colombelle

COLOMBELLE1

(ko-lon-bè-l') s. f.
Petite colombe, au propre et au figuré.
Je vois paraître au bout de ma ruelle Non un pigeon, non une colombelle, Mais vingt corbeaux de rapine affamés [VOLT., la Bastille.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    .... Un char Conduit par douze colombelles [MAROT, I, 174]
    Se baisotter comme folastres colombelles [YVER, p. 563]
    Mon doux plaisir, ma douce colombelle, Mon passereau, ma gente tourterelle [RONS., 148]
    Icy sur les ormeaux se plaint la tourterelle, Icy le colombeau baise sa colombelle [ID., 742]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de colombe 1.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. COLOMBELLE. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
    Quant Debonnairetez la bele, La douce simple coulombele, Ot dit à moi tout son plaisir [, Dits de Watriquet de Couvin, p. 13]

COLOMBELLE2

(ko-lon-bè-l') s. f.
En typographie, espèce de filet qui sépare deux colonnes.

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de colombe 2, c'est-à-dire petite colonne.

colombelle

Une colombelle,