cheviller

(Mot repris de chevillai)

cheviller

v.t.
Assembler avec une cheville.
Avoir l'âme ou la vie chevillée au corps,
résister aux maladies, avoir la vie dure.

cheviller


Participe passé: chevillé
Gérondif: chevillant

Indicatif présent
je cheville
tu chevilles
il/elle cheville
nous chevillons
vous chevillez
ils/elles chevillent
Passé simple
je chevillai
tu chevillas
il/elle chevilla
nous chevillâmes
vous chevillâtes
ils/elles chevillèrent
Imparfait
je chevillais
tu chevillais
il/elle chevillait
nous chevillions
vous chevilliez
ils/elles chevillaient
Futur
je chevillerai
tu chevilleras
il/elle chevillera
nous chevillerons
vous chevillerez
ils/elles chevilleront
Conditionnel présent
je chevillerais
tu chevillerais
il/elle chevillerait
nous chevillerions
vous chevilleriez
ils/elles chevilleraient
Subjonctif imparfait
je chevillasse
tu chevillasses
il/elle chevillât
nous chevillassions
vous chevillassiez
ils/elles chevillassent
Subjonctif présent
je cheville
tu chevilles
il/elle cheville
nous chevillions
vous chevilliez
ils/elles chevillent
Impératif
cheville (tu)
chevillons (nous)
chevillez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais chevillé
tu avais chevillé
il/elle avait chevillé
nous avions chevillé
vous aviez chevillé
ils/elles avaient chevillé
Futur antérieur
j'aurai chevillé
tu auras chevillé
il/elle aura chevillé
nous aurons chevillé
vous aurez chevillé
ils/elles auront chevillé
Passé composé
j'ai chevillé
tu as chevillé
il/elle a chevillé
nous avons chevillé
vous avez chevillé
ils/elles ont chevillé
Conditionnel passé
j'aurais chevillé
tu aurais chevillé
il/elle aurait chevillé
nous aurions chevillé
vous auriez chevillé
ils/elles auraient chevillé
Passé antérieur
j'eus chevillé
tu eus chevillé
il/elle eut chevillé
nous eûmes chevillé
vous eûtes chevillé
ils/elles eurent chevillé
Subjonctif passé
j'aie chevillé
tu aies chevillé
il/elle ait chevillé
nous ayons chevillé
vous ayez chevillé
ils/elles aient chevillé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse chevillé
tu eusses chevillé
il/elle eût chevillé
nous eussions chevillé
vous eussiez chevillé
ils/elles eussent chevillé

CHEVILLER1

(che-vi-llé, ll mouillées, et nor che-vi-yé) v. a.
Assembler avec des chevilles. Cheviller une porte.
Fig. Cheviller des vers, y faire entrer des mots inutiles.
Ce beau nom de machine ronde, Que nos flasques auteurs, en chevillant leurs vers, Donnaient à l'aventure à ce plat univers [VOLT., Ép. XXXIX.]
Absolument.
Mais ce n'est rien auprès des versificateurs ; Le dernier des humains est celui qui cheville [A. DE MUSSET, Après une lecture.]
Tordre la soie pour qu'elle se décolle.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Mairien kivilliet [TAILLIAR, Recueil, p. 482]
    Les eschieles sont faites grans et bien chevillites [H. DE VALENC., XXXV]
    Il est cheüz enz el broion [piége], Qui chevilliez fu el roion [, Renart, 12726]
    Planches bien chevillées [JOINV., 266]
  • XIVe s.
    Ceste roys [ce rets] est quevillée en telle maniere qu'elle est plus longue que large [, Modus, f° CXXX, verso]
  • XVIe s.
    Il y en a [des sorciers] qui empeschent que l'homme n'a rendu son urine, ce qu'ils appellent cheviller [PARÉ, XIX, 32]

ÉTYMOLOGIE

  • Cheville ; provenç. cavillar ; portug. cavilhar.

CHEVILLER2

(che-vi-llé, ll mouillées) s. m.
La partie d'un instrument à cordes où les chevilles sont fixées.

ÉTYMOLOGIE

  • Cheville.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CHEVILLER. Ajoutez : - REM. Bien avant A. de Musset, Malherbe a employé cheviller au sens de faire entrer des chevilles, des mots inutiles dans les vers : Quelle subtile distinction peut-il alléguer entre le sort et le destin ? les poëtes n'y en font point, s'ils ne veulent cheviller, Lexique, éd. L. Lalanne.

cheviller

CHEVILLER. v. tr. Joindre, assembler avec des chevilles. Cheviller une table, une armoire, une porte, etc.

Fig. et fam., Cheviller des vers, Y mettre des mots de remplissage. Absolument, Cheviller, Faire des vers remplis de chevilles. Un poète qui cheville.

Fig., Avoir l'âme chevillée dans le corps, chevillée au corps, se dit d'une Personne qui résiste à de grandes maladies, à des blessures dangereuses.