chenu

(Mot repris de chenus)

chenu, e

adj. [ du lat. canus, blanc ]
Litt. Dont les cheveux ont blanchi en vieillissant : Un vieil homme chenu.

chenu

CHENU, UE. adj. Qui est tout blanc de vieillesse. Devenir chenu. Tête chenue. Il a vieilli.

Par analogie, Montagnes chenues, Montagnes couvertes de neige. Arbre chenu, Arbre dont la cime est dénudée.

chenu

Chenu, Canus, Incanus.

Devenir chenu, Canere, Canescere.

chenu


CHENU, ÛE, adj. [1re e muet, 2e lon. au 2d.] Qui est tout blanc de vieillesse. Devenir chenu: barbe chenûe. — En style poétique, on le dit des montagnes couvertes de neige.
   Rem. Suivant La Touche et l'Auteur des Réflexions qu'il cite, chenu, depuis long-temps, ne se dit plus en prôse: il peut encôre avoir lieu en poésie. L'Acad. ne le condamnait point d'abord. Elle a dit ensuite qu' il était vieux, en l'aprouvant pourtant en poésie: dans la dern. édit. elle l'a mis sans remarque. — Rousseau s' en est servi.
   Tel qu'on voit la tête chenûe
   D'un chêne, aûtrefois arbrisseau,
   Égaler le plus haut rameau
   Du cèdre caché dans la nûe.

Traductions

chenu

hoary, leafless with age

chenu

canuto