chicanerie

chicanerie

n.f.
Vieilli Difficulté soulevée sur des points de détail ; chicane.

CHICANERIE

(chi-ka-ne-rie) s. f.
Fait de chicane ; difficulté faite par malveillance.
J'ai grand' peur que tout ceci ne soit une pure chicanerie [PASC., Prov. 1]
Monsieur, je n'entends rien à la chicanerie [RÉGNIER, Sat. VIII]
On lui vint ravir son bien par des procès et des chicaneries [PATRU, Plaidoyer 7, dans RICHELET]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Detestant merencolie Et chiquanerie, Qui puisse estre forbannie De nos maisons [BASSELIN, XXXIII]

ÉTYMOLOGIE

  • Chicaner.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CHICANERIE. - HIST. Ajoutez :
  • XVIe s.
    Plaidans en cour laye, ils [les ecclésiastiques] ne sont subjets à infinité de chicaneries qui sont un style de cour d'eglise [GUY COQUILLE, Œuvres, édit. de 1660, t. II, p. 111]

chicanerie

CHICANERIE. n. f. Tour de chicane. C'est une pure chicanerie. Il m'a fait mille chicaneries. Il est familier.

chicanerie

Chicanerie, f. penac. Litium labyrinthi.

chicanerie


CHICANERIE, s. f. [3e e muet, 4e lon.] Tour de chicane. C'est une pure chicanerie; il m'a fait mille chicaneries.

Traductions