chou

(Mot repris de choux)

1. chou

n.m. [ lat. caulis ] [choux].
1. Plante vivace dont de nombreuses variétés sont cultivées pour l'alimentation de l'homme (chou rouge, chou de Bruxelles, brocoli) et des animaux : J'ai planté des choux pommés verts et rouges. Du chou râpé.
2. Pâtisserie en forme de boule, à base de beurre et d'eau auxquels on incorpore de la farine puis des œufs : Des choux à la crème. Les éclairs, les beignets et les gougères sont faits avec de la pâte à choux.
Bête comme chou,
Fam. facile à comprendre.
Bout de chou,
Fam. désigne affectueusement un petit enfant.
Chou de Bruxelles,
variété de chou dont les bourgeons couvrent la haute tige ; bourgeon de cette plante que l'on consomme cuit.
Chou palmiste
Être dans les choux,
Fam. être distancé ; être dans une mauvaise situation : Le favori est dans les choux : il est en queue de peloton. Dès qu'on parle comptabilité, je suis complètement dans les choux je n'y comprends rien
Faire chou blanc,
Fam. ne pas réussir : Les magasins étaient fermés, j'ai fait chou blanc.
Faire ses choux gras de qqch,
Fam. en tirer profit, s'en régaler : Chaîne de télévision qui fait ses choux gras d'une nouvelle émission.
Feuille de chou,
Fam. journal sans intérêt.
adj. inv.
Fam. Se dit, par plaisanterie ou avec affectation, de qqch de mignon, de qqn de gentil : Elle est chou, sa robe. Ils sont vraiment chou de m'avoir aidée.

2. chou, choute

n. (choux, choutes).
Fam. Désigne tendrement une personne : Mes petits choux. La pauvre choute.

CHOU1

(chou) s. m.
Plante potagère de la famille des crucifères. Chou cabus, chou pommé.
L'une voudra que tu plantes des choux ; L'autre voudra que ce soient des carottes [LA FONT., Mazet.]
Cet homme, disent-ils, était planteur de choux ; Et le voilà devenu pape ! [ID., Fabl. VII, 12]
Le lièvre était gîté dessous un maître chou ; On le quête ; on le lance : il s'enfuit par un trou [ID., ib. IV, 4]
Chou-fleur, chou dont les rameaux et les fleurs naissantes se mangent. Au plur. Des choux-fleurs. Chou-rave, chou dont la tige, s'épaississant, forme une sorte de pomme bonne à manger. On appelle aussi chou-rave le chou-navet. Au plur. Des choux-raves. Chou-navet, chou dont la racine est ronde et charnue comme le navet. Au plur. Des choux-navets. Chou de Bruxelles ou de Brabant, chou vert dont la tige est garnie de petites têtes de feuilles frisées. Chou cavalier, chou à tige élevée et qui ne pomme jamais. Chou de chien ou brède de Chine, noms vulgaires d'un chou indéterminé de la Chine, introduit dans les colonies, à l'est du cap de Bonne-Espérance. Familièrement. Aller à travers choux ou tout au travers des choux, agir en étourdi, sans rien examiner. Tonner sur les choux, faire plus de peur que de mal.
Simple, ignorant, à tromper très facile, Bon gentilhomme et qui, dans son courroux, N'avait encor tonné que sur les choux [LA FONT., Papef.]
Populairement. Bête comme un chou, très bête. Tête de chou, tête d'homme stupide. Aller planter ses choux, se retirer à la campagne.
Il fallut retourner à ses choux de Pekam [HAMILT., Gramm. 10]
La conclusion fut que le maréchal est allé dans sa maison planter des choux [SÉV., 134]
Dans un autre sens.
Ce qui me console c'est que vous êtes en lieu de planter choux [en terre ferme] et que vos Alpes ni votre mer Méditerranée ne sauraient plus vous faire périr [SÉVIG., 145]
On l'a envoyé planter ses choux. on l'a destitué. S'entendre à une chose comme à ramer des choux, n'y rien entendre : comme les choux ne se rament pas, savoir ramer les choux c'est ne rien savoir. Faites-en des choux, des raves, faites, disposez de la chose comme il vous plaira.
Qu'il en fasse des choux, des raves, Disaient quelques-uns des plus braves [SCARRON, Virg. travesti, ch. V]
Il en fait comme des choux de son jardin, il en dispose à son gré. Faire ses choux gras de quelque chose, c'est-à-dire faire gras ses choux de cette chose, en engraisser ses choux, d'où le sens : en retirer profit. Faire ses choux gras d'une chose, en faire son meilleur plat, d'où le sens : s'en régaler, au propre et au figuré.
Je vous conseille de faire vos choux gras de cet homme [SÉV., 266]
Absolument. Faire ses choux gras, faire bien ses affaires. Il a été trouvé sous un chou, sa naissance est inconnue. Populairement. Manger les choux par les trognons, être mort et enterré. Cela ne vaut pas un trognon de chou, cela ne vaut rien. Ménager, sauver la chèvre et le chou, ménager également deux partis, deux adversaires.
Nom de certaines plantes qui ont de la ressemblance avec le chou. Chou de cocotier, chou palmiste, noms vulgaires par lesquels on désigne le bourgeon terminal de l'arec oléracé (palmiers). Chou caraïbe, espèce de gouet. Chou bâtard, arabette ou navette. Chou oléifère, le colza cultivé. Chou poivré, gouet commun. Chou marin, crambé, sorte de légume.
Mon chou, mon petit chou, mon chou-chou, expression familière de tendresse.
Assemblage de coques de rubans, en forme de chou, sur un petit carton rond. Terme de tapissier. Nœud que l'on forme avec l'étoffe par le haut d'une draperie.
Chou ou petit chou, sorte de pâtisserie.
Au jeu de quille, faire chou blanc, ne rien abattre ; et, figurément, n'arriver à aucun résultat dans une entreprise. M. Jaubert, dans son Glossaire, dit que chou est ici pour coup, par suite de la prédominance du ch dans l'idiome du Berry. Si on n'admet pas cette explication, la locution reste tout à fait obscure.
Terme de zoologie. Chou-fleur de mer, espèce de polypier.

PROVERBES

  • Ce n'est pas le tout que des choux, il faut encore de la graisse, c'est-à-dire qu'on n'a qu'une partie de ce qui est nécessaire pour faire une certaine chose.
  • Chou pour chou, Aubervilliers vaut bien Paris, c'est-à-dire, s'il s'agit de choux, Aubervilliers vaut Paris, et, de là, chaque chose a son mérite particulier.
  • On dit aussi, absolument, chou pour chou, dans le même sens. Chou pour chou, cet homme-là vaut bien l'autre.
  • La gelée n'est bonne que pour les choux.
    Aussi sain qu'un chou cabus après la gelée [CYRANO DE BERGERAC, le Pédant joué, dans LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 62]
  • Elle fait bien valoir ses choux, se dit d'une personne qui fait trop valoir ses bonnes qualités.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Dunc comença sun cors durement à grever, E les grasses [crassus] viandes, chous e nes [navets] à user [, Th. le mart. 93]
  • XIIIe s.
    Tot fruit et chol sont malvais à user [ALEBRANT, f° 4]
    Dant Prestre, il est la feste as fox ; Si fera on demain de chox Et grant departie à Baieus [, Ren. 20960]
    ... Je vi la soif [haie] branler, Et la feuille du chol trembler, Où cil se gist qui est repost [caché] [, ib. 1350]
    Et Renart, qui veü l'avoit, Desoz un chol muciez se fu [, ib. 5055]
    La où li palis fu desclos, Avoit li vilain planté chos [, ib. 1318]
  • XIVe s.
    La tige d'un rouge chol [, Modus, f° CXIV]
  • XVe s.
    Combien qu'il soit sailly d'ung trou De la cliquette d'ung musnier, Voire ou de la lignée d'un chou [COQUILLART, Droits nouveaux.]
    Ne aussi d'en faire ses choux gras, Ses grans chieres, ses ralias De gueulle, ses gaudeamus [ID., Plaidoyer de la simple et de la rusée.]
    Quand le choux passe la soi [la haie], Le vigneron meurt de soif [LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 63]
    S'il veut du dur, il a du moul [mou] ; S'il veut des pois, il a des choul [E. DESCH., Poesies mss. f° 424, dans LACURNE]
    Monstrant en ce, que il pensoit à venir par ce à chou pour chou, et au mesme par le semblable [G. CHASTEL., Chron. des D. de Bourg. III, ch. 45]
  • XVIe s.
    Pastennades, raves, choux-cabus [O. DE SERRES, 201]
    Les chous premiers meurs sont les cabus ou pommés.... plusieurs blancs se resserrent au milieu ainsi que cabus.... de mesme avient de certains verts crespés, s'affermissans vers le milieu.... plusieurs autres especes de chous y a-il, presque sauvages, degenerans des bons : comme rouges, tannés, griseastres, chous raves, servans plus pour medecine que nourriture.... outre lesquels les cauli fiori [chouxfleurs], ainsi dits des Italiens, encores assés rares en France, tiendront rang honorabie au jardin pour leur delicatesse [ID., 534]
    Gasteaux, popelins, gaufres, petits-chous [pâtisserie] [ID., 825]
    L'herbe au Turc, le chou rouge [PARÉ, XVI, 35]
    Comment ! est-il fol, comme ung chou à pommes ? [RAB., Pant. III, 43]
    Je voy bien que c'est la revanche de la Reole, et que le roi de Navarre a voulu faire chou pour chou, mais le mien est mieux pommé [, Mém. de SULLY, t. I, p. 124, dans LACURNE]
    Il l'aime comme les choux, il voudrait l'avoir mangé [OUDIN, Curios, fr.]
    Faites en des choux ou des pastez [ID., ib.]
    Souffler les choux en dormant [ronfler] [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, cau ; bourguig. chô ; picard, caulet, colet ; provenç. caul ; espagn. col ; portug. couve ; italien cavolo ; du lat. caulis, en grec, tige. Dans le vieux français, au singulier, nominatif li chols ou chos ou chous, régime le chol ; au pluriel, nominatif li chol, régime les chols ou chos ou chous.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHOU. Ajoutez : - REM.
  • 1. Feuille de chou se dit quelquefois pour chose sans valeur, sans efficacité.
    Des traités qui, d'après les principes de la constitution, sont une feuille de chou [, le Père Duchêne, lettre 297, p. 7]
  • 2. Bête comme un chou.... Cette locution viendrait-elle, par plaisanterie, de ce que le chou a une tête et ne pense pas ?

CHOU2

(chou) adv.Terme de chasse.
Chou, chou-là ! Se dit pour exciter un chien à quêter ; et chou-pille ! pour exciter le chien à se jeter sur le gibier.
S. m. Chou-pille, chien qui ne quête que sous le fusil.

ÉTYMOLOGIE

  • Chou, exclamation, qui est peut-être l'ancien picard chou, qui signifie ce, et piller.

chou

CHOU. n. m. Plante potagère de la famille des Crucifères et qui sert d'aliment. Choux blancs. Choux rouges. Choux verts. Choux de Milan. Choux de Bruxelles. Choux cabus. Choux pommés. Choux frisés. Choux gelés. Semer des choux. Planter des choux. Soupe aux choux. Perdrix aux choux. Chou farci.

Fig. et fam., Il est allé planter ses choux, se dit d'un Homme qui se retire à la campagne après avoir vécu dans le monde, après avoir exercé des emplois. On l'a envoyé planter ses choux, On lui a ôté sa place, son emploi; il n'a plus qu'à vivre dans la retraite.

Fig. et fam., Faire ses choux gras de quelque chose, En faire ses délices, en faire son profit.

Fig. et fam., Faites-en des choux et des raves, Faites-en ce que vous voudrez.

Fig. et fam., Ménager la chèvre et le chou. Voyez CHÈVRE.

Prov., Il s'y entend comme à ramer des choux. Voyez RAMER.

Fam., Mon chou, mon petit chou, mon chouchou. Mots de tendresse qu'on emploie surtout en parlant aux enfants. Le chouchou, Le préféré, le favori de ses parents, de ses maîtres.

Il se dit, par extension, de Certaines plantes ou parties de plantes qui ont plus ou moins de ressemblance avec le chou. Chou de chien, ou Mercuriale sauvage. Chou de mer, ou Soldanelle. Chou de cocotier. Chou-palmiste, etc.

Chou à la crème, Sorte de pâtisserie.

Il se dit aussi, en termes de Modes, d'un Noeud de ruban, d'étoffe, en forme de chou.

Au jeu de Quilles, au Tir, à la Chasse, etc. Faire chou blanc. Voyez BLANC.

chou

CHOU. interj. T. de Chasse. Cri pour exciter un chien à quêter. Chou, chou-là!

Chou-pille, Cri pour exciter le chien à se jeter sur le gibier.

chou

Un Chou, ou Choul, Brassica, Picardis Colet. Il vient de Caulis.

Choux, ou Chouls crespus, Brassica Apiana, quam et Selinoidem Cato appellat Brassica crispa.

Choux rouges, Brassica Sabellica, siue Marucina, Crambe.

Choux cabus, Brassica capitata, Caules capitati, Brassica Tritiana, Lacuturis.

Chou de chien, c'est la Mercuriale sauvage, Brassica canina, Cynocrambe.

Je n'en donneroy pas un chou, Blittum ob hoc non dederim. B.

Chou pour chou, Par pari repensum, Hostimentum, id est, aequamentum, Beneficij pensatio. B.

Trou de chou, Trou pour Tronc, Caulis, Truncus.

Tendron de chou, Cyma, cymae.

Choux, ou Petis choux, Globuli pistorij.

chou


CHOU, s. m. [Chou, dout. Au pluriel, choux, pron. choû, long.] Sorte de légume qu'on met ordinairement dans le pot. Il en est un grand nombre d'espèces; choux blancs, rouges, verds; choux cabus, choux pommés, choux fleurs, etc. etc.
   Ce mot fournit à plusieurs expressions proverbiales. — Faire ses choux grâs d'une chôse, en profiter, s' en regaler: "Je vous conseille de faire vos choux grâs de cet homme à qui vous trouvez de l'esprit. Sev.Faire des choux et des râves d'une chôse, en être le maître. "Prenez toujours, vous en ferez des choux et des raves, vous en ferez ce qu'il vous plaira. — Aler tout à travers les choux, agir imprudemment et en étourdi. Mde. de Sévigné done à cette expression un aûtre sens, qui fait fort bien en cet endroit. "Il a fait vingt allées, tout au travers des choux, dans un jeune bois qu'on ne regardoit pas, qui font une beauté achevée. — S'y entendre comme à ramer des choux, ne point s'y entendre du tout. — Planter des choux, être rélégué à la campagne: "Enfin, la conclusion fut, que le Maréchal de Crequi est allé à la campagne planter des choux, aussi bien que le Maréchal d' Humières. On conait l'anagramme de chante-loup, plante-chou. Voyez CHèVRE.

Synonymes et Contraires

chou

adjectif chou
Familier. Agréable à voir.
Traductions

chou

Kohl, Krautcabbage, cole, baby, dumpling, puffkool, lieverd, rozet, snoes, soes, dotכרוב (ז), מותק (ז), כְּרוּב, מֹתֶקcolzelíkålλάχανο, λάχαναbrasikocol, repollokaalikáposztakubiskálcavolobrassica, crambe, raphanuskålkapustacouve, repolhovarzăкапуста, белокочаннаня капустаkålkabichilahanaكُرُنْبkupusキャベツ양배추กะหล่ำcải bắp卷心菜зеле白菜 (ʃu)
nom masculin
1. sorte de légume du chou rouge des choux de Bruxelles
2. petit gâteau rond et creux un chou à la crème

chou

[choux] (pl) [ʃu]
nm
(= légume) → cabbage
mon petit chou → sweetheart, my sweetheart
(autres locutions) faire chou blanc → to draw a blank
feuille de chou (fig) (= journal) → rag
faire ses choux gras de qch [presse] → to have a field day with sth
adj invcute
chou à la crème nm → choux bun