claque


Recherches associées à claque: claquer, claqueur

1. claque

n.f.
1. Coup donné du plat de la main : Il a mérité la paire de claques qu'il a reçue gifle
2. Groupe de spectateurs payés pour applaudir un spectacle et entraîner le public à en faire autant.
3. Fam. Revers cuisant : Il a pris une belle claque aux élections affront, échec
4. Au Québec, enveloppe en caoutchouc servant à protéger la chaussure.
En avoir sa claque de qqch, de qqn,
Fam. être excédé de qqch, ne plus pouvoir supporter qqn.
Prendre ses cliques et ses claques
Tête à claques,
Fam. personne déplaisante, antipathique.

2. claque

n.m.
Chapeau haut de forme, que l'on peut aplatir gibus

CLAQUE1

(kla-k') s. f.
Coup donné du plat de la main. Donner une claque sur les fesses à un enfant.
Troupe de claqueurs dans un théâtre. La claque s'efforça en vain de soutenir la nouvelle pièce.
Nom d'une espèce de sandales que les femmes mettent par-dessus leurs souliers, pour se garantir de la crotte.
Aux dominos que la dame rencontre Elle s'en va disant : « Que je vous montre Monsieur Grognard, un franc original, Mon cordonnier qui prend des airs de bal. » Lors d'un peu loin dirigeant ses attaques : « Tenez demain, pour trois heures un quart, Mes souliers prêts ; entendez-vous, Grognard ! - Oui, mais pour vous, point de souliers, des claques, » [PONS (DE VERDUN), Contes et poésies, p. 68.]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Le dit Jacque avoit mis main à Andrieu Postel.... sus qu'il en temps passé avoit donné une claque à une certaine personne [DU CANGE, claca.]

ÉTYMOLOGIE

  • Claquer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. CLAQUE. Ajoutez :
    Populairement, emporter ses cliques et ses claques, emporter ce qu'on a, ustensiles, malles, hardes.
    Il a emporté ses cliques et ses claques et on ne l'a pas revu [DELBOULLE, Gloss. de la vallée d'Yères, p. 81]

CLAQUE2

(kla-k') s. m.
Chapeau qui s'aplatit et qu'on peut mettre sous le bras. Un claque est commode au bal.
Rome verra sa broderie [de M. Millin], son claque et sa dentelle [P. L. COUR., Lett. II, 68]
Jouet d'enfant, papier plié de façon à paraître plat comme un claque, mais qu'un mouvement rapide de la main fait ouvrir avec le bruit d'un coup de fouet.

ÉTYMOLOGIE

  • Claque 1, à cause du bruit qu'il fait en se repliant.

claque

CLAQUE. n. f. Coup du plat de la main. Une claque sur la joue. Donner une claque à quelqu'un. Il est familier.

Il se dit, par extension, d'une Troupe de gens qui, dans les théâtres, sont payés pour applaudir. La claque ne réussit pas à soutenir cette pièce. Chef de claque.

Il est aussi masculin et désigne un Chapeau haut de forme qui peut s'aplatir. Mettre son claque sous son bras. Par apposition, Un chapeau claque.

claque

CLAQUE. n. f. Partie d'une bottine qui contourne la semelle.

claque


CLAQUE, s. f. [Klake, 2e e muet.] Coup du plat de la main: "Une claque sur les fesses. — Dans le jargon moderne, on le fait masculin, dans le sens de claqueur: "Les claques philosophiques se promirent bien de porter la pièce aux nûes.
   CLAQUE, s. f. Est aussi une espèce de sandale qu'on met par-dessus les souliers, pour se garantir de l'humidité et des crotes.

Synonymes et Contraires

claque

nom féminin claque
1.  Coup donné du plat de la main.
gifle, tape -familier: calotte, giroflée à cinq feuilles, taloche -littéraire: soufflet -populaire: baffe, beigne, mandale, tarte, torgnole -vieux: mornifle.
Traductions

claque

slap, box, buffet, brothel, claque, opera hat, rap, smackזבנג (ז), זפטה (נ), כפה (נ), מכה בלחי (נ), מריטת לחי (ה), סטירה (נ), פאץ' (ז), צילינדר (ז), זַפְּטָה, סְטִירָה, כַּפָּה, זְבֶּנְגּbovenleer van schoen, claque [theater], goktent, klakhoed, klap, oorvijg, klets, veegKlaps, Patschράπισμαpacca, sberla, scapaccioneSLAP (klak)
nom féminin
coup donné avec la main recevoir une claque

claque

[klak]
nf
(= gifle) → slap
Elle m'a donné une claque → She gave me a slap.
(THÉÂTRE)claque
nm (= chapeau) → opera hat