claire

claire

n.f.
1. Bassin où l'on place les huîtres pour les faire grossir et les affiner.
2. Huître restée quelques semaines en claire (on dit aussi fine de claire).

CLAIRE1

(klê-r') s. f.
Terme d'affineur. Cendres lavées, os calcinés dont on fait des coupelles.
Chaudière du raffineur de sucre.
Pour les bas, une claire, un endroit où les mailles sont relâchées, rompues.
Refais tes claires avec soin, Georgette, si tu veux que tes bas n'aient jamais de trous [HUMBERT, Gloss. génev.]
On le fait d'ordinaire masculin, un clair, du moins à Paris.
Claire des gardes, nom donné à l'étoile la plus brillante du carré de la Petite Ourse ; elle a une teinte rougeâtre.

ÉTYMOLOGIE

  • Clair.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. CLAIRE. Ajoutez :
    Claire ou parc à eau, bassin de peu de profondeur disposé de manière à retenir l'eau à marée basse, afin de protéger les huîtres qu'on y parque [, Journ. offic. 19 avr. 1875, p. 2823, 1re col.]

CLAIRE (SAINTE-)2

(klê-r') s. f.
Nom d'un ordre religieux de filles, fondé au treizième siècle par saint François d'Assise. Il s'est divisé en deux branches, l'une nommée les Damianites, qui sont les anciennes ; l'autre, qui prit le nom d'Urbanistes, du pape Urbain IV, qui mitigea leur règle.

ÉTYMOLOGIE

  • Claire, nom de la première supérieure. Claire, nom propre, n'est pas autre chose que l'adjectif clair au féminin.

claire

CLAIRE. n. f. T. d'Arts. Les cendres lavées ou les os calcinés dont on se sert pour faire les coupelles dans l'affinage.

Il signifie aussi Chaudière à clarifier le sucre, Coupelle à raffiner l'or et Réservoir d'eau de mer limpide pour les huîtres.

Traductions

claire

evident, klar

claire

Clara

claire

claro

claire

[klɛʀ] nf (= huître) → fattened oyster