clairvoyant, ante

CLAIRVOYANT, ANTE

(klêr-vo-ian, ian-t' ; plusieurs disent klêr-voi-ian, ian-t') adj.
Qui voit clair ; dont la vue est bonne. Substantivement. C'est un clairvoyant qui est directeur de l'Institution des aveugles. La dame à qui nous venons de parler est une clairvoyante.
Fig. Qui voit clair dans les affaires. Un homme, un esprit clairvoyant.
Cette ruine fait entendre aux moins clairvoyants l'accomplissement de la prophétie [BOSSUET, Hist. II, 4]
Et, afin que cette suite du peuple de Dieu fût claire aux moins clairvoyants, Dieu la rend sensible et palpable par des faits que personne ne peut ignorer [ID., ib. II, 13]
La princesse palatine croyait voir partout dans ses actions un amour profane déguisé en vertu ; plus elle était clairvoyante, plus elle était tourmentée [ID., Anne de Gonz.]
Les efforts que vous feriez pour l'empêcher, ne serviraient qu'à faire connaître aux moins clairvoyants que vous avez eu peur [PASC., Prov. 15]
Les mystères du cœur sont souvent si cachés Que les plus clairvoyants y sont bien empêchés [CORN., Nicom. III, 4]
Si le ciel s'est ouvert, si ton œil clairvoyant Peut voir ce qui n'est pas et lit dans le néant [BRÉBEUF, Phars. V]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et qui seroit bien cler veans, Il verroit que maus est neans, Car ainsinc le dit l'Escripture [, la Rose, 6320]
  • XVIe s.
    Or avez vous Pesprit si elervoyant, Que nul destour, tant soit il fourvoyant, Vos pas certains pourroit tromper.... [DU BELLAY, VII, 31, recto.]
    Selon le jugement des plus clairs voyans et plus advisez [CONDÉ, Mémoires, p. 558]
    Dirons nous pas que ces simples gents là se sont laissez piper aprez le vulgaire, pour n'estre pas clairvoyants comme nous ? [MONT., I, 203]

ÉTYMOLOGIE

  • Clair, et voir ; bourguig. clarvoyan.