clarté

(Mot repris de clarte)

clarté

n.f. [ lat. claritas, de clarus, clair ]
1. Lumière qui permet de distinguer ce qui nous entoure : Nous avancions à la clarté de la lune luminosité
2. Qualité de ce qui est clair, lumineux, transparent, limpide : La chambre est agréable pour sa clarté luminosité limpidité, transparence
3. Qualité de ce qui est facile à comprendre ; qualité d'une personne qui se fait facilement comprendre : La démonstration était d'une grande clarté intelligibilité netteté, précision

clartés

n.f. pl.
Litt. Connaissances générales ; informations permettant de mieux comprendre : Je manque de clartés sur la question.

CLARTÉ

(klar-té) s. f.
Ce qui éclaire. Les hiboux fuient la clarté.
C'est vouloir que la rose au pavot se compare Et le nuage à la clarté [MALH., VI, 25]
Cette obscure clarté qui tombe des étoiles [CORN., Cid, IV, 3]
Enfin mes faibles yeux cherchèrent la clarté [RAC., Iphig. II, 1]
Et la mort à mes yeux dérobant la clarté [ID., Phèd. V, 7]
Il marche à la clarté de la lune [FÉN., Tél. XVIII]
Il s'en fallait de beaucoup que la ville de Paris fût ce qu'elle est aujourd'hui ; il n'y avait ni clarté, ni sûreté, ni propreté [VOLT., Louis XIV, 29]
Poétiquement.
Quelle Jérusalem nouvelle Sort du fond des déserts brillante de clartés ? [RAC., Athal. III, 7]
Dieu protége Sion.... Je vois de toutes parts sa clarté [de Sion] répandue [, ib. III, 8]
Un rang qui l'expose aux yeux de tout le monde, Dont je n'ai pu de loin soutenir la clarté [ID., Brit. II, 3]
Vos yeux sur cette nuit répandront la clarté [VOLT., Orph. II, 7]
Cet astre si brillant, si longtemps respecté, Penche vers son déclin sans force et sans clarté [ID., Sémiram. II, 3]
Si quelquefois les dieux pour des beautés mortelles Quittent de leur séjour les clartés éternelles [CORN., Andromède, I, 1]
Flambeau. Faire apporter de la clarté. Demander de la clarté.
Monsieur le commissaire, Votre présence en robe est ici nécessaire : Suivez-moi, s'il vous plaît, avec votre clarté [MOL., Écol. des mar. III, 5]
Poétiquement.
Les noms et les vertus de ces clartés errantes Par qui sont nos destins et nos mœurs différentes [LA FONT., Fabl. XI, 4]
C'est que je vois les flots sombres, Toi, les astres enchantés ! Hélas ! je compte les ombres, Quand tu comptes les clartés [V. HUGO, Voix intér. XVII]
Fig. La clarté du jour, la vie. Perdre la clarté du jour. Revoir la clarté du jour, revenir à la vie.
Ô frère, plus aimé que la clarté du jour ! [CORN., Rodog. V, 4]
Mais où vous a-t-il dit qu'il reçut la clarté ? [MOL., l'Étour. VI, 3]
Tout ce qui éclaire l'esprit.
Quel effet a pu faire Des rayons immortels l'immortelle clarté ? [MALH., I, 4]
Les uns et les autres sont dans une extrême clarté naturelle [PASC., Géom.]
Pour se voir affranchi de la prison du corps, Et contempler de près mes clartés infinies [CORN., Imitation, III, 49]
Quand, pour quelques clartés dont ton esprit abonde, Ton orgueil à quelque autre ose se préférer [ID., ib. I, 2]
Étrange aveuglement ! - Éternelles clartés ! [CORN., Poly. IV, 3]
Vous avez des clartés que mon insuffisance.... [ID., Sertor. II, 3]
Venez, derrière un voile écoutant leurs discours, De vos propres clartés me prêter le secours [RAC., Esth. II, 8]
C'est à nous de chanter, nous à qui tu révèles Tes clartés immortelles [ID., Athal. II, 9]
Je consens qu'une femme ait des clartés de tout [MOL., Femmes sav. I, 3]
Et j'ai vécu depuis, sans que de ma maison J'eusse d'autres clartés [renseignements] que d'en savoir le nom [ID., L'Étour. V, 14]
Don Louis du secret a toutes les clartés [ID., D. Garc. V, 5]
Vous qui pour l'avenir avez tant de clartés, Ignorez-vous les maux qui vous sont apprêtés ? [LEMERC., Agamemn. IV, 6]
Aux clartés des chrétiens si son âme est ouverte.... [VOLT., Alz. V, 7]
Et si Dieu ne te donne une clarté nouvelle, Ta probité te parle, il faut n'écouter qu'elle [ID., ib. V, 5]
Le plus vil témoin et les moindres clartés Nous montrent quelquefois de grandes vérités [ID., Mérope, II, 1]
Mais, sans tes clartés sacrées, Qui peut connaître, Seigneur, Les faiblesses égarées Dans les replis de son cœur ? [J. B. ROUSS., O de 2, liv. I]
Aspirez aux clartés qui sont dans la famille, Et vous rendez sensible aux charmantes douceurs Que l'amour de l'étude épanche dans les cœurs [MOL., F. sav. I, 1]
Comme vos yeux, votre âme a beaucoup de clartés [QUINAULT, La comédie sans comédie, II, 5]
Lutèce, si petite.... Et qui jette aujourd'hui.... Sous le nom éclatant dont le monde la nomme, Plus de clarté qu'Athène et plus de bruit que Rome [V. HUGO, Voix intér. VII]
Netteté, en parlant des idées et des expressions. Le génie de notre langue est la clarté.
Vous m'apprîtes qu'il n'y avait rien en votre personne ni à l'entour que vous ne connussiez avec une clarté merveilleuse [VOIT., Lett. 34]
La clarté dans les affaires est le premier devoir auquel il faut s'attacher, en quelque genre que ce puisse être [VOLT., Lett. Richelieu, 25 mars 1775]
Avoir de la clarté dans l'esprit, dans les idées, avoir des idées claires et nettes.
Transparence, limpidité. La clarté du verre. La clarté de l'eau.
État de ce qui est clair, poli, uni.
La clarté de son teint n'est pas chose mortelle [MALH., V, 12]

REMARQUE

  • Au commencement du XVIIe siècle, on disait souvent clairté.
    Je sais bien que mon sort n'eut jamais de clairté Qui ne fût un rayon de Votre Majesté [DU RYER, Alcyonée, II, 3]
    Et le ciel.... Blanchissait de clairté les peuples d'Orient [RÉGNIER, Ép. I]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    N'i a clartet, se li ciels ne s'i fent [, Ch. de Rol. CIX]
    Charles, chevauche ; tei ne faudra clartet [, ib. CLXXV]
  • XIIe s.
    Jors ni solaus n'i va clarté faisant [, Ronc. p. 68]
    Très grant clartez li est au vis montée [, ib. p. 161]
  • XIIIe s.
    La clarté [elle] fait oster, qu'on n'i put rien choisir [voir] [, Berte, XII]
    Nus boutoniers ne puet ouvrer de nuiz, quar la clartez de la nuit n'est mie souffisans à ouvrer de leur mestier [, Liv. des mét. 185]
    Je avoie fait une meson, là où je mangoie moy et mes chevaliers à la clarté de l'uis [JOINV., 278]
    Et s'il veut faire plus haute maison que la moie, je ne li puis deveer, tout soit ce qu'elle nuise à la clarté de ma maison [BEAUMANOIR, XXIV, 22]
  • XVe s.
    Celle clarté qu'il avoit apportée, Si m'esveilla du somme de soussy Où j'avoye toute la nuit dormy [CH. D'ORL., Bal. 67]
  • XVIe s.
    Comme une estoile differe de l'autre en clairté [CALVIN, Instit. 1187]
    La dame laissa la porte ouverte, et alluma de la clarté là dedans, parquoi la beauté de cette fille pouvoit estre vue plus clairement [MARG., Nouv. XVIII]
    Parquoy s'ensuit qu'en toute clairté Son nom reluyt et sa vertu pululle [J. MAROT, V, 295 et 296]
    S'estant esveillé en sursault tout emeu du bruit et de la clarté de la lune, qui rayoit dedans sa chambre [AMYOT, César, 81]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. clairté ; Berry, clairté, cl mouillés ; bourguig. clertai, clatai ; provenç. claritat, clardat, clartat ; espagn. claridad ; portug. claridade ; ital. chiarità ; du latin claritatem, de clarus (voy. CLAIR). L'ancien français avait un verbe clarier, clareier, être clair, brillant, qu'il est bien fâcheux d'avoir perdu.

clarté

CLARTÉ. n. f. Lumière, lueur. La clarté du jour. La clarté du soleil, de la lune, des étoiles. La clarté des cieux. Clarté douteuse. Une trop grande clarté éblouit. Les hiboux fuient la clarté. En ce sens il ne s'emploie guère au pluriel que dans le style poétique.

Poétiq., Jouir de la clarté du jour, Vivre.

Il signifie aussi par extension Transparence. La clarté du verre. La clarté de l'eau.

Il se dit figurément de cette Qualité des idées, du discours, du style qui les rend propres à être facilement compris. Parler, écrire avec clarté. Expliquer quelque chose avec une grande clarté. Il faut de la clarté dans le style. Ces principes sont d'une grande clarté.

Avoir de la clarté dans l'esprit, dans les idées, etc., Avoir les idées claires, nettes. On dit aussi, dans ce sens, Clarté d'esprit.

Il se dit encore de tout ce qui éclaire l'esprit. Avoir des clartés, des clartés de tout, Avoir des notions, des connaissances générales.

clarté


CLARTÉ, s. f. 1°. Lumière, splendeur: la clarté du jour, du soleil, de la lune, des étoiles. "Lire à la clarté du feu, d'une lampe, d'un flambeau. Fuir la clarté: "Les hibous fuient la clarté. Voy. LUEUR. = 2°. Transparence: la clarté du verre augmente le prix des lunettes. = 3°. Figurément, netteté de l'esprit: parler, écrire avec clarté; expliquer quelque chôse avec une grande clarté.
   Rem. Clarté, ne se dit point des persones et il se dit rârement au pluriel, excepté en Poésie.
   Les Animaux ont l'instinct pour partage;
   De sa raison, l'Homme est plus glorieux:
   Mais la sagesse est la raison des Dieux.
   Sans ses clartés, la nôtre dégradée,
   Est toujours foible, et toujours mal gardée.
       Rousseau.
  Mais sans tes clartés sacrées;
  Qui peut conaitre, Seigneur,
  Les foiblesses égarées
   Dans les replis de son coeur. Id.

Synonymes et Contraires

clarté

nom féminin clarté
1.  Vive lumière.
2.  Caractère transparent.
-littéraire: opacité.
3.  Qualité de ce qui est intelligible.
Traductions

clarté

duidelijkheid, helderheid, glans, glas], helderheid [water, lichtschijn(sel)clarity, distinctness, explicitness, lightness, lucidity, brightness, lightאור (ז), אורה (נ), זוהר (ז), זכות (נ), טוהר (ז), מאור (ת), נגוהות (נ), נהירות (נ), צחות (נ), צלילות (נ), שקיפות (נ), זַכּוּת, נְהִירוּת, זֹהַר, שְׁקִיפוּת, טֹהַר, אוֹר, אוֹרָהklarecokecerahanklarhetclarezalimpidezzaKlarheitjasnostklarhed선명도 (klaʀte)
nom féminin
1. lumière la clarté du jour
2. transparence la clarté de l'eau
3. figuré fait d'être facile à comprendre la clarté d'un discours

clarté

[klaʀte] nf
[pièce] → brightness
[son, eau] → clearness
[explication] → clarity