cive ou civette

CIVE ou CIVETTE

(si-v' ou si-vè-t') s. f.
Nom donné à plusieurs petites espèces ou variétés du genre ail, et principalement à l'ail schoenoprason de Linné, lesquelles sont appelées aussi ciboulette.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Oingnons, poiriauz, naviaus, civos, qui viennent par eaue ne par terre, doivent de chascune charetée deux deniers de tonlieu [, Liv. des mét. 334]
    As autres biens qui sunt forain, Ne tu, ne nul homme qui vive, N'i avés vaillant une cive [, la Rose, 5356]
    Lede estoit et sale et foulée Cele ymage, et megre et chetive, Et aussi vert cum une cive [, ib. 198]
  • XVe s.
    En sang qu'on met en poylettes secher Chez ces barbiers, quant plaine lune arrive, Dont l'ung est noir, l'autre plus vert que cive [VILLON, Ballade.]
    D'aulx et civots qui causent forte aleine, N'en mangeassent bise crouste frottée [ID., Contredits de Franc Gontier.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. ceba ; catal. cebeta ; du latin caepa, oignon.