'il dit. Aujourd'hui on est plus délicat, et l'on ne trouverait pas trop rigoureûse la critique de cette expression. Voyez TêTE.
   Chef, au figuré, est plus usité. 1°. Celui qui est à la tête d'un Corps, d'une Assemblée; le Pape est le Chef visible de l'Église; le Chef d'une Ambassade, d'une Députation, les Chefs de l'Armée, etc. = Abaye, Chef d'Ordre, la principale maison de l'Ordre. — Chef de cuisine, d'ofice; le principal Oficier de, etc. = 2°. Articles, points; les divers chefs d'une acusation. Crime de leze Majesté au premier, au second chef. = 3°. En termes de Chirurgie, chef est le nom d'un bandage pour la saignée du front.
   EN CHEF, adv. Gréfier en chef, premier Gréfier: comander une Armée en Chef, en qualité de Général.
   Du chef de... De son chef, adv. Du côté de, de son côté. "Il a tant de bien de son chef, tant du chef de sa femme. — De son chef, signifie aussi, de sa tête, de son autorité. Il a dit cela de son chef, sans y être autorisé. Il a fait cela de son chef, sans en avoir d'ordre.
   *À~ CHEF, adv. Mettre à chef. Expression suranée. Achever. "Les Héros ont entrepris plusieurs actions dificiles qu'ils ont mises à chef. Trév. Dans ce Dictionaire on ne désaprouve pas cette locution. L'Académie la met aussi sans remarque. Je ne la crois bone que pour le style comique ou satirique.

Synonymes et Contraires

chef

nom masculin chef
2.  Personne qui mène un groupe.
Traductions

chef

Chef, Haupt, Führer, Oberhaupt, Anführer, Chefkoch, Leiter, Vorgesetzter, Baas, Häuptling, Kochchef, chief, leader, head, boss, chieftain, commander, cookaanvoerder, baas, chef, hoofd, leider, chefkok, opperhoofd, bevelhebber, (eerste) kok, (hoofd)punt [juridisch], commandant, hoofdman, chef-kokממונה (ז), מנהיג (ז), מפקד (ז), נשיא (ז), פרז (ז), קברניט (ז), ראש (ז), נָשִׂיא, רֹאשׁ, מְפַקֵּד, מַנְהִיגšéf, šéfkuchař, vedoucí, vůdcechef, kok, lederĉefkuiristo, ĉefojefe, amo, cap, capitán, caudillo, comandante, patrón, cocinero, jefe de cocina, líderpäällikkö, johtaja, keittiömestaricapo, capocuoco, principale, chef, leaderシェフ, ・・・長, リーダーarchimagirus, duxszefo, lider, szef, szef kuchnichefe, principal, chefe de cozinha, líderглава, командир, предводитель, лидер, руководитель, шеф-повар, шеф, вождьchef, kock, ledare老板, 厨师, 领导者, 首领αρχηγός, αφέντης, ηγέτης, σεφرَئِيس, طاهٍ, قَائِدٌkuhar, šef, vođa요리사, 우두머리, 지도자kjøkkensjef, lederผู้นำ, หัวหน้าพ่อครัวaşçıbaşı, lider, şefđầu bếp, người đứng đầu, người lãnh đạoГлавен (ʃɛf)
nom masculin
personne qui dirige chef d'orchestre chef d'État chef d'entreprise

chef

[ʃɛf]
nmf
[groupe] → leader; [tribu] → chief
la chef du gouvernement → the head of government
en chef
général en chef → general-in-chief
commandant en chef → commander-in-chief
[service] → head
Le nouveau chef du service comptable est un Écossais → The new head of the accounts department is Scottish.
(= supérieur hiérarchique) → boss
Je dois demander la permission à mon chef → I have to get permission from my boss.
[cuisine] → chef
la spécialité du chef → the chef's speciality
nm
au premier chef (= avant tout) [concerner, viser] → primarily
(= de sa propre initiative) de son propre chef → on one's own initiative
(humoristique, littéraire) (= tête) opiner du chef → to nod in agreement
chef d'accusation nm (DROIT)charge, count
chef d'atelier nmfforeman, forewoman
chef de bureau nmfchief clerk
chef de clinique nmfsenior registrar
chef de famille nmfhead of the family
chef de file nmf [parti] → leader
chef de gare nmfstation master
chef de guerre nmf (= chef militaire) → war leader (péjoratif)warlord
chef de ménage nmhead of household
chef d'entreprise nmfcompany director
chef d'équipe nmfteam leader
chef de rayon nmfdepartment supervisor, departmental supervisor
chef de service nmfdepartmental head
chef d'établissement nmf (ÉDUCATION)head teacher
chef d'État nmfhead of state