chenet

(Mot repris de chenets)

chenet

n.m. [ de chien ]
Chacun des deux supports métalliques sur lesquels on place les bûches à brûler dans le foyer d'une cheminée.

chenet

(ʃənɛ)
nom masculin
barre sur laquelle on pose le bois dans une cheminée une paire de chenêts

CHENET

(che-nè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l's se lie : les che-nè-z et les pincettes ; chenets rime avec traits, succès, jamais, etc.) s. m.
Ustensile de cheminée, pour tenir le bois soulevé dans le foyer.
Les pieds sur les chenets étendus sans façon [REGNARD, Joueur, II, 4]
Faisons comme un tison qu'on heurte au dur chenet Étinceler la vie [V. HUGO, Crép. 33]
Fig. et familièrement. Avoir les pieds sur les chenets, ne se donner aucune peine, vivre commodément.
Terme de marine, machine de fer qui sert à donner le pli aux bordages que l'on chauffe.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Pour quatre paires de chenetz de fer pour les chambres de la royne [DE LABORDE, Émaux, p. 211]
    Un landier ou chienet, et un greil de fer [DU CANGE, chenetus.]
    Audoin a receu dampnablement un chiennez pour mettre en cheminée d'un des commissaires du chastelet [ID., ib.]
    Jehan feri le dit Simon d'un queminel appelé chienet sur la teste, à sanc et à plaie [ID., ib.]
  • XVe s.
    Pierre Labbé print en la cheminée un chiennet ou cheminel tout ardant [DU CANGE, chiminale.]
    Icelluy Blondel dist au suppliant moult arrogammant et par grant aïr que s'il en parloit planté [beaucoup], qu'il le getteroit sur les chiennez [DU CANGE, plenitudo.]
    Une paire de chiennetz de fer, pesant chacun cinquante livres [DE LABORDE, Émaux, p. 212]

ÉTYMOLOGIE

  • Chien ; mot à mot petit chien, à cause d'une assimilation avec un chien couché sur le ventre. Les Allemands nomment le chenet un bouc, Feuerbock.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CHENET. Ajoutez :- REM.
    Un chenet se dit dans le patois normand un quenot, qui signifie aussi un petit chien [H. MOISY, Noms de famille normands, p. 383]

HISTORIQUE

  • Ajoutez :
  • XIIe s.
    Si vit que on li ot fortrait, La damoisele, son ciennet [petit chien, au propre] [, Perceval le Gallois, V. 23172]
  • XVe s.
    Deux chiennes de fer, l'une à croche, et l'autre à pommeaux [, Bullet. du Biblioph. mai 1863, p. 233]

chenet

CHENET. n. m. Ustensile qu'on place par paire dans les cheminées pour élever le bois et le faire brûler plus facilement. Chenets de fer. Une paire de chenets. La pomme d'un chenet. Chenets à pommes de cuivre. Chenets de cuivre, d'argent, de bronze, etc., Chenets dont le devant est de cuivre, d'argent, etc.

Fig., Vivre les pieds sur les chenets, Vivre confortablement et paresseusement.

chenet


CHENET, s. m. [1re e muet, 2e è moy. le t ne se pron. pas.] Ustensile de cuisine et de chambre, sur quoi on met le bois, dans la cheminée, afin qu' il brûle mieux.

Traductions

chenet

alare

chenet

[ʃ(ə)nɛ] nm → fire-dog, andiron