circonspect, ecte


Recherches associées à circonspect, ecte: dissimulé

CIRCONSPECT, ECTE

(sir-kon-spè, spè-kt' ; la prononciation de la finale au masculin est très peu assurée : les uns disent sir-kon-spè ; les autres sirkon-spèk ; d'autres sir-kon-spèkt' ; au pluriel l's se lie : circonspects et prudents, dites : sir-kon-spè-z et prudents ; circonspects rime avec sujets, traits, succès) adj.
Qui regarde autour de soi, qui prend bien garde à ce qu'il fait ou à ce qu'il dit. Être circonspect dans ses paroles, dans ses actions.
Ceci doit les rendre bien circonspects dans la distribution de ce sacrement [PASC., Prov. 10]
Il y a des vieillards doucereux, circonspects, pleins de ménagements, comme s'ils avaient leur fortune à faire [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 15 janv. 1761]
L'honnête homme est modeste et circonspect ; il remarque les défauts d'autrui et n'en parle jamais [SAINT-ÉVREMOND, dans RICHELET]
Substantivement.
Chacun sur la satire à son gré se contente ; Et les plus circonspects avec tous leurs grands soins Sont ceux le plus souvent qu'on respecte le moins [HAUTEROCHE, Nobles de province, III, 3]
Où il y a de la circonspection. Conduite circonspecte.
À la sévérité, par un soin circonspect, Il mêlait les égards, et même le respect [BRIFAUT, Ninus II, III, 3]
Mon amitié n'est que circonspecte si le péril d'un ami me laisse les yeux ouverts sur le mien [DIDEROT, Pens. Phil. 2]
Topaze tâcha de l'en détourner avec le zèle circonspect d'un serviteur qui ne voulait pas déplaire [VOLT., Le blanc et le noir.]

REMARQUE

  • La Fontaine a écrit circonspec pour rimer avec bec :
    Le passereau, moins circonspec, Lui donnait force coups de bec [LA FONT., Fabl. XII, 2]

SYNONYME

  • CIRCONSPECT, PRUDENT. Circonspect est, étymologiquement, celui qui regarde autour de soi. Prudent (du latin prudens, contraction de providens) est celui qui prévoit. Ainsi le circonspect examine s'il y a quelque inconvénient à une chose, quelque péril, et se tient sur la réserve. Le prudent va plus loin : il étudie l'avenir et a la faculté d'y pénétrer ; il dirige en conséquence sa conduite. La prudence est donc une qualité plus haute que la circonspection.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et luy comme circonspect en toutes choses [CHRIST. DE PISAN, Charles V, I, 15]
  • XVIe s.
    Le ministre Bruelle, moins circonspectueux, rompt cette glace, assemble les plus eschauffez [D'AUB., Hist. I, 137]
    Une prudence circonspecte estoit reputée generale paresse [AMYOT, Com. disc. le flatt. de l'ami, 23]
    Ce n'est pas tant pudeur qu'art et prudence qui rend nos dames si circonspectes à nous refuser l'entrée de leurs cabinets, avant qu'elles soient peinctes et parées pour la montre publique [MONT., II, 203]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. circunspecto ; ital. circonspetto ; de circum, autour, et spicere, regarder (voy. SPECTACLE).