cillement

(Mot repris de cillements)

cillement

[ sijmɑ̃] n.m.
Action de ciller : Il écouta la sentence sans un cillement sans un battement de paupières

CILLEMENT

(si-lle-man, ll mouillées, et non siye-man) s. m.
Action de ciller les yeux, les paupières. Cillement d'yeux.

ÉTYMOLOGIE

  • Ciller.

cillement

CILLEMENT. (Dans ce mot et dans le suivant, ILL se prononce Y.) n. m. Action de ciller les yeux. Il a un cillement d'yeux continuel.

cillement

Cillement, Nictatio.

cillement


CILLEMENT, s. m. CILLER, v. act. [Mouillez les ll: ci-glie-man, ci-glié; 2e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Cillement, est l'action de ciller, c. à. d., de fermer les yeux et les paupières et de les r'ouvrir dans l' instant; ce qui est l'éfet d'une incomodité ou d'une mauvaise habitude. "Il a un cillement d'yeux continuel; il ne fait que ciller les yeux, ciller les paupières. — V. n. On ne peut regarder le soleil sans ciller. — Figurément, persone n'ôse ciller (remuer) devant lui. — En parlant des chevaux, avoir quelques poils blancs aux paupières, au-dessus des yeux. "Ce cheval cille, il comence à ciller.
   Rem. Plusieurs écrivent mal-à-propos sillement, siller: cette ortographe est contraire à l'usage, et aussi à l' étymologie, ces mots étant dérivés de cil.

Traductions

cillement

ניד עפעף (ז), עפעוף (ז), עִפְעוּף