chopine

chopine

n.f.
1. Fam. Bouteille de vin ; son contenu.
2. Au Canada, ancienne mesure de capacité valant une demi-pinte, soit 0,568 litre.

CHOPINE

(cho-pi-n') s. f.
Ancienne mesure contenant la moitié d'une pinte. Populairement. Mettre pinte sur chopine, faire débauche de vin.
La contenance d'une chopine.
Elle a bu sa chopine [de vin] [SÉV., 69]
À prix d'argent l'auteur comme le sot Boit sa chopine et mange son gigot [DESHOULIÈRES, dans RICHELET]
Le roi prenait souvent, entre ses repas, des verres d'eau avec un peu de fleur d'orange qui tenaient chopine [SAINT-SIMON, 403, 252]
Que Votre Majesté fasse seulement apporter une chopine de vin rouge [VOLT., Dial. 27]
Terme de marine. Boîte placée au-dessous du piston d'une pompe.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    N'est nus [nul] qui chascun jor ne pinte De ces tonneaus ou quarte ou pinte, Ou mui, ou setier ou chopine [, la Rose, 6813]
  • XIVe s.
    Une grand chopine d'argent dorée, et est le biberon d'une teste qui baille et l'autre d'une femme, et est le fruitelet d'une seraine [sirène] [DE LABORDE, Émaux, p. 213]
    Une chopine de vin aigre [, Modus, f° XLIV]
    Une chopine toute esmailliée dedans et dehors [DE LA BORDE, Émaux, p. 213]
  • XVIe s.
    Chacun contribua de vin la quatrieme partie de la mesure, que les Grecs appellent cotyle, qui pouvoit estre environ cheopine [AMYOT, Cam. 48]
    Cheoppine [ID., Agis et Cléom. 39]

ÉTYMOLOGIE

  • Chope ; wall. sopeine.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHOPINE. Ajoutez :
    Au jeu de piquet, n'avoir ni tierce ni chopine, n'avoir rien qui compte.
  • Cette ancienne locution, qu'on entend quelquefois dire en province, était un jeu de mots justifié, quand au lieu de quatrième on disait quarte ; la tierce et la quarte étaient des mesures qui amenaient facilement la chopine.
  • HISTORIQUE

    • XIVe s. Ajoutez :
      La chopine de Paris, ce est ainsi comme trois voirres moiens plains [H. DE MONDEVILLE, f° 45]

chopine

CHOPINE. n. f. Ancienne mesure de liquides contenant la moitié de la pinte, à peu près la moitié d'un litre. Chopine d'étain.

Il se dit aussi de la Quantité de vin ou de tout autre liquide contenu dans une chopine. Il boit ordinairement une chopine de vin à son repas.

chopine

Chopine, f. penac. Est une espece de mesure de vin, laquelle contient deux demis sextiers, et fait la moitie de la pinte, et n'est seulement mesure de liquides, ains d'aucuns arides aussi, voyez Pinte. Aucuns le rendent Cheopina, le tirans de ces deux verbes Grecs khéô pinéin, qui signifient, je verse à boire: mais c'est tirer le Grec aux cheveux. Le mot est pur François.

chopine


CHOPINE, s. f. Mesûre de liqueur, qui contient la moitié d'une pinte. Chopine d'étain. — Il se prend aussi pour la quantité de liqueur, qui est contenue dans cette mesûre. Boire chopine, payer chopine. Il se dit sans article. — Mettre pinte sur chopine; s'ennivrer: l'expression est bâsse.