chevaucheur

CHEVAUCHEUR

(che-vô-cheur) s. m.
Celui qui chevauche.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et moult i a de boins chevaucheours, et moult savent de guerre [, Ch. de Rains, 119]
  • XIVe s.
    Des mariniers, des chevaucheurs [ORESME, Eth. 84]
  • XVe s.
    Les chevaucheurs et les archers [FROISS., I, I, 295]
    Nostre guet estoit de cinquante lances qui se tenoient vers la Grange aux Merciers et avoient des chevaucheurs le plus près de Paris qu'ils povoient [COMM., I, 8]
  • XVIe s.
    Le troisieme jour du mois de fevrier, un chevaucheur d'escurie [sorte de courrier du roi] fut deposé de son office, et sur un echafault par un des autres chevaucheurs luy feut arraché l'esmail royal, et luy banny du royaume de France, pour avoir falsifié les lectres du roy [JEAN D'AUTON, Annales de Louis XII, p. 147, dans LACURNE]
    Il envoya devers eulx un chevaucheur parti de Syracuse, qui leur apporta ceste nouvelle [AMYOT, Timol. 27]
    Ces choses descouvertes par un chevaucheur [D'AUB., Hist. II, 233]
    Comme un mauvais chevaucheur et estourdi [CALV., Instit. 223]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. cavalcaire ; espagn. cabalgador ; ital. cavalcatore ; du bas-latin cavalcatorem (voy. CHEVAUCHER). Dans le provençal et le vieux français, nominatif singulier cavalcaire, chevauchere ; régime singulier cavalcador, chevaucheor ; nominatif pluriel cavalcador, chevaucheor ; régime pluriel cavalcadors, chevaucheors.

chevaucheur

Chevaucheur. s. m. Maistre de poste qui fournit des chevaux de poste aux Courriers. Il est vieux.

chevaucheur

Un chevaucheur, Eques.

Chevaucheurs en la guerre qui menoient deux chevaux au coup et sailloient legierement de l'un à l'autre, Desultores.

chevaucheur

Chevaucheur, m. acut. Ores est nom general pour tout homme qui va à cheval, Eques. Et ores est particularisé à ceux qui tiennent et fournissent de chevaux de poste aux Courriers, Equorum cursorum magistri. Et à ceux qui par addition sont appelez chevaucheurs d'escuyrie, qui portent les pacquets et despeches du Roy en poste çà et là. L'Italien dit Cavallare, assez approchant de cela, Qui equis cursoriis Regias litteras huc illucque quamocyssime perferunt, On en use en l'obscoenité dessusdite, si fait l'Espagnol disant Cavalgador.