citadelle

(Mot repris de citadelles)

citadelle

n.f. [ it. cittadella, du lat. civitas, cité ]
1. Ouvrage fortifié qui protège une ville fort, forteresse
2. Fig. Lieu, centre où l'on conserve et défend certaines idées : Cette région est restée la citadelle de la contestation paysanne bastion, forteresse

CITADELLE

(si-ta-dè-l') s. f.
Château fort qui commande une ville. La citadelle d'Anvers.
Contre les assauts d'un renard Un arbre à des dindons servait de citadelle [LA FONT., Fabl. XII, 18]
Par extension.
Et ses hardis vaisseaux, flottantes citadelles [DELILLE, cité dans BESCHERELLE]
Fig. Genève fut, pendant le XVIe siècle, la citadelle du calvinisme.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    C'est par la pioche et par la pelle qu'on bastit et qu'on renverse les citadelles [, Dicton des soldats, dans LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 163]
    L'invention des citadelles plus pernicieuses que profitables à l'Estat [PASQUIER, Lett. t. I, p. 280, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. cittadella, citadelle, proprement petite ville, diminutif de città, cité (voy. CITÉ 1).

citadelle

CITADELLE. n. f. Forteresse qui commandait une ville. L'Acropole était la citadelle d'Athènes. Les fossés, les remparts d'une citadelle. Raser une citadelle. Fig., Genève fut au XVIe siècle la citadelle du calvinisme.

citadelle

Citadelle, Arx vrbi imminens.

citadelle


CITADELLE, s. f. [Citadèle, 3eè moy. 4e e muet.] Forteresse qui comande à une Ville.

Synonymes et Contraires

citadelle

nom féminin citadelle
1.  Ouvrage fortifié.
2.  Ce qui forme une défense.
Traductions

citadelle

citadelמבצר (ז), מצודה (נ), משגב (ז), עופל (ז), תלפיות (נ״ר), מְצוּדָהcitadel, bolwerk, fortZitadellecittadella, roccaforteЦитадела城堡CitadelaCitadelCitadel (sitadɛl)
nom féminin
lieu fortifié qui protégeait une ville

citadelle

[sitadɛl] nfcitadel