ciboire

ciboire

n.m. [ du gr. kibôrion, fruit du nénuphar ]
Vase sacré, à couvercle, destiné aux hosties consacrées.

CIBOIRE

(si-boi-r') s. m.
Vase où l'on conserve les hosties consacrées pour la communion des fidèles. Le saint ciboire. Un beau ciboire.
Petit dais, espèce de baldaquin dont on couvrait autrefois les autels.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ly donne cil communion.... Et puiz ly donne la sainte oille Qu'illec tenoit en sa chyboille [DE LABORDE, Émaux, p. 214]
    Li fiex au bon roi Charlemaine.... Nous donna sainte Leochade ; Là fu grant tens en no chiboire Leis [près] saint Maart, leis saint Gregoire [DU CANGE, ciborium.]
  • XVe s.
    Le supliant print, dedens le ciboire, ung calixe avec lequel estoit enveloppée une petite boite dedens laquelle estoit le corps de nostre Seigneur [ID., ib.]
    Ung grand cyboire d'argent doré, sans pié, pour mettre deux corpus domini, garni de pierres autour et au dessus ung petit crucifix [DE LABORDE, Émaux, p. 214]
  • XVIe s.
    Deux cyboires : ung de cristal garny d'argent doré, de perles et roses de vermeilles, et l'autre de fonte bien doré [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. cibori ; ital. ciborio ; de ciborium, vase où l'on conserve les provisions, proprement gousse de fève.

ciboire

CIBOIRE. n. m. T. de Liturgie. Vase sacré où l'on conserve les saintes hosties pour la communion des fidèles. Le saint ciboire. Donner la bénédiction avec le saint ciboire. Serrer le saint ciboire dans le tabernacle.

ciboire

Ciboire, m. penac. (qu'aucuns escrivent et prononcent Ciboile) Est la couppe et receptacle où l'on met le Corpus Domini, la sacrée hostie et saint Sacrement aux Eglises. Corporis D. N. Iesu Christi conditorium. Dixit. n. Hoc est corpus meum. Sacrosanctum puluinar. Aucuns pensent que ce mot vient de cestuy-cy Grec kibôtos, qui signifie un coffret ou petite caisse, Arcula, ou une boiste, et ne sont pas hors de raison, veu que l'inscription estant alentour du tableau fait de la vraye croix et de la sainte Arche du temple de Salomon, qui est en la sainte Chappelle à Paris, dit ainsi: tên d'ék kibôtou tês sémnês tên éikona, staurou té séplou tou phérésbiou xulou, etc. Autres le disent venir de Ciborium, mot Latin, laquelle deduction n'est pas si à propos que la precedente.

Ciboire, Ciborium, Sacrosanctum puluinar, Sacrosancti panifici conditorium. Peut estre qu'il vient de kibôtos, i. arca, cista. C'est la couppe où l'on met le Corpus Domini és Eglises.

ciboire


CIBOIRE, s. m. [Ci-boâ-re: 2e lon. 3e e muet.] Vâse sacré, où l' on met les hosties consacrées.

Traductions

ciboire

ciborium

ciboire

pisside

ciboire

Cyborium

ciboire

[sibwaʀ] nmciborium (vessel)