collimation

COLLIMATION

(kol-li-ma-sion) s. f.
Terme d'astronomie. Action de viser, de diriger la vue. Ligne de collimation, ligne qui passe par l'axe optique de la lunette.

ÉTYMOLOGIE

  • Ce mot devrait être rayé du dictionnaire astronomique et remplacé par collinéation. Il y a dans quelques éditions de Cicéron et d'Aulu-Gelle un verbe collimare, auquel le contexte force d'attribuer le sens de viser à, mais qui, en soi, ne signifie rien. Les manuscrits en effet ont montré que c'était une fausse leçon et qu'il fallait lire collineare, verbe très clair et formé de cum, et linea, ligne, suivre de l'œil une ligne. Les astronomes qui ont écrit en latin l'ont pris dans ces éditions fautives : Astronomi imitati artifices qui, regulae rectitudinem exploraturi, unum adhibent oculum ; à la marge, en manchette : Ratio collimandi, KEPLER, Ad Vitellionem paralipomena, quibus astronomiae pars optica traditur, Francfort, 1604, p. 211.
    Mais d'autres plus corrects ont employé la vraie forme : At qui nondum fuerit assuetus collineationi per summitates aquae.... [RICCIOLI, Geographiae et hydrographiae reformatae, libri XII, Venetiis, in-f°, 1672, p. 231, col. 1]