chute

chute

n.f. [ de chu, p. passé de choir ]
1. Fait de tomber : J'ai fait une chute de trottinette. Le parachutiste descend en chute libre sans ouvrir son parachute
2. Fait de perdre son niveau, son statut, sa valeur : La chute du gouvernement renversement effondrement
3. Litt. Fait de tomber dans la déchéance : Il a entraîné toute sa famille dans sa chute.
4. Partie qui termine un récit, un spectacle : La chute de l'histoire était prévisible.
5. Ce qui reste d'un matériau après une coupe ; déchet, rognure : Avec les chutes de tissus, j'ai fait du patchwork.
6. Masse d'eau qui tombe d'une certaine hauteur (on dit aussi chute d'eau) : Les chutes du Niagara.
La chute des reins,
le bas du dos.
Point de chute,
endroit où qqch tombe : On a localisé les points de chute des débris du satellite ; fig., lieu où l'on peut aller, loger : Maintenant qu'elle habite à Lille, j'ai un point de chute.

CHUTE

(chu-t') s. f.
Action de choir, de tomber. La chute d'une tour.
Débile et mal remis encor de la faiblesse Où ma perte de sang et ma chute me laisse [ROTR., Vencesl. IV, 2]
Cette allée nous a fait souvenir de la chute que vous y fîtes un jour [SÉV., 70]
... la chute du ciel ne pourrait l'ébranler [ma fidélité] [CORN., Cinna, V, 3]
Terme de physique. Chute des corps, mouvement des corps vers la terre, qui est déterminé par l'action de la pesanteur, et qui a pour caractères essentiels de s'effectuer selon la ligne verticale et d'être accéléré. La chute des feuilles, séparation des feuilles d'avec l'arbre ; saison où elles s'en détachent. Ce poitrinaire mourra à la chute des feuilles.
Je comptais à peine dix-sept chutes de feuilles, lorsque.... [CHATEAUB., Atala, 211]
Séparation de certaines parties d'avec le corps. Chute des cheveux, des dents, des ongles, des eschares, des croûtes sèches.
Chute d'eau, masse d'eau qui tombe d'une certaine hauteur. C'est une chute d'eau puissante qui fait mouvoir ce moulin. Cataracte. La chute du Niagara.
Si vous voulez nous suivre, nous campons au bord de la chute [CHATEAUBR., Atala, 317]
Terme de ponts et chaussées. Différence de hauteur entre les niveaux de deux biefs consécutifs d'un canal ou d'une rivière. Mur de chute, mur construit en aval des portes d'amont d'une écluse à sas, pour racheter la différence de niveau. Terme d'horticulture. Raccordement, qui se fait par des perrons ou par des gazons en glacis, de deux terrains qui ne sont pas de niveau.
Au théâtre, la chute du rideau, la toile qui descend ; et aussi, la fin du spectacle. Nous partîmes avant la chute du rideau.
Terme de médecine. Déplacement qui porte un organe au-dessous de sa position normale. La chute de la luette, de l'utérus.
La chute des reins, le bas du dos.
La duchesse de Bourgogne revint, les épaules, les bras, le sein découverts, la chute des reins bien marquée [SAINT-SIMON, 2, 235]
En termes d'architecture, chute de festons et d'ornements, bouquets pendants de fleurs ou de fruits. Chute d'un toit, pente ou égout. Terme de marine. Hauteur verticale d'une voile quand elle est tendue. Terme de pêche. La hauteur d'un filet quand il est tendu.
La chute du jour, le moment où le jour diminue.
Baisse considérable du cours des rentes, des actions, des effets publics, etc. La chute de la rente.
Comment vous trouvez-vous des trois vingtièmes et de la chute des actions sur les fermes ? [VOLTAIRE, Lettres, Mme de Fontaine, 5 novembre 1759]
Fig. Disgrâce qui fait tomber une personne ou une institution.
Quand il [le ciel] élève un trône, il en venge la chute [CORN., Cinna, III, 4]
Vous eussiez pu tomber, mais tout couvert de gloire, Votre chute eût valu la plus haute victoire [ID., Pompée, III, 2]
En vous qui de sa chute êtes l'unique auteur [ID., Nicom. IV, 5]
Il te peut en tombant écraser sous sa chute [ID., Cinna, I, 1]
Et tout le peuple même avec dérision De ma chute certaine en tirait le présage [RACINE, Esther, III, 1]
La chute désormais ne peut être qu'horrible [ID., ib.]
Cet esprit d'imprudence et d'erreur, De la chute des rois funeste avant-coureur [ID., Ath. I, 2]
Par une belle chute il faut me signaler [ID., Baj. IV, 7]
Je vous prie de considérer avec une attention plus particulière la chute des Juifs dont toutes les circonstances rendent témoignage à l'Évangile [BOSSUET, Hist. II, 8]
Insensible à sa chute et grand dans ses misères [VOLT., Zaïre, II, 1]
Biron.... Un trépas si fameux, une chute si belle Rendait [eût rendu] de ta vertu la mémoire immortelle [VOLT., Henr. VIII]
Et tombent avec eux d'une chute commune Tous ceux que leur fortune Faisait leurs serviteurs [MALH., I, 3]
J'avais prévu ma chute en montant sur le faîte [LA FONT., Fabl. X, 10]
Il marque les différentes erreurs qui s'étaient élevées, et le temps de leur chute aux pieds de la foi [L'ABBÉ HOUTEVILLE, dans DESFONTAINES]
La nouvelle Babylone, orgueilleuse de ses trois cents triomphes, tombe d'une chute immense [ID., ib.]
Qui m'anime moi-même à la chute de Troie [LAMOTTE, ib.]
10° Mauvais succès d'une pièce de théâtre.
[Laharpe] Tout meurtri des faux pas de sa muse tragique Tomba de chute en chute au trône académique [GILB., Apologie.]
J'ai soixante et six ans, et je ne veux plus mourir de la chute d'une pièce de théâtre [VOLT., Lett. d'Argental, 11 janv. 1760]
Il y a force tragédies, force comédies ; vous aurez le plaisir de voir des succès et des chutes [ID., Lett. d'Argental, 10 déc. 1762]
11° Terme de théologie. Faute entraînant la perte des mérites devant Dieu. La chute des anges. La chute du premier homme.
Le crime d'être un sujet de chute à ses frères [MASS., Petit Car. Vices.]
Le coup encore frais de ma chute passée Me doit avoir appris à me tenir debout [MALH., I, 4]
Tremblez, âmes réconciliées, qui renoncez si souvent à la grâce de la pénitence, tremblez, puisque chaque chute creuse sous vos pas de nouveaux abîmes [BOSSUET, Anne de Gonz.]
Par extension, action répréhensible.
Dans le crime il suffit qu'une fois on débute ; Une chute toujours attire une autre chute [BOILEAU, Sat. X]
12° Terme de rhétorique. Le trait, la pensée qui termine une pièce de vers.
La chute en est jolie, amoureuse, admirable [MOL., Mis. I, 2]
Vous daignez employer dans les chutes des strophes les trois petits vers de trois pieds [VOLT., Roi de Prusse, 87]
Les mêmes nombres et les mêmes chutes mettent de l'ennui dans un long poëme [MONTESQ., Goût, variété.]
Si bien que, comme l'auditeur prévoit d'ordinaire cette chute qui doit arriver, il va au-devant de celui qui parle, et le prévient, marquant, comme en une danse, la chute avant qu'elle arrive [BOILEAU, Longin, 33]
On aurait beau montrer ses vers tournés sans art, Seuls et jetés par ligne exactement pareille, De leur chute uniforme importunant l'oreille [GILBERT, XVIIIe siècle.]
La chute d'une période, le dernier membre. Terme de musique. Terminaison d'une pensée musicale.
13° Terme d'astrologie. Signe où une planète a moins de vertu et d'influence.
14° Terme d'horlogerie. Petit arc que parcourt la roue quand une de ses ailes quitte le pignon sur lequel elle engrène, et qu'une autre aile tombe sur la suivante.

PROVERBE

    De grande montée, grande chute, c'est-à-dire plus on est dans une position élevée, plus la chute est profonde.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Mès les gelines s'en effroient, Qui l'ont oï à sa cheoite ; Chascune de foïr s'esploite [, Ren. 1323]
  • XVe s.
    Et se tenoit pour le temps le sire de Coucy en Avignon, car bien quinze semaines y fut au lit d'une chute de cheval [FROISS., II, II, 225]
  • XVIe s.
    Monsieur estoit campé sur un petit ruisseau, dans lequel un estang faisoit sa cheutte [D'AUB., Hist. I, 287]
    C'est un malplaisant discours à celui qui aime et honnore son pays et sa nation, d'en vouloir preannoncer les cheutes [LANOUE, 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Saintonge, chéte ; bourguig. cheute ; provenç. cazuta ; catal. cagguda ; espagn. caida ; portug. cahida ; ital. caduta. Cheute, aujourd'hui chute, est le féminin du participe cheüt, aujourd'hui chu ; cheoite n'y déroge pas, car, au lieu de cheüt, on a dit aussi dans l'ancien français cheoit. La plupart des autres langues romanes ont usé semblablement de ce participe passé.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHUTE. Ajoutez :
    15° L'angle de chute d'un projectile est l'angle que la tangente à la trajectoire forme au point de chute avec le plan horizontal.
    Terme d'ébénisterie. Motif sculpté ou de cuivre qui se trouve en haut d'un pilastre, d'un montant ou d'un pied de meuble ou de siége, plus communément dans les styles Louis XV ou Louis XVI.
  • Les lits à chute sont spécialement des lits modernes de palissandre avec montants ou pilastres à pans coupés, dont les pans coupés de la façade sont ornés d'un motif sculpté.

chute

CHUTE. n. f. Mouvement d'un corps qui tombe. Il est tombé de son haut et a fait une lourde chute. Il est incommodé d'une chute de cheval. En tombant, il m'entraîna dans sa chute. La chute des eaux.

Il se dit quelquefois pour Cataracte. La chute du Niagara.

Chute d'eau, Nappe d'eau courante qui tombe brusquement d'un certain niveau dans un autre. Cette chute d'eau a une hauteur de six mètres.

En termes de Physique, Chute des corps, Mouvement des corps vers la terre, qui est déterminé par l'action de la pesanteur.

La chute des feuilles, La saison où les feuilles tombent.

En termes de Théâtre, La chute du rideau, Le mouvement du rideau lorsqu'on le baisse. Après la chute du rideau, plusieurs voix ont demandé l'auteur.

La chute du jour, Le moment où la nuit arrive. À la chute du jour, tous les édifices publics seront illuminés.

Il se dit en parlant des Parties du corps qui s'en détachent tout à fait et qui tombent. La chute des cheveux, des dents, d'un ongle, etc.

Il se dit, par extension, en termes de Médecine, du Simple déplacement de certains organes qui abandonnent leur position naturelle. Chute de la luette. Chute de la paupière supérieure. Chute de la matrice, du rectum, etc.

La chute des reins, Le bas du dos.

Il se dit figurément d'une Personne qui tombe d'un poste ou d'une situation élevée par suite d'une disgrâce ou d'un malheur. La chute d'un monarque, d'un ministre. En parlant des choses, La chute d'un Empire. La chute de la République athénienne. La chute d'une pièce de théâtre.

Il se dit aussi, dans la langue religieuse, du Passage de l'état de pureté à l'état d'impureté. La chute du premier homme. La chute des mauvais anges. Se relever de ses chutes par la pénitence. Subir la honte de sa chute. Cette chute la déshonore. Tomber de chute en chute au dernier degré de l'avilissement.

Il se dit encore du Trait qui termine une petite pièce de poésie, comme un madrigal, une épigramme, un couplet de chanson, etc. La chute du madrigal est heureuse.

La chute d'une période, La fin, le dernier membre d'une période.

chute


CHUTE, s. f. Le Dict. d'Ortog. écrit Chûte, et dit que l'acc. circ. est nécessaire, parce que la syll. est longue. On l'a suivi dans le Dict. Gramm. — Mais l'Acad. ne met point d'accent; et D'Olivet, dans sa Prosodie, dit que dans la terminaison en ute, l'u est bref, excepté dans Flûte. On écrivait aûtrefois Cheute. — Chute, mouvement d'une chôse qui tombe: il a fait une lourde chute; il est incommodé d'une chute de cheval. — Chute d'humeurs, débordement des humeurs qui tombent du cerveau. Chute des feuilles, la saison où les feuilles tombent. "Ils est à craindre que ce malade ne meure à la chute des feuilles. — Chute est beau au figuré. 1°. Mort glorieuse dans un combat. "Leur mort fait leur bonheur; des trésors, des conquêtes ne valent pas une chute si belle. Jér. Dél. = 2°. Malheur, disgrace: il ne se relèvera jamais de sa chute. = 3°. Faute envers Dieu; la chute du premier homme, des Anges. Être une ocasion de chute et de scandale. = 4°. En parlant d'un Sonet, d'un Madrigal, d'une Épigramme, la pensée qui les termine. — En parlant d'une période, la cadence et l'harmonie avec laquelle cette période finit. = 5°. Chute d'une Pièce de Théatre, son mauvais succès.
   Qui, tout meurtri des coups de sa muse tragique,
   Tomba de chute en chute au trône académique.
       Gilbert.

Synonymes et Contraires

chute

nom féminin chute
1.  Action de tomber.
2.  Action de se détacher de son support.
3.  Reste d'une matière.
4.  Diminution de valeur, d'intensité.
7.  Fait de dégénérer.
Traductions

chute

Sturz, Fall, Absturz, Abfall, Tropfenfall, drop, downfall, collapse, scrap, flop, waterfallval, ondergang, (het) vallen, (snelle) daling, afval, eindpunt, mislukking, rest [stof], waterval, scherpe dalingדחי (ז), מעד (ז), מעידה (נ), נפילה (נ), נשילה (נ), צניחה (נ), רדת (נ), נְפִילָה, נְשִׁילָה, דֶּחִי, מְעִידָהcaggudafaldfalocaida, caída, descensocaduta, ritaglio, stramazzata, tuffo, volo, calocasuscahida, gota, quedaπτώση, μείωσηسُقُوط, قَطْرَةpád, poklespisara, pudotuskap, padしずく, 落下방울, 추락dråpe, fallkropla, spadekпадение, снижениеdroppe, fallการหล่นลงมา, น้อยลงdamla, düşüşsự rơi, sự sụt giảm落下, 降低秋天 (ʃyt)
nom féminin
1. fait de tomber faire une chute la chute des cheveux chute de neige
2. figuré fin d'une situation la chute d'une monarchie
3. figuré brusque baisse la chute des températures
4. reste de qui a été coupé des chutes de papier

chute

[ʃyt] nf
(en tombant)fall
faire une chute → to fall
faire une chute de 10 m → to fall 10 m
faire une chute de cheval → to fall off a horse
une mauvaise chute → a bad fall
faire une mauvaise chute → to have a bad fall
entraîner qn dans sa chute → to bring sb down with one
[objet, rocher, mur] → fall
chute de pierres → rock fall
la chute du Mur (de Berlin)the fall of the Berlin Wall
[feuilles] → fall
la chute des cheveux → hair loss
[cours, marchés, valeurs, bourses] → fall; [prix, taux, consommation, demande] → fall, drop; [dollar, euro] → fall
la chute de qch
la récente chute des taux d'intérêt → the recent drop in interest rates, the recent fall in interest rates
la chute brutale de qch → the sudden drop in sth
la forte chute de qch → the sharp drop in sth, the sharp fall in sth
entraîner qch dans sa chute → to bring sth down with one
(aussi chute d'eau) → waterfall
[bois, papier, tissu] (= déchet) → scrap
chute de neige
nfsnowfall chutes de neige
nfplsnowfall sg
chute de pluie nfrainfall no pl
Des chutes de pluie importantes sont attendues en fin de journée → Heavy rain is expected towards the end of the day.
chute de reins nf (= fesses) → bottom
chute du jour nf
la chute du jour → nightfall
chute libre nffree fall
en chute libre [ventes, dollar, actions, cote de popularité] → in free fall