colin-tampon

colin-tampon

n.m. inv.
Se soucier de qqch comme de colin-tampon,
Fam., vieilli n'y prêter aucun intérêt ; s'en moquer.

COLIN-TAMPON

(ko-lin-tan-pon) s. m.
Batterie des tambours suisses. Familièrement. S'en moquer comme de colin-tampon, n'avoir pas le moindre souci d'une chose.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ainsi le palalalalan a emprunté ce nom du tambour des François ; ainsi le colin tampon de celuy des Souisses [PASQUIER, Recherches, VIII, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Colin, nom propre, et tampon.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • COLIN-TAMPON. Ajoutez : - REM. Il faut effacer la marque, Colin-Tampon étant à tampon dans le Dictionnaire de l'Académie ; l'Académie écrit Colin-Tampon avec un T majuscule.

HISTORIQUE

  • XVIe s. Ajoutez :
    Sur le midy ils [les Rochelois] firent sortie par la porte de Coigne, et combattirent plus de deux heures, où y en eut force de blessez de costé et d'autre ; estanz retirez crioyent par dessus la muraille, que l'on fist aller les Colintampon [les Suisses de l'armée assiégeante] à l'assaut, et qu'ils avoient bon coutelas et espées pour découper leurs grandes piques [, Estat de France sous Charles IX, 2e éd. t. II, f° 289, recto]
    (cité dans Courrier de Vaugelas, 15 juil. 1875, p. 42, qui pense que la locution : S'en moquer comme de colin-tampon, vient d'un dicton militaire né après la bataille de Marignan qui diminua le renom des Suisses ; il est plus probable que cette locution signifie seulement s'en moquer comme d'un vain bruit de tambour).

colin-tampon

COLIN-TAMPON. n. m. Terme populaire usité seulement dans la phrase suivante : Je m'en moque comme de Colin-Tampon, Je ne m'en soucie, je ne m'en inquiète nullement.