chiffe


Recherches associées à chiffe: chiffre

chiffe

n.f. [ anc. angl. chip, petit morceau ]
Chiffe molle,
se dit d'une personne sans énergie : Son frère est une chiffe molle.

CHIFFE

(chi-f') s. f.
Chiffon à faire le papier.
Étoffe légère et de mauvaise qualité. Cela n'est que de la chiffe. Fig. Un homme mou comme une chiffe, un homme très faible de caractère.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    [Que] Ses fils le nom de comte port [porte], Qui n'iert mie vestuz de chippes [GUIART, t. I, p. 28, V. 74]

ÉTYMOLOGIE

  • Rouchi, chife, coupures. Grandgagnage demande si chife ne se rapporterait pas au wallon cafu, objet sans valeur, qu'il rattache à caf de blé (dans le dialecte d'Aix-la-Chapelle), bas-écossais cauf, anglais chaff, balle de blé ; Diez rapporte cette opinion sans se prononcer. Génin voit dans chiffe une forme de chippe (ce qui paraît très plausible), et dès lors le rattache à chipper, anglais to chip, couper par morceaux ; de sorte que de la chiffe serait de la rognure. On a parlé aussi de l'arabe sephen, pelure, ce qu'on balaye ; mais on ne voit pas comment ce mot arabe serait entré dans le français.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHIFFE.
    Ajoutez :
    Manuscrit du Vatican en papier de chiffes [HALMA, Almageste de Ptolémée, Préface, p. LII]

    ÉTYMOLOGIE

    • Ajoutez : M. Defrémery, Mém. d'hist. orient. 2e part. p. 334, appuyé par M. Devic, Dict. étym., propose l'arabe chiff, vêtement mince. Sans doute ce mot est, par sa forme et par son sens, très plausible. Pourtant il faut noter que ni l'espagnol ni l'italien n'ont l'équivalent de chiffe ; qu'on ne voit pas dès lors comment le mot arabe aurait passé dans le français ; enfin, que la forme la plus ancienne est chipe. Des doutes restent donc attachés à cette étymologie.

chiffe

CHIFFE. n. f. Vieux morceaux d'étoffe dont on fait du papier ou qu'on recouvre de peau pour en faire des balles. Voyez CHIFFON.

Il se dit figurément d'une Étoffe faible et mauvaise. Ce n'est que de la chiffe. Cela est mou comme chiffe.

Fig. et fam., C'est une chiffe, il est mou comme chiffe, se dit de Quelqu'un qui est d'un caractère faible, qui ne résiste à rien.

chiffe


CHIFFE, ou CHIFE, s. f. ne se dit que par mépris, d'une étofe foible et mauvaise. "Ce n'est là que de la chife.

Traductions

chiffe

[ʃif] nf
il est mou comme une chiffe → he's a real drip
c'est une chiffe molle → he's a real drip