cheminée

(Mot repris de cheminee)

cheminée

n.f. [ du lat. caminus, four ]
1. Ouvrage, génér. de maçonnerie, permettant de faire du feu, comprenant un foyer et un conduit par où s'échappe la fumée : Mets tes habits mouillés devant la cheminée.
2. Encadrement du foyer qui fait saillie dans une pièce : Poser des chandeliers sur une cheminée.
3. Conduit par où s'échappe la fumée ; extrémité de ce conduit visible au-dessus d'un toit : Ramoner la cheminée. Des oiseaux ont fait leur nid sur la cheminée.
4. Conduit, génér. cylindrique, destiné à ventiler, à aérer une pièce : La cheminée de la hotte de la cuisine.
5. En géologie, partie d'un volcan par laquelle montent les laves et les projections volcaniques.

CHEMINÉE

(che-mi-née) s. f.
Endroit dans une chambre, disposé pour servir de foyer et communiquant avec le dehors par un tuyau qui donne issue à la fumée. Le foyer d'une cheminée. Un feu de cheminée. Cette cheminée fume. Ramoner la cheminée. La partie inférieure et antérieure de la cheminée, celle qui est dans la chambre. Cheminée de marbre. Chambranle de cheminée. La partie supérieure et extérieure, celle qui domine le toit. Il fit un grand vent qui abattit plusieurs cheminées. Cheminée en hotte, celle dont le manteau fort large par le bas et en figure pyramidale est porté en saillie par des corbeaux de pierre. Cheminée de cuisine, celle qui est avec hotte seulement, et le plus souvent sans jambage. Cheminée à la prussienne, sorte de cheminée en tôle, qui s'adapte à une cheminée ordinaire et se termine par une espèce de tuyau de poêle caché dans le conduit de la cheminée. Cheminée à la Rumford, cheminée dans laquelle on construit en briques des plans verticaux qui convergent en se rapprochant du fond de la cheminée, et sont coupés par un plan incliné à l'horizon, qui, partant du manteau, s'abaisse aussi vers le fond de manière à diminuer l'espace ordinairement laissé à l'entrée de l'air dans le tuyau, ce qui active le tirage. Cheminée à la Lommond, celle où le foyer est enveloppé de tuyaux ou conduits par où passe l'air pris au dehors, lequel s'échauffe et vient se verser dans la chambre par une bouche de chaleur. Fig. et familièrement. C'est une cheminée qui me tombe sur la tête, c'est un accident imprévu.
Tant de cheminées qui, pour ainsi dire, m'étaient tombées sur la tête en allant mon chemin [SAINT-SIMON, 237, 156]
Fig. Il faut faire une croix, ou il faut faire la croix à la cheminée, se dit à l'occasion d'un fait qui ne se produit que très rarement, ou en voyant paraître une personne dans une maison où il y avait longtemps qu'elle n'était venue. Voyez cet avare, il se met en frais ; il faut faire une croix à la cheminée. Manteau de cheminée, la partie de la cheminée qui fait saillie dans la chambre au-dessus du foyer. Fig. Sous la cheminée, sous le manteau de la cheminée, secrètement et sans suivre les formes ordinaires, locutions prises des grandes cheminées sous lesquelles ou sous le manteau desquelles on pouvait se mettre pour causer.
Chamillart fit faire la Feuillade maréchal de camp sous la cheminée [SAINT-SIMON, 104, 109]
Ces lettres ne pouvaient passer pour contradictoires et pour juger, sans entendre les parties, un procès pendant entre elles, et un procès de telle qualité et entre de telles parties, sous la cheminée [ID., 18, 209]
Mariage fait sous la cheminée, mariage secret et sans les formalités ordinaires. On a dit dans le même sens : un arrêt sous la cheminée.
Tube de verre qui entoure la lumière d'un quinquet, d'une lampe, et par où passe la fumée. Terme d'arquebusier. Cheminée d'un fusil, la partie de la batterie d'un fusil à piston où se met la capsule.
Terme de marine. Trou carré par où passe un mât de hune.
Petit vide dans une pièce de métal fondu. Trou d'une fosse d'aisances. Ouverture pour le travail des vidangeurs. Tuyau de plomb ouvert aux deux bouts dans un orgue.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Mainte tour, mainte sale et mainte cheminée [, Berte, LXXXII]
    Une tor Roonde come keminée [, Fl. et Bl. 1811]
    Buches à charretées Por faire feu en cheminées [, la Rose, 17874]
    Les iaues en sont en soufrées, Tenebreuses, mal savorées, Comme cheminées fumans [, ib. 6049]
  • XIVe s.
    Et qu'il faisoit la char rostir à cheminée [, Guesclin. 918]
    La cheminée estoit houssée comme en esté de fraillons ou de aucune chose vert [DE LABORDE, Émaux, p. 211]
    Trois choses sont qui chassent le preudomme hors de sa maison, c'est assavoir maison descouverte, cheminée fumeuse et femme rioteuse [, Ménagier, I, 7]
  • XVe s.
    En ces galeries a une cheminée où on fait par usage feu quand le comte y sejourne,... [FROISS., II, III, 10]
    Quant la dame veit que le chevalier n'estoit encore levé, cela dist à sa niepce et aux damoyselles qui les suyvoient : parlons coyement pour ce chevalier qui dort. Et certes, madame, dist la pucelle, c'est bien raison pour ung tel chevalier de cheminée ; il deust jà avoir chevauché trois ou quatre lieues pour trouver aucune adventure où il peust exaucer son nom [, Perceforest, t. V, f° 18]
  • XVIe s.
    Par cas c'estoit en esté, où l'on avoit mis des branches et feuilles dans la cheminée, ainsi qu'est la coustume de France [DE LABORDE, Émaux, p. 211]
    Nouvelle cheminée est bientost enfumée [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 163]
    En petite cheminée fait on bien grand feu [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. caminata, camminata ; bas-lat. camminata dans un texte de l'an 584 ; d'un participe caminatus, garni d'un foyer, caminus.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHEMINÉE.
    Au théâtre, la cheminée, sorte de tuyau, de puits, où passent les cordages supportant les contre-poids nécessaires aux manœuvres des décors.

cheminée

CHEMINÉE. n. f. Construction abritant un âtre, où l'on fait du feu, et comportant un conduit pour donner issue à la fumée. Cheminée étroite, large. L'âtre, le foyer d'une cheminée. Tuyau de cheminée. Le coin de la cheminée. Cheminée qui fume. Le feu prit à la cheminée. Cheminée prussienne, Sorte de poêle qui s'adapte à la cheminée.

Il désigne aussi la Partie inférieure de la Cheminée qui lui sert d'encadrement en avançant dans une pièce. Cheminée de pierre, de marbre. Manteau de cheminée. Chambranle de cheminée. Mettre une pendule et des vases sur une cheminée.

Il signifie encore Partie supérieure du conduit en maçonnerie qui domine le toit. Il fit un grand vent qui abattit plusieurs cheminées.

On dit par analogie La cheminée d'une machine à vapeur, d'une locomotive.

Cheminée d'usine, Tuyau en maçonnerie qui surmonte un four ou un foyer d'usine.

Fig. et fam., Faire un acte, un arrangement, une affaire sous le manteau de la cheminée. Voyez MANTEAU.

Prov. et pop., Il faut faire une croix à la cheminée, se dit quand on voit se passer quelque chose d'extraordinaire.

Il se disait aussi de la Partie d'un fusil à percussion où se mettait la capsule et qui communiquait le feu à la charge.

cheminée

Cheminée, Caminus.

cheminée


CHEMINÉE, s. f. [1re et dern. e muet; 3e é fer. et long.] Endroit où l'on fait du feu, dans les maisons, et où il y a un tuyau, par où passe la fumée.
   On dit, adverbialement, dans le style familier, sous la cheminée, clandestinement et sans observer les formalités. "Ce mariage a été fait sous la cheminée. Arrêt fait ou doné sous la cheminée, par surprise et sans garder les formes ordinaires. — On dit aussi populairement, quand on voit un homme entrer dans une maison, où il y avait long-temps qu'il n'avait paru, il faut faire la croix à la cheminée.

Traductions

cheminée

Kamin, Schornstein, Schlotfireplace, chimney, funnel, hearth, mantel, mantelpieceschoorsteen, schouw, haardstede, stookplaats, koker, luchtzak [luchtvaart], schacht, haardvuurאח (נ), ארובה (נ), מעשנה (נ), קמין (ז), אָח, קָמִין, אֲרֻבָּהforn d’obra, llar de foc, xemeneiaskorsten, ildstedkamenochimeneacerobong, pipachaminé, lareiraκαμινάδα, καπνοδόχος, τζάκιcamino, caminetto, ciminiera, spaccataمَدْخَنَة, مُسْتَوْقَدkomín, krbsavupiippu, takkadimnjak, kamin暖炉, 煙突굴뚝, 벽난로ildsted, skorsteinkomin, kominekдымовая труба, каминöppen spis, skorstenเตาผิง, ปล่องไฟbaca, şöminelò sưởi, ống khói壁炉, 烟囱 (ʃəmine)
nom féminin
1. conduit par lequel la fumée s'évacue La cheminée fume.
2. endroit où l'on fait du feu faire du feu dans la cheminée
3. encadrement du foyer une cheminée de marbre

cheminée

[ʃ(ə)mine] nf
(dans une construction, sur le toit)chimney; (à l'intérieur)fireplace
[bateau] → funnel