coiffé

(Mot repris de coiffee)

coiffé, e

adj.
1. Dont les cheveux sont peignés, arrangés : Il est toujours mal coiffé.
2. Qui porte une coiffure : Son père est souvent coiffé d'une casquette.
Être né coiffé,
avoir constamment de la chance.

coiffé


coiffée

(kwafe)
adjectif
1. cheveux dont les cheveux sont peignés être bienmal coiffé
2. qui porte un chapeau être coiffé d'un chapeau de paille
avoir de la chance

coiffe

COIFFE. n. f. Ajustement destiné à couvrir la tête, et spécialement la tête des femmes et variant suivant les provinces. C'est grand dommage que les femmes de la campagne renoncent aux coiffes si pittoresques de leurs aïeules.

Coiffe de chapeau, Coiffe de soie dont on garnit le dedans des chapeaux.

En termes d'Anatomie, il se dit, par analogie, d'une Membrane que quelques enfants ont sur la tête en venant au monde.

En termes de Botanique, il se dit d'une Enveloppe membraneuse qui recouvre l'urne des mousses.

Il se dit également, en termes d'Arts, de Toute sorte d'enveloppe qu'on applique à l'extrémité d'un objet. La coiffe d'une bouteille, d'un mât.

coiffe


COIFFE, ou COIFE, s. f. COIFÉ, ÉE, adj. [2e. e muet au 1er, é fer. aux 2 aûtres, long au 3e.] On écrivait aûtrefois coeffe, coeffer, et quelques-uns l'écrivent encôre de même: mais si on l'écrit de la sorte, il ne faut pas du moins mettre le trema ou les deux points sur l'ë, coëffe; car alors il faudrait prononcer co-èfe, ce qui serait très-mal. Coife, est plus de l'usage actuel, et plus conforme à la prononciation et à l'analogie: koa-fe, koa-fé. — En écrivant coeffe, il semble qu'on devrait pron. coè-fe, coè-fé; et plusieurs le prononcent ainsi, trompés par l'ortographe.]
   COIFE, espèce de couvertûre de tête, sur-tout des femmes. — Pour les hommes, on apèle coife de nuit, ou de bonet de nuit, une coife de toile, que l'on met dans le bonet de nuit, et coife de chapeau, une coife de tafetas ou de treillis, dont on garnit le dedans des chapeaux.
   On dit proverbialement, d'un homme triste et mélancolique, qu'il est triste comme un bonet de nuit sans coife.
   COIFÉ, au propre, régit souvent la prép. en: Coifée en demoiselle, en paysane, en cheveux, en hérisson, etc. etc.
   On dit qu'un enfant est né coifé, quand il vient au monde avec une espèce de membrane, qu'on apèle coife, que le peuple regarde comme un présage de bonheur. De-là, l'expression proverbiale, qui dit, d'un homme heureux, qu'il est né coifé. — Voy. CHèVRE. = Bien coifé, se dit d'un homme qui a la tête belle, ou qui a une péruque ou un chapeau qui lui sied bien, et d'un chien qui a les oreilles longues et pendantes. = Vin coifé, bière coifée, où l'on a mélé quelque aûtre liqueur.

Traductions

coiffé

[kwafe] adj
(= arrangement des cheveux) bien coiffé → with tidy hair
mal coiffé → with untidy hair
Tu es bien coiffée → Your hair looks nice.
avoir les cheveux coiffés en arrière → to have one's hair drawn back
être coiffé en brosse → to have a crew cut
(= portant un couvre-chef) coiffé de → wearing
coiffé d'un béret → wearing a beret