cintre

cintre

n.m.
1. Support incurvé ou plat pour pendre les vêtements : Prends un cintre et suspends ton imperméable
2. En architecture, courbure concave de la surface intérieure d'une voûte.

cintres

n.m. pl.
Partie d'un théâtre située au-dessus de la scène, où l'on peut monter les décors après utilisation.

CINTRE

(sin-tr') s. m.
Surface concave et hémisphérique.
Les monts et les plaines Vont dirigeant mes pas aux campagnes prochaines, Sous de triples cintres d'ormeaux [A. CHÉN., 214]
Les Hébreux se figuraient le ciel comme un demi-cintre couvrant la terre [VOLT., Newt. III, 9]
Ce cintre bleu n'est autre chose qu'une étendue de vapeur [ID., Jenni, 80]
Terme d'architecture. Figure en arc de cercle.
Ils s'en vont raisonnant de l'ogive et du cintre [V. HUGO, F. d'aut. 28]
Plein cintre, celui dont le trait est un demi-cercle parfait. Voûte, arcade en plein cintre, ou, substantivement, le plein cintre, voûte, arcade formant un demi-cercle. Se dit par opposition à l'ogive, qui caractérise le style gothique. Cintre surbaissé, celui dont le trait est une demi-ellipse s'appuyant sur le grand axe, et qui par conséquent est plus bas que le demi-cercle. Cintre surmonté, celui dont le trait est une demi-ellipse appuyée sur son petit axe, et qui par conséquent est plus haut que le demi-cercle de même diamètre. Cintre rampant, celui qui est tracé par des points cherchés suivant le rampant d'un escalier ou d'un arc-boutant.
Échafaudage en arc de cercle sur lequel on construit les voûtes. Poser, lever les cintres. Fig.
Des règlements particuliers qui ne sont que le cintre de la voûte [J. J. ROUSS., Conf. II, 12]
Dans les théâtres, loges du cintre, le rang de loges le plus élevé.
Cintre ou cage, armature en fer plat qui sert, dans un poêle portatif, à soutenir la garniture.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Comme les cintres servent aux maçons, bastissans leurs voutes [O. DE SERRES, 652]

ÉTYMOLOGIE

  • Catal. cindria ; espagn. cimbria et cimbra, cimbrar, agiter une baguette flexible, cimbrear se, se courber, cimbreno, flexible ; ital. céntina, cintre, centinare, cintrer ; bas-lat. cintrum, dans un texte du XIIIe siècle. Mot obscur à cause de la difficulté de ramener toutes les formes romanes à cingere, ceindre, qui en paraît être le radical. Diez suppose une forme cincturare, cintrer ; d'où ensuite on aurait tiré les substantifs. Il faudrait peut-être plutôt supposer que l'u s'étant abrégé dans cinctura (avec un u long), il s'est formé un substantif cínctura (avec un u bref), cinctra ou cinctria. On a proposé d'y voir une forme de centre, par l'intermédiaire de l'idée qu'a centrer ; mais, outre la difficulté du sens, centre ne peut se concilier avec les autres formes des langues romanes.

cintre

CINTRE. n. m. T. d'Arts. Courbure en arcade, en demi-cercle. Cette cave est en cintre.

Plein cintre, Demi-cintre exact. Cintre surbaissé, Cintre à courbure elliptique, reposant sur l'axe.

Il signifie aussi Appareil de charpente sur lequel on bâtit les voûtes de pierre. Poser les cintres. Lever les cintres. Ôter le cintre.

En termes de Théâtre, Loges du cintre, Le dernier rang de loges, celui qui est immédiatement sous le plafond.

Il se dit spécialement d'un Dispositif en bois ou en métal servant à suspendre les habits en leur gardant leur forme.

cintre

Cintre, Praefornix.

cintre


CINTRE, s. m. CINTRER, v. a. [Plusieurs écrivent comme on prononce, ceintre, ceintrer. Trév. met les deux. L'Acad. ne met que le 1er.] Le cintre est une figûre en arcade, en demi-cercle. = On le dit aussi pour l'arcade de bois, sur laquelle on bâtit les voûtes de pierre ou de brique. = Cintrer, faire un cintre, bâtir en cintre: cintrer une porte, une fenêtre; bordûre cintrée, etc.

Traductions

cintre

hanger, archמתלה (ז), קולב (ז), קמר (ז), תלי (ז), מִתְלֶה, קוֹלָב, קֶמֶרkleerhanger, boog(gewelf), formeel, toneelzolder, hanger, kleerhanger, klerenhangerperchaKleiderbügelκρεμάστραколосник, вешалкаgrucciaعَلاَّقَةramínkobøjlevaateripustinvješalicaハンガー옷걸이hengerwieszakcabidegalgeไม้แขวนเสื้อaskımắc áo衣架衣架 (sɛ̃tʀ)
nom masculin
objet sur lequel on suspend les vêtements mettre sa chemise sur un cintre

cintre

[sɛ̃tʀ] nm
(pour habits) → coat-hanger
(ARCHITECTURE)arch
plein cintre → semicircular arch