cogner

(Mot repris de cognerait)

cogner

v.t. ind. [ du lat. cuneus, coin ]
1. (sur) Frapper avec force sur qqch : Il cogne sur des piquets pour les enfoncer taper
2. (sur) Frapper qqn à coups de poing ; battre : Le boxeur cogne sur son adversaire.
3. (à, sur) Donner des coups sur qqch : Cognez à la porte, la sonnette est en panne frapper taper
4. (dans) Heurter involontairement un obstacle : Le bus est venu cogner dans la vitrine.
v.t.
1. Heurter involontairement : La voiture a cogné le poteau en reculant.
2. Fam. Frapper qqn battre

se cogner

v.pr.
Se heurter à qqch : Elle s'est cognée contre le pied de la table.

cogner


Participe passé: cogné
Gérondif: cognant

Indicatif présent
je cogne
tu cognes
il/elle cogne
nous cognons
vous cognez
ils/elles cognent
Passé simple
je cognai
tu cognas
il/elle cogna
nous cognâmes
vous cognâtes
ils/elles cognèrent
Imparfait
je cognais
tu cognais
il/elle cognait
nous cognions
vous cogniez
ils/elles cognaient
Futur
je cognerai
tu cogneras
il/elle cognera
nous cognerons
vous cognerez
ils/elles cogneront
Conditionnel présent
je cognerais
tu cognerais
il/elle cognerait
nous cognerions
vous cogneriez
ils/elles cogneraient
Subjonctif imparfait
je cognasse
tu cognasses
il/elle cognât
nous cognassions
vous cognassiez
ils/elles cognassent
Subjonctif présent
je cogne
tu cognes
il/elle cogne
nous cognions
vous cogniez
ils/elles cognent
Impératif
cogne (tu)
cognons (nous)
cognez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais cogné
tu avais cogné
il/elle avait cogné
nous avions cogné
vous aviez cogné
ils/elles avaient cogné
Futur antérieur
j'aurai cogné
tu auras cogné
il/elle aura cogné
nous aurons cogné
vous aurez cogné
ils/elles auront cogné
Passé composé
j'ai cogné
tu as cogné
il/elle a cogné
nous avons cogné
vous avez cogné
ils/elles ont cogné
Conditionnel passé
j'aurais cogné
tu aurais cogné
il/elle aurait cogné
nous aurions cogné
vous auriez cogné
ils/elles auraient cogné
Passé antérieur
j'eus cogné
tu eus cogné
il/elle eut cogné
nous eûmes cogné
vous eûtes cogné
ils/elles eurent cogné
Subjonctif passé
j'aie cogné
tu aies cogné
il/elle ait cogné
nous ayons cogné
vous ayez cogné
ils/elles aient cogné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse cogné
tu eusses cogné
il/elle eût cogné
nous eussions cogné
vous eussiez cogné
ils/elles eussent cogné

COGNER

(ko-gné) v. a.
Frapper sur un clou, une cheville, pour l'enfoncer. Cogner une cheville. Cogner un fétu, s'occuper de choses sans importance.
Fiesque, loin des soins superflus, Fera quelque chose d'utile, Et, moins altéré, plus tranquille, Ne cognera plus de fétus [CHAUL., à Mme de Lassay.]
Fig.
Nous tâchons de cogner dans la tête de votre fils l'envie de.... [SÉV., 503]
Cogner quelqu'un, le frapper avec quelque chose. Cet homme m'a cogné avec une planche qu'il portait. Se cogner la tête, se heurter la tête contre quelque chose. Fig. Se cogner la tête contre le mur, s'obstiner à une chose impossible.
Populairement, battre, rosser. Tu te feras cogner.
V. n. Frapper contre, heurter. Cogner à la porte.
Se cogner, v. réfl. Se heurter, donner contre. Se cogner contre quelque chose. Se battre, en parlant de plusieurs. Ils se sont joliment cognés.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Il s'entrefierent et des cors et des piz [poitrines], Ensemble coignent les forz escuz voltiz [bombés] [, Li coronemens Looys, V. 2537]
  • XIIIe s.
    En un trou de tariere [ils] lui boutent erramment Les deux pols [pouces], et les coignent mout angoisseusement [, Berte, XCV]
  • XVe s.
    Alez-en que je ne vous coigne ; De vos preschements n'ay-je cure [, Mir. de Ste Genev]
    Il s'employe de bon cueur à relier ses tonnaux, Et lui mesme congne ; Pour remplir tost ses vaisseaux, Haste la besongne [BASSELIN, L.]
  • XVIe s.
    Le pere y alla, le combattit et coigna [accula] jusques en Marroche [D'AUB., Hist. I, 37]
    Il trouve la garnison dehors, la congne avec tel effroi qu'elle abandonne la ville [ID., ib. I, 154]
    Les chevaliers et ceux de la garnison de la cité troublerent son loisir, et le congnerent jusques dans son gros [ID., ib. I, 239]
    Qui fut bien aise ? Ce fut André Doria, lequel l'ayant là accullé et coignié, qu'il n'en pouvoit jamais sortir sans sa misericorde.... [BRANT., Capit. franç. t. II, p. 67]

ÉTYMOLOGIE

  • Cognée ; Berry, cougner ; wallon, counii, gounii. Dans l'historique on trouve à coigner le sens de frapper, et celui de pousser en un coin, acculer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • COGNER. - HIST. Ajoutez :
  • XIVe s.
    Bois congné [fendu avec un coin] [MANTELLIER, Glossaire, Paris, 1869, p. 20]

cogner

COGNER. v. tr. Frapper fort sur une chose pour la faire entrer ou pour la faire joindre avec une autre. Cogner un clou. Cogner une cheville.

Il signifie aussi simplement Frapper avec violence. Il s'est cogné la tête contre la muraille. Se cogner contre quelque chose. Absolument, Cogner contre la muraille, sur le plancher. Cogner à la porte.

Fig. et fam., Se cogner la tête contre le mur, Entreprendre une chose impossible ou dont on n'est pas capable.

cogner


COGNER, v. a. [Cog-né: mouillez le g; 2e é fer. — Richelet met cogner ou coigner; mais celui-ci ne vaut rien. Voy. COGNÉE.] Fraper pour faire entrer, enfoncer: cogner un clou, une cheville. — V. n. Fraper, heurter. Cogner contre la murâille, sur le plancher: cogner à la porte. Il s'est cogné la tête contre la murâille. Il est du style familier. = Fig. famil., se cogner la tête contre le mur, entreprendre une chôse impossible, ou dont on n'est pas capable.
   Rem. Mde de Sévigné emploie cogner au figuré: "Nous tâchons de cogner dans la tête de votre fils, l'envie de conoitre un peu ce qui s'est passé avant lui, c. à. d., de lire, et de savoir l'Histoire.

Synonymes et Contraires

cogner

verbe transitif cogner
2.  Populaire. Frapper durement quelqu'un.

cogner

verbe transitif indirect cogner
Donner des coups sur.
Traductions

cogner

bump, conk, bash, knock, bang, thumpנכנס ב-, נקף (פ'), נקש (פ'), נָקַף, נָקַשׁaanstoten (tegen), afrossen, elkaar in elkaar slaan, in elkaar slaan, kloppen [hart], schokken [motor], zich stoten, kloppen, schokken, dreunen, knallenhauen, knallen, schlagenbattere, picchiare, sbattereيَصْفِقُ, يَطْرُقُbouchnout, praštitdunke, smækkeβαριοχτυπώ, κροτώaporrear, golpearpamahtaa, tömähdysudarati, zalupitiゴツンと打つ, バンと打つ큰 소리가 나게 치다, 탁 치다banketrzasnąć, uderzyćbater, pancadaглухой звук, хлопнутьbanka, dunkaตีอย่างแรง ปิดอย่างแรง, ทุบgüm güm vurmak, patlamakđập, đóng rầm lại重击 (kɔɲe)
verbe intransitif
frapper cogner à la porte

cogner

[kɔɲe]
vi
[objet mal fixé] → to bang
[moteur] → to knock
(à la porte) → to knock
[mari brutal] → to use one's fists; [boxeur] → to hit hard
cogner sur qn [+ femme, enfants] → to beat sb
vt (= battre) [+ femme, enfants] → to beat [kɔɲe] vpr/réfl → to bump o.s.
se cogner à qch → to bang into sth
Je me suis cogné à la table → I banged into the table.
se cogner la tête contre → to bang one's head on
Je me suis cogné la tête contre la porte du placard → I banged my head on the cupboard door.