choc

choc

n.m. [ de choquer ]
1. Contact brusque entre des objets ou des personnes : Sous le choc, la barre métallique s'est tordue dans la collision coup, heurt
2. Affrontement entre deux armées : Le choc frontal avec les blindés ennemis a causé de lourdes pertes bataille, combat
3. Rencontre d'éléments opposés : Le choc des idées affrontement, confrontation conflit, opposition
4. Émotion violente et brusque : Son licenciement a été pour lui un véritable choc bouleversement, commotion
5. Événement qui a des répercussions importantes : Le premier choc pétrolier.
6. (Employé en appos., avec ou sans trait d'union) Qui provoque une grande surprise, qui produit un gros effet : Une photo choc. Des mesures-chocs.
Choc en retour,
conséquence indirecte d'un événement sur la personne qui en est à l'origine.
Choc opératoire, anesthésique,
état de choc consécutif à une opération, à une anesthésie.
De choc,
se dit de troupes entraînées au combat en première ligne, de personnes extrêmement dynamiques : Une militante écologiste de choc ; se dit d'une doctrine présentée avec dynamisme, d'une action choisie pour son efficacité : Pratiquer un syndicalisme de choc. La direction a décidé d'appliquer un traitement de choc pour réduire les dépenses.
État de choc,
abattement physique ou psychologique provoqué par un accident, un traumatisme : Vous ne pouvez l'interroger, elle est en état de choc.

CHOC

(chok) s. m.
Rencontre violente d'un corps avec un autre. Le choc le renversa.
Non-seulement les comètes ne troublent point sensiblement par leurs attractions les mouvements des planètes et des satellites ; mais si, dans l'immensité des siècles écoulés, quelques-unes d'elles ont rencontré ces corps, comme cela est très vraisemblable, il ne paraît pas que leur choc ait eu sur ces mouvements une grande influence [LA PLACE, Mécanique cél. t. IV, p. 256]
Il tombe au moindre choc [BOILEAU, Sat. VIII]
D'un carrosse en passant il accroche une roue, Et du choc le renverse en un grand tas de boue [ID., ib. VII]
Voilà messire Jean Chouart Qui du choc de son mort a la tête cassée ; Le paroissien en plomb entraîne son pasteur [LA FONT., Fabl. VII, 11]
Mourir d'un coup de lance ou du choc d'une pique [RÉGNIER, Sat. VI]
Le choc des verres, l'action de trinquer.
Préférons, puisqu'enfin nos cœurs flambent encor, Aux discours larmoyants le choc des coupes d'or [V. HUGO, Voix intér. VI]
Terme de physique. Action qu'un corps mis en mouvement exerce, en vertu de sa masse et de sa vitesse acquise, sur les corps qu'il rencontre. Choc en retour, se dit du coup de foudre qui va frapper un objet à une assez grande distance du point où la foudre a éclaté.
Terme de guerre. Rencontre, attaque vigoureuse entre deux corps armés. Le choc de deux escadrons. Les ennemis furent renversés au premier choc. Action de choc, action où les combattants s'abordent corps à corps, par opposition à action de feu. Fig. Conflit, lutte, opposition. Le choc des intérêts. Le choc des éléments, l'orage. Le choc des opinions.
Les fastes de l'histoire Me montrent des États l'un par l'autre abattus, Le choc des nations et trop peu de vertus [ST-LAMBERT, Saisons, hiver.]
Par extension, atteinte, revers subit. Ce choc ébranla sa fortune.
Tel qu'on l'avait vu dans tous ses combats, résolu, paisible, occupé sans inquiétude de ce qu'il fallait faire pour les soutenir, tel fut-il à ce dernier choc [l'article de la mort] [BOSSUET, Louis de Bourb.]
Supposons toutefois qu'encor fidèle et pure, Sa vertu de ce choc revienne sans blessure [BOILEAU, Sat. X]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Cette armée deffaite du premier choc [D'AUB., Hist. I, 149]
    Combien à bon compte nostre vie se peult maintenir, il ne se doibt exprimer mieulx que par cette consideration, que c'est si peu qu'il eschappe la prinse et le choc de la fortune par sa petitesse [MONT., IV, 155]
    S'il y a plusieurs enfans representant un decedé, icëux font une teste et chocq [souche] contre chacun de leurs oncles ou autres aux quels ils doivent succeder [, Coustum. gén. t. II, p. 897]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. choque ; ital. cioco, souche ; picard, choque, souche. Le choc est le heurt contre une choque ou souche (comp. SOUCHE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CHOC. Ajoutez :
  • Armes de choc, armes de main qui agissent par leur masse et leur vitesse.

choc

CHOC. n. m. Rencontre brusque d'un corps avec un autre corps. Choc violent. Choc léger. Il ne put résister au choc et tomba. Il reçut le choc en pleine poitrine.

Il se dit aussi de la Rencontre et du combat de deux troupes qui se chargent. Le choc de deux escadrons, de deux armées. Les ennemis furent renversés au premier choc, du premier choc. Ils ne soutinrent pas le choc.

Il signifie au figuré Conflit, opposition. Le choc des passions. La lumière jaillit quelquefois du choc des opinions. Choc d'intérêts.

Il se dit encore figurément d'un Malheur, de toute chose qui porte une atteinte grave à la fortune, à la santé, à la raison de quelqu'un. Ce choc ébranla sa raison. Sa constitution affaiblie ne put soutenir un tel choc. Sa raison ne tint pas contre un choc si violent.

Fig. et fam., Il a reçu un choc, se dit de Quelqu'un qui a été ébranlé physiquement ou moralement.

Choc traumatique, Choc opératoire. Voyez TRAUMATIQUE et OPÉRATOIRE.

choc

Choc, Le choc des gens de guerre, Coitio militum, et congressio.

Donner le choc, Coire et congredi.

Soustenir le choc de quelqu'un, Impetum alicuius excipere, Concursum omnium philosophorum sustinere.

Il craind le choc, Hic pedem non confert, Certamen detrectat. B. ex Quintiliano.

choc


CHOC, s. m. [Choc.] 1°. Heurt d'un corps contre un aûtre. Acad. Rencontre de deux corps, qui se heurtent avec violence. Trév. Choc furieux, rude choc. Choc de deux vaisseaux. = 2°. Rencontre et combat de deux troupes de gens de guerre. "Les énemis furent renversés au premier choc, ou, du premier choc. = 3°. Figurément, malheur, disgrâce, dans la fortune et dans la santé. "Il a reçu un rude choc.

Synonymes et Contraires

choc

nom masculin choc
1.  Rencontre violente entre des corps.
3.  Opposition entre des choses.
4.  Affrontement armé.
Traductions

choc

Anstoß, Kollision, Rütteln, Schütteln, Schüttern, Schockshock, collision, clash, crash, jolt, start, blow, bumpbotsing, schok, shock, stoot, aanrijding, aanvaring, hortהולם (ז), הזדעזעות (נ), הלם (ז), התנגשות (נ), זעזוע (ז), מהלומה (נ), מחי (ז), מחץ (ז), מכה (נ), נגיחה (נ), נגיפה (נ), פגיעה (נ), שוק (ז) [הלם], תדהמה (נ), הוֹלֵם, הֶלֶם, זַעֲזוּעַ, תַּדְהֵמָה, מַהֲלֻמָּה, מְחִי, מַחַץ, הִתְנַגְּשׁוּת, פְּגִיעָהbotsing, skokalbato, ekfrapo, kolizio, skuo, ŝokochoque, colisión, golpe, impresiónchoqueκρούση, σύγκρουση, σοκшокscossa, urti, urto, shockصَدْمَةšokchokiskušok衝撃충격sjokkwstrząschockความตกใจşokcú sốc休克шок休克 (ʃɔk)
nom masculin
1. contact violent un choc entre deux véhicules
2. figuré opposition, conflit le choc culturel
3. figuré émotion forte Cela lui a fait un choc.
4. très efficace former une équipe de choc

choc

[ʃɔk]
nm
(entre objets)impact; (entre véhicules)collision; (d'une chute, contre un mur, sur la tête)bump
Le choc a été très violent → There was a very violent impact.
L'appareil a subi un choc → The camera took a knock.
sous l'effet du choc → under the impact
(affectif, psychologique)shock
Ça m'a fait un sacré choc de le voir comme ça → It gave me a hell of a shock to see him in that state.
être sous le choc → to be in shock
(= affrontement) → clash
(autres locutions) de choc [troupe, traitement] → shock modif; [patron] → high-powered
adj
prix chocs → amazing prices, incredible prices
choc en retour nmreturn shock (fig)backlash
choc nerveux nmnervous shock