coco

(Mot repris de cocos)

1. coco

n.m. [ mot port. ]
1. Fruit du cocotier (on dit aussi noix de coco).
2. Anc. Boisson à base de jus de réglisse et d'eau.
Lait de coco,
liquide sucré et comestible contenu dans la noix de coco.

2. coco

n.m. Fam.
1. Œuf, dans le langage enfantin.
2. Terme d'affection à l'adresse de qqn : Mon petit coco.

cocos

n.m. pl.
Haricots aux grains en forme d'œuf.

3. coco

n.m.
Fam., péjor. Individu louche et étrange : Un drôle de coco une personne peu recommandable

COCO1

(ko-ko) s. m.
Le fruit du cocotier. Le coco fournit un lait et une amande fort agréables au goût.
Le soleil ne sait pas sur leurs arbres profanes Mûrir le doux coco, les meilleures bananes [A. CHÉN., 228]
Coco de mer, nom donné à deux fruits très différents, dont l'un, très gros, provient de la lodoïcée des Séchelles, et l'autre, le petit coco de mer, vient d'un arbre dont on ignore le pays, le fruit seul en étant connu.
Ouvrage fait de l'enveloppe du coco. Une tasse de coco.

ÉTYMOLOGIE

  • Angl. cocoa.

COCO2

(ko-ko) s. m.
Terme de caresse qu'on adresse aux enfants et aux jeunes gens. Fais cela, mon coco. Quel grand coco !
Terme familier de moquerie appliqué aux hommes et presque toujours ironiquement. C'est un fameux coco, un joli coco, c'est-à-dire c'est un imbécile, c'est un homme très laid. Voilà un drôle de coco, par exemple.
Terme enfantin. Un coco, un œuf, et aussi un soulier d'enfant. Des cocos verts. Une paire de jolis cocos.
Terme d'encouragement qui se dit quelquefois à un cheval. Hue, coco !

ÉTYMOLOGIE

  • Ce qui paraît le plus probable, c'est que coco est pour cocot et un diminutif de coq.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. COCO. Ajoutez :
    Gros haricot rond très farineux.
    On cote : haricots flageolets, l'hectolitre et demi, de 70 à 80 francs ; nains étrangers, de 36 à 38 francs ;... cocos blancs, de 43 à 45 francs ; cocos roses, de 46 à 48 francs [, Journ. offic. 28 oct. 1872, p. 6715, 1re col.]

COCO3

(koko) s. m.
Boisson faite d'une infusion de bois de réglisse, et que l'on détaille en été dans les promenades publiques, surtout aux enfants. Autrefois, eau-de-vie, bran-de-vin. Boire du coco. Elle lui fit payer du coco, Cabinet satyrique, dans LEROUX, Dict. comique, qui dit que c'est un mot parisien.

ÉTYMOLOGIE

  • Peut-être l'eau-de-vie a-t-elle été ainsi dite par l'application du terme de caresse (voy. COCO 2) qu'on emploie avec les petits enfants.

coco

COCO. n. m. Fruit du cocotier. Lait de coco. Noix de coco. L'écorce du coco peut servir, au lieu de filasse, à calfater des navires et à fabriquer des cordages. On fait divers objets avec la partie ligneuse du coco.

Par analogie avec le lait de coco, il désigne une Espèce de boisson faite avec de l'eau et du bois de réglisse. Marchand de coco. Boire du coco. Un verre de coco.

coco

COCO. n. m. Terme de tendresse adressé à un enfant, Mon petit coco. Il s'emploie au féminin, Ma petite cocotte.

On dit, par dénigrement, C'est un vilain coco.

coco


COCO, s. m. COCOTIER, s. m. [Ko-ko, Koko-tié: 3e é fer.] Le Coco est le fruit du Cocotier, arbre des Indes. Ce fruit est grôs comme un melon, et quelquefois davantage. Les Indiens tirent du fil de la première écorce du coco, et en font de la toile. La chair du coco est agréable, et il renferme une liqueur bone à boire. On a dit du cocotier, qu'il pouvait suffire seul à armer un vaisseau, pouvant fournir le bois, les voiles, les cordages, et les provisions.

Synonymes et Contraires

coco

nom masculin coco
Familier. Individu bizarre.
phénomène -familier: citoyen, oiseau, pistolet, zèbre -populaire: zigoto.
Traductions

coco

coco, coconutκαρύδαкокос, кокосовая пальма, кокосовый орехcoccoKokosnussкокосов орех椰子Kokoskokosקוקוס코코넛 (koko)
nom masculin
gros fruit à chair blanche

coco

[kɔko] nm (= individu) → bloke (Grande-Bretagne), dude (USA)
mon coco (appellation cavalière)mate >
voir aussi noix