clérical, ale


Recherches associées à clérical, ale: anticlérical, clergé, cléricalisme

CLÉRICAL, ALE

(klé-ri-kal, ka-l') adj.
Qui est propre aux ecclésiastiques. Tonsure cléricale. Les ordres cléricaux. Lettres cléricales, lettres écrites par le clergé d'une église, lorsque le siége épiscopal est vacant. Autrefois, titre clérical, le revenu dont chaque clerc devait faire preuve, avant d'être ordonné.
Qui est favorable au clergé, à l'Église. Le parti clérical. Tendances cléricales. Substantivement. Les cléricaux.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    As leis ecclesiaus deit leie [laïque] leis servir ; Nuls ne deit plaiz d'iglise, se n'est clers, maintenir, Ne laie leis ne deit la clergil davancir [devancer] [, Th. le mart. 75]
  • XVIe s.
    Les uns font la premiere ordre de la tonsure clericale, la derniere de l'evesché [CALVIN, Instit. 1179]
    Les enfans masles d'une femme de servile condition ne peuvent prendre, avoir ou porter couronne ou tonsure clericale, sans administration, congé ou licence du seigneur dont ils sont serfs [, Coustum. génér. t. I, p. 80]
    Matiere d'opinion, non matiere de foy ; ce que je discours, selon moy, non ce que je crois selon Dieu.... d'une maniere laïque, non clericale, mais très religieuse tousjours [MONT., I, 401]

ÉTYMOLOGIE

  • Clericalis, de clericus, clerc ; provenç. clerjal. Le vieux français clergil vient d'un cleritilis.