chiffon

chiffon

n.m. [ de chiffe ]
Morceau de tissu usé ou sans valeur, servant à essuyer, à nettoyer, à frotter : Faire briller ses chaussures avec un chiffon. Des chiffons à poussière jetables.
Chiffon de papier,
document sans valeur ; contrat auquel on n'attache aucune importance.
Chiffon rouge,
sujet qui divise, provoque la discorde : Agiter le chiffon rouge de l'immigration.
En chiffon,
se dit de vêtements que l'on a disposés sans soin, qui sont froissés.

chiffons

n.m. pl.
Parler chiffons,
parler de vêtements, de mode.

CHIFFON

(chi-fon) s. m.
Morceau de quelque vieille étoffe.
Du blanc, un peu de rouge, un chiffon de rabat [RÉGNIER, Sat. X]
Bout de papier, écrit ou non, sans aucune importance.
Ne sachant pas votre adresse, j'ai prié M d'Argental de vous rendre ce chiffon [VOLT., Lettr. en vers et en prose, 35]
Excusez le chiffon sur lequel je vous écris, rien n'est plus rare que le papier en ce pays-ci [P. L. COUR., Lett. I, 172]
Tout ajustement de femme ne servant qu'à la parure.
On l'allait consulter sur chaque événement, Perdait-on un chiffon, avait-on un amant [LA FONT., Fab. VII, 15]
Plus brillante que n'eussent fait les brillants chiffons de la Duchapt [J. J. ROUSS., Ém. v.]
Un chiffon d'enfant, une petite fille, ou même une jeune fille.
Avouez, mon ancien ami, que la destinée de ce chiffon d'enfant [la descendante de Corneille] est singulière [VOLT., Lettr. Cideville, 26 janv. 1763]
Par extension.
Je porte tous ces chiffons sacrés [les amulettes] par une longue habitude [MONTESQ., Lett. pers. 143]
En termes de jardinage, chiffonne, adj. fém. Branche chiffonne, petite branche grêle du pêcher qui a des boutons à fruit dans toute son étendue.
Il faut ôter les branches petites et chiffonnes [LA QUINTINYE, Jard. dans RICHELET]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Une chose chiffonne [OUDIN, Dict.]
    Cela est bien chiffon [ID., Curiosités fr.]

ÉTYMOLOGIE

  • Chiffe. On trouve, dans le bas-latin, chiffones qui semble signifier une chaussure grossière, et qui est trop isolé pour qu'on voie aucun moyen sûr de le rattacher à chiffon. Quelques provinces disent un chiffon de pain, pour un morceau de pain ; voyez-en, à CHIQUER 1, l'explication.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHIFFON.
    Ajoutez :
    On dit aussi rameau chiffon [, Rev. horticole, 16 fév. 1875, p. 79]
    Tissu chiffon, tissu sans apprêt.
    On devra ajouter trois catégories : les tissus écrus, les tissus blancs chiffon, les tissus apprêtés [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. IV, p. 607]

chiffon

CHIFFON. n. m. Mauvais linge, mauvais morceau de quelque étoffe ou Rognure d'une étoffe neuve. Chercher, ramasser des chiffons. Vendre des chiffons. On fait du papier avec des chiffons broyés et réduits en pâte.

Un chiffon de papier, Un morceau de papier froissé, sali ou déchiré. Il se dit aussi, figurément et familièrement, d'un Écrit dont le contenu n'est d'aucune importance, d'aucune valeur. Ce n'est pas là une quittance en règle, ce n'est qu'un chiffon de papier.

Il se dit encore, figurément et familièrement, de Tout ajustement de femme qui ne sert qu'à la parure. Cette femme se ruine en chiffons. Elle ne s'occupe, elle ne parle que de chiffons.

Il s'emploie comme adjectif féminin dans Une branche chiffonne, Une branche grêle et inutile.

chiffon


CHIFFON, ou CHIFON, s. m. CHIFONER, v. a. CHIFONIER, IèRE, s. m. et f. [3e. é fer. au 2d et 3e, è moy. et long au 4e.] Chifon, se dit d' un méchant linge, ou d'un méchant morceau de quelque vieille étofe. Chercher, vendre, acheter des chifons: "Il n'est vêtu que de chifons, il est fort mal vêtu. = Chifoner, c'est bouchoner, froisser. Chifoner du linge, un habit, une robe, un collet. Il a été au Parterre; il y avoit presse; on l'a tout chifoné. = Chifonier, est, au propre, celui qui ramasse des chifons par la Ville: au figuré, celui qui ramasse et qui débite sans choix, ce qu'il entend dire par la Ville. — C'est aussi un homme vétilleux et tracassier. — Rousseau l'a employé dans le premier sens:
   Comment nomer la rampante vermine
   Des Chifoniers de la double colline?
   Rem. Dans le jargon moderne, on apèle chifons, de petits ajustemens à la mode. "Madame n'achète plus de chifons; elle est revenûe de cela. Th. d'Éduc. "Le plus drôle, c'est quand on lui montre quelque chifon, visiblement trop jeune pour elle. Ibid. "Elle n'aime pas les chifons chers; elle n'a pas besoin de cela; elle est si jeune et si jolie. Ibid.

Synonymes et Contraires

chiffon

nom masculin chiffon
Morceau de vieux tissu.
Traductions

chiffon

Fetzen, Hader, Lappen, Lumpenrag, scrap, duster, shred, clothlap, vod, lomp, flard, lor, tod, vodje, doek, verkreukelde kledingמטלית (נ), סחבה (נ), סמרטוט (ז), סְחָבָה, סְמַרְטוּט, מַטְלִיתflardesquinçall, estripall, pellingotlap, pjaltĉifonoharapos, traporepaledrusla, tuskaklutandrajo, farrapo, molambo, trapolappcencio, panno, straccio, strofinaccioкърпаผ้า (ʃifɔ̃)
nom masculin
morceau de vieux tissu passer un coup de chiffon

chiffon

[ʃifɔ̃] nmrag, piece of rag