clergé

(Mot repris de clergés)

clergé

n.m.
Ensemble des clercs d'une religion : Le clergé protestant français.

CLERGÉ

(klèr-jé) s. m.
Le corps des clercs ou des ecclésiastiques d'une église, d'un pays, d'une ville. Le clergé séculier, les curés, évêques et archevêques. Le clergé régulier, les moines. Le haut, le bas clergé. Sous l'ancienne monarchie, le clergé était le premier des trois ordres, et composé en partie de personnes séculières, en partie de personnes régulières.
Elle y voit aborder le marquis, la comtesse, Le bourgeois, le manant, le clergé, la noblesse [BOILEAU, Lutrin, I]
Rentes du clergé, se disait autrefois des rentes constituées sur le clergé.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Tous li clergiés et li home d'eage Qui en aumosne et en bienfais mainront.... [QUESNES, Romancero, p. 94]
  • XIIIe s.
    Si i furent mandé li evesque et tous li clergiés [VILLEH., XCVIII]
    Li clergiés vint encontre mout ordenéement [, Berte, CXXXIII]

ÉTYMOLOGIE

  • Clericatus, de clericus (voy. CLERC).

clergé

CLERGÉ. n. m. Le corps des ecclésiastiques de tel ou tel pays catholique. Le clergé romain. Les membres du clergé. Le clergé de France. Le clergé était autrefois le premier ordre du royaume. Le haut clergé. Le bas clergé.

Clergé régulier, séculier. Voyez RÉGULIER, SÉCULIER.

Il se dit aussi du Corps particulier des ecclésiastiques qui desservent une église ou une paroisse. L'évêque à la tête de son clergé. Le curé y assistait avec tout son clergé. On dit dans le même sens Le clergé d'une ville, d'un diocèse.

clergé

Clergé, Le clergé, Ordo sacricolarum.

clergé


CLERGÉ, s. m. [1re è moy. 2e é fer.] L'Ordre Éclésiastique, le Corps des Éclésiastiques. Le Clergé de France, l'Assemblée du Clergé; l'Évêque à la tête de son Clergé. Le Clergé séculier, le Clergé régulier, etc.

Traductions

clergé

clergy, priesthoodכמורה (נ), כְּמוּרָהgeestelijkheidκλήροςcleroдуховенство神職人員Duchovenstvopræster성직자 (klɛʀʒe)
nom masculin
ensemble des religieux un membre du clergé

clergé

[klɛʀʒe] nmclergy