ci

1. ci

adv. [ lat. ecce hic, voici ici ]
(Joint à un nom précédé d'un démonstratif) Marque la proximité dans l'espace ou dans le temps : Cette femme-ci. Je choisis ceux-ci, ceux-là sont trop usés. Ces jours-ci.
De-ci de-là,
de côté et d'autre.
Par-ci par-là,
en divers endroits épars : Elle a découvert par-ci par-là des indices ; de temps en temps : J'ai profité par-ci par-là de circonstances favorables.

2. ci

pron. dém. [ abrév. ]
Fam. Ceci : Il y a toujours ci ou ça à faire.
Comme ci comme ça,
Fam. pas très bien : Il se porte comme ci comme ça moyennement
CICalendrier Impérial
CICercle Industriel
CICercle Informatique
CICircuits Intégrés
CIComité International

ci

(si)
adverbe après un nom précédé d'un adjectif démonstratif
mot qui exprime une proximité dans l'espace ou dans le temps cette femme-ci Il viendra nous rendre visite ces jours-ci. Préférez-vous ces pâtisseries-ci juste devant vous ?

CI

(si) adv. de lieu
Ici, en parlant du lieu où on est, par opposition à là. Venez-ci. Vous trouverez-ci un de vos bons amis. Ci est particulièrement usité dans cette formule funéraire : Ci-gît un tel.
Dans les comptes de commerce il se met avant la somme qu'il annonce. Deux mètres de drap à 25 fr. ci.... 50 fr.
Il se joint aux noms précédés de ce cette, ces, et aux adjectifs démonstratifs tels que celui, celle, pour exprimer une idée d'actualité et de proximité. À cette heure-ci. Cet homme-ci. Celui-ci, celle-ci. Cette vie-ci n'est qu'un songe.
De cet exemple-ci ressouvenez-vous bien, Et quand vous verriez tout, ne croyez jamais rien [MOL., Sgan. sc. 24]
Point froid et point jaloux : notez ces deux points-ci [LA FONT., Fabl. VII, 5]
Quoique je n'aie pas accoutumé de trouver fort agréables les biens que l'on me fait à ces heures-là [minuit], j'ai reçu celui-ci avec plus de contentement que je ne le puis dire [VOIT., Lett. 61]
Par opposition à là. Cet enfant-ci, cet enfant-là. Ce n'est pas celui-ci, c'est celui-là. Celle-ci et celle-là. Interrogativement.
Qu'est-ce-ci ? [CORN., Poly. IV, 6]
Il ne faut pas confondre qu'est-ce-ci ? et qu'est ceci ? Le premier signifie : qu'y a-t-il ici ? le second : qu'est cette chose-ci ?
Immédiatement devant un adjectif ou un participe. Les témoins ci-présents. La pièce ci-jointe. La copie ci-incluse. Quand des adjectifs ou participes ainsi construits précèdent le substantif, l'habitude est de les laisser indéclinables. Vous trouverez ci-joint, ci-inclus une copie de la lettre.
Entre ci et demain, entre le moment présent et demain. Entre ci et là, entre le moment présent et un temps plus éloigné.
Je voudrais qu'entre ci et là vous fissiez l'impossible pour vos affaires [SÉV., 78]
Vous avez des fruits que je dévore déjà par avance, j'en mangerai l'année qui vient, si je ne meurs entre ci et là [ID., 83]
Je serai ravi de vous voir si je ne suis pas pendu entre ci et là [SÉV., 325]
Il faut que les réflexions que vous ferez entre ci et là vous ôtent un peu des craintes inutiles que vous avez pour ma santé [ID., 333]
Je partirai entre ci et la Pentecôte [ID., 50]
De-ci, de-là, loc. adv. De côté et d'autre. Il allait de-ci, de-là.
Par-ci, par-là, loc. adv. En divers endroits, de côté et d'autre. Fig. À diverses reprises, sans suite.
Ci-après, loc. adv. Un peu après, un peu plus loin. Ci-après, vous trouverez votre compte détaillé.
Ci-contre, loc. adv. En regard, vis-à-vis. Je vous donne ci-contre le détail des frais. La page ci-contre.
10° Ci-dessus, loc. adv. Plus haut. Cela se trouve déjà énoncé ci-dessus.
11° Ci-dessous, loc. adv. Plus bas. Cela sera expliqué ci-dessous.
12° Ci-devant, loc. adv. Précédemment.
Rien n'était plus important [que de se cacher de la cour], pour les raisons que vous avez vues ci-devant [RETZ, IV, 231]
J'admire qu'il ne se soit ci-devant trouvé personne qui ait remarqué [DESC., Fœtus, 2]
Ceux qui ont ci-devant recherché la vérité [ID., Méth. 2, 11]
Je ne pense ni plus ni moins à votre sœur que ci-devant [BOSSUET, Lett. abb. 35]
Précédent, d'autrefois. Le ci-devant gouverneur.
Le roi d'Espagne, c'est-à-dire le ci-devant, voulut l'autre jour visiter la bibliothèque vaticane, [P. L. COUR., Lett. II, 80]
Voilà de singulières erreurs ; mais nous autres ci-devant gens de qualité, nous avions coutume de dire que nous n'entendions rien aux affaires [MIRABEAU, Collection, t. IV, p. 228]
Dans le langage de la Révolution, un ci-devant, un gentilhomme, c'est-à-dire un ci-devant gentilhomme, la république ayant supprimé les distinctions nobiliaires. Au plur. Les ci-devant.
13° Ci-entour, loc. adv. Dans les environs.

REMARQUE

  • On fait souvent la faute de dire : Cet homme ici, ce moment ici ; et du temps de Vaugelas, pendant que tout Paris disait : Cet homme-ci, ce temps-ci, la plus grande partie de la cour disait : Cet homme ici, ce temps ici ; Vaugelas lui-même était pour cette dernière façon de parler. Aujourd'hui il n'y a plus de choix ; la première est la seule reçue dans le bon usage.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    De ces paroles que vous avez ci dit [, Ch. de Rol. X]
    Bien devons ci estre pour nostre rei [, ib. LXXVII]
  • XIIe s.
    Je irai là, et vous ci remandrez [, Ronc. p. 15]
    De ci qu'as porz passanz [d'ici jusqu'aux ports qui servent de passages] [, ib. p. 34]
    Ci fust li rois cui avons fait homage [, ib. p. 65]
    Comme [il y] auroit ci très glorieus secours ! [, Couci, VII]
    Tout a croisés amoureus à contendre D'aler à Dieu ou de remanoir chi [, ib. XXIV]
    [Vous] Estes ci assemblé, amirant et princier [, Sax. VI]
    Entre ci que as portes n'i ot arrestoison [, ib. VIII]
  • XIIIe s.
    Et la navie vint par dedens le port, et de ci endroit aus [eux] : et là ci a un flum qui fiert dedens la mer [VILLEH., LXXIV]
    Il n' [y] ot plus bele dame de ci jusqu'en Thessale [, Berte, XXVII]
    Quant, pour venir droit ci [tu] me meïs en la sente [, ib. XLVIII]
    De ci [je] me vueil lever, si nous apareillons [ainsi préparonsnous] [, ib. LXXVII]
    Ci devant [ici en face] maint [habite] Simons, preudoms est durement [, ib. CX]
    Sauriez vous ci près maison ne casement ? [, ib.]
    De ceste chose ci, oiant vous, [j'] enquerroie [, ib. CXVII]
    Ne mais [elle] ne sera aise de ci qu'aura seü Se c'est Berte sa fille.... [, ib. CXXIII]
    Vez-ci le roi Pepin que j'ai ci amené [, ib. CXXV]
    Cy respond l'Amant à Raison [, la Rose, 6932]
  • XVe s.
    Et Bretons et François après, qui les enchassoient en fossés, en aulnaies et en bruyeres, ci dix, ci douze, ci vingt, ci trente, et les [les Flamands] combattoient de rechef [FROISS., II, II, 197]
    Les soudoyers de Mortaigne sont issus, et ont accueilli grand proie ci-entour [ID., I, I, 133]
    Je vous conseille, beau fils, que vous departez de ci [ID., I, I, 118]
    Si m'en suis ci enfuie devers vous [ID., I, I, 7]
    Certes, dame, voyez ci votre chevalier qui ne vous fauldroit pour mourir [ID., I, I, 14]
    Sire, les Escots sont à trois lieues près de ci logés sur une montagne [ID., I, I, 40]
    Ne cy ne ailleurs [COMM., IV, 11]
    Dont j'ay parlé ci devant [ID., I, 2]
    Et commanda que tout souldain, Cy pris, cy mis, on chappellast Cinq ou six douzaines de pain [VILLON, 1re Repue.]
    Pour parler plein, elle se delivra, ci prins ci mis, après cette premiere course, d'un très beau fils [LOUIS XI, Nouv. XXIX.]
  • XVIe s.
    Cy n'entrez pas, hypocrites, bigotz [RAB., Garg. I, 54]
    Ta vertu, la quelle m'a esté par cy devant esprouvée [ID., Pant. II, 8]
    C'est ci le premier indice qu'il nous convient ensuivre pour trouver l'ante christ [CALV., Instit. 916]
    Ceste estoit ci la façon commune et usitée [ID., ib. 976]
    Ci après Dieu ne parlera point comme par avant par les uns ou les autres [ID., ib. 924]
    C'est ce qu'avons dit ci devant [ID., ib. 1095]
    Tant que ceste vie ci dure [ID., ib. 1077]
    Les citoyens de la ville d'Athenes Ont fait dresser ces trois images cy [AMYOT, Cimon, 12]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. ICI ; picard, chi.

ci

CI. adv. de lieu. Ici. Placé devant un nom, un verbe ou un adverbe, il indique un Lieu proche de celui qui parle ou qui écrit ou une Période de temps proche de celle dont on parle ou à propos de laquelle on écrit. Le mémoire ci-joint. Vous recevrez ci-inclus copie de... Vous trouverez ci-incluse la copie que vous m'avez demandée. La lettre ci-incluse. En termes de Procédure, Les témoins ci-présents.

Dans les épitaphes, Ci-gît, etc., Ici est enterré, etc.

Il se met très souvent, dans les comptes, avant le chiffre qui indique le montant de chaque article. Quatre mètres d'étoffe à vingt francs, ci 80 fr.

Il se joint aussi, pour exprimer une idée de proximité, ou au pronom démonstratif Celui : Celui-ci, Celle-ci, Ceux-ci, Celles-ci; ou aux noms, quand ils sont précédés de l'adjectif démonstratif Ce ou Cet : Ce livre-ci, Cet homme-ci, Cette femme-ci, À ces heures-ci.

Fam., Comme ci, comme ça, se dit pour des choses sur lesquelles on doit éviter de se prononcer. Comment vous portez-vous? Comme ci, comme ça.

Il se met également devant les prépositions Dessus, dessous, devant, après, et contre, pour former les locutions adverbiales Ci-dessus, ci-dessous, ci-devant, ci-après qui s'emploient ordinairement pour marquer Ce qui précède ou ce qui suit. J'ai dit ci-dessus. Nous avons vu ci-devant. Nous verrons ci-après. La note ci-dessous.

Ci-devant signifie aussi Précédemment. Un tel, demeurant ci-devant rue... a transporté son magasin à tel endroit. Ci-devant gouverneur. On l'emploie quelquefois adjectivement en ce sens. Les ci-devant Récollets. Il s'est dit, au temps de la Révolution, des Nobles qui avaient été privés de leurs titres. Les ci-devant nobles. On disait aussi absolument Un ci-devant. Les ci-devant.

Ci-contre s'emploie pour désigner la Page, la colonne, etc., qui est vis-à-vis, à côté de celle qu'on lit. La page ci-contre. Voyez ci- contre.

De-ci, de-là, D'un côté et d'un autre.

Par-ci, par-là, En divers endroits, de côté et d'autre. Nous avons couru par-ci, par-là. Cette campagne est très nue, on n'y voit que quelques bouquets d'arbres par-ci, par-là. L'impression de ce livre est assez soignée, on y trouve pourtant quelques fautes par-ci, par-là.

Par-ci, par-là signifie aussi À diverses reprises et sans aucune suite. Il m'a entretenu de cette affaire par-ci, par-là.

CI sert aussi avec à distinguer Deux personnes ou deux choses; ou, employé seul, à désigner plus expressément une Personne ou une chose, quand il s'adjoint à Ce ou à Celui, celle. Voyez les articles CE et CELUI.

ci

Ci, Hic. Picardis Chi: Il vient de Hic, per methatesim literae c.

Ci pris ci mis, Dictum ac factum.

Cipricimi. vel Chiprichimi, pro Chi prins, Chi mi, ab Hic prensum, pro acceptum: et hic missum, pro repositum, quod puncto temporis fieri solet.

ci


CI, adv. de lieu. Il ne se dit jamais seul: joint au pronoms démonstratifs, aux noms, aux adjectifs, ou aux adverbes, il désigne que les chôses ou les persones sont proches. Celui-ci, celle-ci, cet homme-ci, cette femme-ci; le mémoire ci-joint, les témoins ci-présens, ci-contre, ci-derrière, ci-devant, ci-après, ci-dessus, ci-dessous, etc.
   Rem. 1°. Qu'avec les pronoms et les noms, ci se met après, et qu'il se met devant avec les adjectifs et les adverbes.
   Rem. 2°. Qu'il ne se joint aux adjectifs que dans le style du Palais: dans le discours ordinaire, on dit ici: le mémoire ici joint, les témoins ici présens.
   3°. CI se met après les prép. entre et par: entre-ci et demain; par-ci par-là. Pour voici, il ne fait qu'un seul mot, et l'on ne doit point mettre de tiret entre voi et ci.
   4°. Du temps de Vaugelas, la Cour disait cet homme ici, ce temps ici, et la Ville cet homme-ci, ce temps-ci; et cet excellent Gramairien, en laissant le choix entre les deux manières, penchait pour la première. La Ville l' a emporté sur la Cour, et l'on ne dit plus que cet homme-ci, ce temps-ci. Il n'y a que le bâs peuple qui dise cet homme-ici, etc.