claveau

(Mot repris de claveaux)

claveau

n.m. [ du lat. clavellus, petit clou ]
Pierre taillée en coin utilisée dans la construction des voûtes.

CLAVEAU1

(kla-vô) s. m.
Terme d'architecture. Pierre taillée en coin, qui sert à fermer une plate-bande ; à former le dessus d'une fenêtre ou d'une porte carrée ou d'une corniche. Cette pierre s'appelle voussoir, lorsque ces portes ou ces fenêtres sont en arcade.
C'est le temps qui creuse une ride Dans un claveau trop indigent ; Qui sur l'angle d'un marbre aride Passe son pouce intelligent [V. HUGO, Voix, 4]
Terme de construction. Pièce de bois disposée en biais, de manière à tendre vers le centre d'une arcade. Pièce en saillie au milieu d'une arcade.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Raous le fiert, cui mervelles fu bel, Que li escus ne li vaut un mantel, Et de l'auberc li rompi le clavel [clou] [, Raoul de C. V. 109]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. clavel, clou, hameçon, dard ; catal. clavell ; ital. chiavello ; du latin clavellus, diminutif de clavus (voy. CLOU). Le claveau des anciennes armures est une sorte de clou ; le claveau des architectes est une pierre taillée en forme de coin.

CLAVEAU2

(kla-vô) s. m.
Terme de vétérinaire. Maladie éruptive et contagieuse propre aux bêtes à laine, et qui paraît avoir beaucoup d'analogie avec la petite vérole. Nom donné par les vétérinaires à la matière claveleuse, susceptible de transmettre le claveau par inoculation.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. clavellus, petit clou, diminutif de clavus (voy. CLOU) ; à cause qu'on a comparé la pustule du claveau à un clou.

claveau

CLAVEAU. n. m. Voyez CLAVELÉE.

claveau

CLAVEAU. n. m. T. d'Architecture. Pierre taillée en coin, qui entre dans la construction des voûtes plates ou carrées, des linteaux dans les portes, fenêtres, etc.

claveau

Claveau, ou Clavet, ou Clavelée, Maladie de brebis. Le mot vient de Clades, ou de son diminutif Cladella, en muant d en v, Aucuns appellent claveau ce que nous nommons Linteau.

claveau


CLAVEAU, s. m. [Klavo.] Maladie contagieuse, qui ataque les bêtes à laine.