chimie ou chymie

CHIMIE ou CHYMIE

(chi-mie) s. f.
Science dans laquelle on étudie les lois de la composition des corps cristallisables ou volatils, naturels ou artificiels, et les lois des phénomènes de combinaison ou de décomposition résultant de leur action moléculaire les uns sur les autres.
Il n'y a pas encore longtemps que tous les raisonnements de chimie n'étaient que des espèces de fictions poétiques, vives, animées, agréables à l'imagination, inintelligibles et insupportables à la raison [FONTEN., Guglielmini.]
Voulant donner à un enfant du goût pour la chimie [J. J. ROUSS., Ém. III]
Le public fut étonné de voir une chimie dans laquelle on ne cherchait ni le grand œuvre ni l'art de prolonger la vie au delà des bornes de la nature [VOLT., Louis XIV, 31]
Les ouvrages de Stahl, malheureusement trop obscurs, avaient besoin qu'un homme né avec le génie de la chimie nous apprît à les entendre ; c'est une des obligations que nous avons eues à M. Rouelle [CONDORCET, Malouin.]
Huer la métaphore et la métonymie, Grands mots que Pradon croit des termes de chimie [BOILEAU, Ép. X]
Chimie minérale, celle qui s'occupe des corps inorganiques. Chimie organique, celle qui s'occupe des substances organisées.

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. quemia ; ital. chimica ; du grec; lat. chymia et chemia ; avec l'orthographe par upsilon, on tire le terme grec dérivé de celui qui signifie suc, et la chimie serait l'art relatif aux sucs ; avec l'orthographe par êta, l'origine est plus obscure, et on tire conjecturalement un terme grec de Cham, nom porté par l'Égypte, supposée la patrie première des arts chimiques. Tout porte à croire que la vraie orthographe est cette dernière qui aura été changé, par iotacisme et par assimilation avec un radical grec, par le terme écrit avec upsilon. En tout cas, les orthographes chimie et chymie sont toutes deux autorisées, la première par l'iotacisme de l'êta prononcé i, la seconde par l'upsilon (voy. ALCHIMIE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CHIMIE. - ÉTYM. Ajoutez : Cham, Kem, Kemi est un nom qui se lit plusieurs fois sur les monuments hiéroglyphiques ; il signifie proprement la terre noire, et est le nom de l'Égypte.