chenil

chenil

[ ʃənil ou ʃəni] n.m.
1. Local destiné à loger des chiens.
2. Établissement qui pratique l'élevage, la vente et le gardiennage des chiens.

CHENIL

(che-ni ; l'l ne se lie jamais ; l's se lie : des che-ni-z infects) s. m.
Lieu où l'on renferme les chiens d'une meute.
Par extension, bâtiment où sont logés les officiers et les équipages de chasse.
M. de Mantoue alla voir les écuries et le chenil de Versailles [SAINT-SIMON, 133, 218]
Par dénigrement, logement sale et mal tenu. Quel chenil ! C'est un vrai chenil.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il n'appartient à nul de nommer chenil le lieu où il met ses chiens qu'à celuy qui a meutte de chiens royale, qui peuvent prendre les cerfs en tous temps sans autre ayde que de leurs chiens [CHARLES IX, De la chasse, p. 62, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, chinis ; de canile, de canis (voy. CHIEN).

chenil

CHENIL. (On ne prononce pas l'L.) n. m. Lieu où logent les chiens de chasse.

Fig. et fam., C'est un vrai chenil, se dit d'un Logement fort sale et fort vilain.

chenil

Chenil, ou Chenin, Le lieu où les chiens sont logez et herbergez, Canile, Canum diuersorium, voyez Fouillous, au 12. chap.

chenil


CHENIL, s. m. [Le Dict. d'Orth. écrit chénil avec un acc. l'Acad. n'en met point: l'e est muet; l'l ne se pron. pas.] Lieu où l'on met les chiens de chasse. — Figurément, logement fort sale et fort vilain: "Cette chambre est un vrai chenil.

Synonymes et Contraires

chenil

nom masculin chenil
Littéraire. Logement malpropre.
bauge, bouge, taudis -littéraire: galetas -populaire: gourbi.
Traductions

chenil

kennelכלבייה (נ), מאורת כלב (נ), כַּלְבִּיָּהkennel, hok, hondenhok, krot [woning]ZwingerконураcanileРазвъдник (ʃənil)
nom masculin
lieu où sont gardés ou élevés deschiens

chenil

[ʃ(ə)nil] nmkennels pl