chenille

chenille

n.f. [ du lat. canicula, petite chienne ]
1. Larve de papillon, au corps mou formé d'anneaux et génér. velu, se nourrissant de végétaux.
2. Bande faite de patins articulés, interposée entre le sol et les roues d'un véhicule, lui permettant de se déplacer sur tous les terrains : Les chenilles d'un char d'assaut, d'un bulldozer.
3. (Aussi en appos.) Fil de laine ou de coton auquel sont mêlés des brins de soie, donnant au tricot l'aspect du velours : Des pulls chenille ou en chenille.

CHENILLE

(che-ni-ll', ll mouillées, et non cheni-ye) s. f.
Larve des lépidoptères ou papillons Fig. Une chenille, une méchante chenille, un misérable qui se plaît à mal faire. Être laid comme une chenille, être d'une extrême laideur. Cessez donc, vieille chenille, Au travers de votre grille, D'épouvanter les passants, Chansons joyeuses
Sorte de passementerie veloutée en soie.
À très bon marché je m'habille, Et, moyennant quelque aune de chenille, Je fais d'un vieux droguet, que je tourne à l'envers, Du velours ciselé pour porter les hivers [, Pompon à Babiole, dans RICHELET.]
Anciennement, étoffe pareille à cette sorte de passe menterie.
Des robes de chenilles veloutées [SÉV., 314]
Vendre aux dames des rubans, de la chenille [J. J. ROUSS., Ém. III]
Autrefois, un habillement négligé que les hommes portaient avant de faire leur toilette. Lorsqu'il me rendit visite, j'étais encore en chenille.
Dans le costume militaire, chenille de casque, crinière non flottante et à poil court.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Se les chenilles menguent tes choulx, quant il plouvera, seme de la cendre par dessus les choulx, et les chenilles mourront [, Ménagier, II, 2]
    Aussi doit l'en donner aux petis oiseaulx chenilles.... [, ib. II, 5]
  • XVIe s.
    Les bestes venimeuses sont cantharides, buprestes, chenilles de pin, sangsues, et infinité d'autres [PARÉ, XXIII, 9]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, queneille ; Berry, cenille ; provenç. canilha, dans GUESSARD, Gramm. provenç. 2e éd. p. 63 ; de canicula, petite chienne, par comparaison avec un chien, comme en Normandie la chenille est dite, par comparaison avec un chat, chatte pelouse, c'est-à-dire chatte poilue.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CHENILLE. Ajoutez :
  • Fausse chenille, larve des hyménoptères.

chenille

CHENILLE. n. f. Nom générique des larves de tous les papillons : elles ont le corps allongé, cylindrique, formé de douze anneaux, et rampent à l'aide de plusieurs pattes. La plupart des chenilles rongent les feuilles et les fleurs des plantes et des arbres. Grosse chenille. Chenille velue. Chenille rase. Chenille grise, jaune, verte. Paquet de chenilles.

Fam., Laid comme une chenille, Extrêmement laid.

Par analogie, il se dit, en termes de Mécanique, d'un Dispositif qui consiste en une chaîne sans fin.

Il se dit encore, par analogie, d'une Passementerie veloutée qui imite la chenille et dont on se sert dans les broderies et dans d'autres ornements.

Chenille de casque se disait d'une Crinière non flottante et à poils courts.

chenille

Chenille, Bruchus, Campe.

Chenille de vigne, Conuoluolus.

chenille


CHENILLE, s. f. [1re et dern. e muet: mouillez les ll.] Insecte à plusieurs pieds, qui ronge les feuilles des arbres. = Figurém. Méchante chenille, persone qui se plaît à mal faire.
   CHENILLE, tissu de soie velouté, qui imite la chenille, et dont on se sert dans les broderies et dans d' aûtres ornemens.

Traductions

chenille

Raupe, Kettecaterpillar, chain, tread, whirligigrups, rupsband, larve, madeזחל (ז), תולעת (נ), תּוֹלַעַת, זחלerugakålormκάμπια, ερπύστριαraŭpooruga, chúa, cuncunatõuktoukkaulatbruco, ciniglialagartaгусеницаgosenicalarv, mask, fjärilslarvtırtılيُسْروعhousenkagusjenicaイモムシ애벌레kålormgąsienicaหนอนผีเสื้อsâu bướm毛虫 (ʃənij)
nom féminin
larve de papillon

chenille

[ʃ(ə)nij] nf
(ZOOLOGIE)caterpillar
(AUTOMOBILES)caterpillar track
véhicule à chenilles → tracked vehicle