cloîtré


Recherches associées à cloîtré: se cloitrer

cloîtré, e

adj.
1. Qui vit dans un cloître ; qui n'en sort jamais : Des religieuses cloîtrées reclus
2. Qui vit enfermé, sans contact avec l'extérieur : Elle est cloîtrée chez elle pour terminer son rapport.

cloître

CLOÎTRE. n. m. Partie d'un monastère qu'une clôture sépare du reste du bâtiment. Le cloître des Chartreux.

Il signifie spécialement Partie d'un monastère qui est faite en forme de galeries, avec un jardin ou un préau au milieu. Le cloître de la cathédrale de Tréguier.

Il se dit souvent, par extension, pour Monastère. Se retirer, se jeter, s'ensevelir dans un cloître. La vie des cloîtres. Il alla finir ses jours dans un cloître.

Il s'est dit aussi d'une Enceinte de maisons où logeaient autrefois les chanoines des églises cathédrales ou collégiales. Le cloître Notre- Dame. Le cloître Saint-Germain-l'Auxerrois.

cloître


CLOîTRE, s. m. CLOîTRER, v. a. CLOîTRIER, s. m. [Kloâ-tre, tré, trié, 1re lon. 2ee muet, au 1er, é fer. aux deux aûtres.] Le Cloître est cette partie d' un Monastère, faite en forme de galerie, ayant quatre côtés, avec un jardin, ou une cour au milieu. — Il se prend aussi absolument pour le Monastère lui-même; se jeter dans un Cloître; vivre dans le Cloître, etc. — On done aussi ce nom à l'enceinte des maisons où logent des Chanoines. Le Cloître Notre-Dame.
   CLOîTRER, enfermer dans un cloître. "Il n'y a presque plus de Religieûses qui ne soient cloîtrées.
   CLOîTRIER, Religieux vivant dans un Monastère à la diférence de ceux qui, ayant un bénéfice, font ailleurs leur résidence. — Chez les Chartreux, on distingue aussi les Cloîtriers des Oficiers; distinction, dont les inconvéniens sont plus sensibles que les avantages.

Synonymes et Contraires

cloîtré

adjectif cloîtré
Enfermé en un lieu.