chiourme

(Mot repris de chiourmes)

chiourme

n.f.
Anc. Ensemble des galériens ou des bagnards.

CHIOURME

(chi-our-m') s. f.
Le nombre de forçats embarqués sur une galère, nécessaire pour la faire marcher.
Par l'esprit, un pilote immobile travaille plus que toute la chiourme [BALZ., Romains]
Rien n'est plus inhumain que de prolonger l'état d'un galérien au delà du terme prescrit ; ne dites point qu'on manquerait d'hommes pour la chiourme, si on observait cette justice : la justice est préférable à la chiourme [FÉNEL., Directions pour la conscience d'un roi, dans RICHELET]
Tous les forçats d'un bagne. Les chiourmes, l'ensemble des forçats dans un pays.

REMARQUE

  • On a dit chiorme, même dans le XVIIe siècle.
    L'amirale commande au reste des vaisseaux ; Elle flotte à six rangs, et sa chiorme puissante Dans l'un et l'autre camp imprime l'épouvante [BRÉBEUF, Phars. III]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ce pendant que les chormes des naufz faisoyent aiguade.... [RAB., Pant. IV, 2]
    Toute nostre chorme grandement se contristoit [ID., ib. V, 18]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. chusma ; portug. chusma, churma, chulma ; ital. ciurma ; génois, ciusma, écrit anciennement chusma. On tirait ce mot du latin turma ; mais il est bien difficile de passer du t au ch ; et l'intérieur du mot n'est pas plus favorable à cette dérivation. Aussi Diez en a-t-il cherché une autre et proposé le mot grec signifiant :le commandement aux rameurs, d'où, par extension, la troupe même des rameurs. Le mot grec a pu se transformer en cleusma, d'où chusma, comme chamar, de clamare. Jal le tire du mot turc tcheurmè, chiourme.

chiourme

CHIOURME. n. f. coll. Équipe de forçats et autres qui ramaient sur une galère.

Il se dit aussi, par extension, de Tous les forçats renfermés dans un bagne.

chiourme


CHIOURME, s. f. [Chiour-me; 2e e muet.] Les forçats et aûtres, qui rament sur une galère, collectivement pris. La Chiourme fit force de rames. On assembla toutes les Chiourmes.
   Rem. On a dit aûtrefois Chiourme, Chourme, et Chiorme. Le grand usage est pour le premier. Richelet, Danet, Trév., l'Acad., ne disent que Chiourme. M. Guillet dit Chiorme, et il a été imité par Brébeuf et Le Gendre. — Celui-ci fait plus, car il le fait synonyme de Forçat. "Les trente Galères, toutes armées, contenoient 5600 chiormes, ou forçats: c'est comme si l'on disait, cinquante mille bataillons, ou soldats.