cherche


Recherches associées à cherche: chercher

CHERCHE

(chèr-ch') s. f.
Ne se dit que dans cette locution : être en cherche d'une personne, d'une chose, la chercher.
Terme de construction. Nom de tout ce qu'un seul trait de compas ne peut représenter, et qui demande divers points pour être décrit, comme les panneaux qui servent à former le cintre d'une voûte, etc. La cherche d'un escalier en est le cintre.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et lorsqu'il faisoit la dicte cerche, il ouit nouvelles que le comte d'Eu avoit esté arresté à Damas [, Bouciq. I, 15]
  • XVIe s.
    Qui sera en cherche de science, si la pesche où elle se loge [MONT., II, 98]
    Les sceptiques disent qu'ils sont encores en cherche de la verité [ID., II, 230]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. CHERCHER.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHERCHE. Ajoutez :
    Dans les jeux où l'on marque des points, à cherche se dit de celui qui n'a encore rien marqué, tandis que l'adversaire a des points. Cinq à cherche, c'est-à-dire cinq points à l'un et rien à l'autre.

cherché

CHERCHÉ, ÉE. participe

cherche


*CHERCHE, s. f. Action de chercher. Ce mot est fort peu usité. "Quand on a besoin de trouver quelque'acte, il faut payer le Notaire, le Grefier pour la cherche. Trév. — Être en cherche de, pour être ocupé à chercher, est un vrai gasconisme.
   CHERCHE, CERCE ou CERCHE. Trait d'un arc surbaissé et rampant, ou de quelqu'autre figure tracée par des points.
   Rem. De ces trois manières d'écrire et de prononcer: la 1re est la plus mauvaise: la 2de n'est pas trop bone: la 3e. est la plus conforme à l' étymologie de l'Italien cerchio, et au sens du mot. — L' Acad. met les deux premiers. Le Rich. Port. met cherche et cerche, et il préfère celui-ci par la raison que nous avons dit. Trév. ne met que cerche.