colonne

colonne

n.f. [ lat. columna ]
1. Support architectural vertical de forme le plus souvent cylindrique : Les colonnes d'un temple grec.
2. Monument de forme cylindrique : La colonne Trajane, à Rome, commémore les victoires de l'empereur Trajan.
3. Masse de liquide ou de gaz qui s'élève en formant un cylindre : Une colonne de fumée était visible à des kilomètres.
4. Division verticale d'une page, d'un tableau ; ensemble des lignes occupant cette division : Le texte tient sur deux colonnes. J'ai lu cela dans les colonnes de ce journal
les articles
5. Annotations, chiffres disposés verticalement les uns au-dessous des autres : La colonne des unités, des dizaines.
6. Meuble de rangement étroit et haut, à étagères : Une colonne pour ranger les CD.
7. File de personnes, de véhicules ; cohorte, cortège : Une colonne de fantassins, de chenillettes.
Cinquième colonne,
éléments ennemis affectés à saper la résistance de l'intérieur (se disait des agents des services secrets allemands opérant en France pendant l'Occupation).
Colonne vertébrale,
ensemble des vertèbres formant un axe osseux qui s'étend de la base du crâne au bassin ; épine dorsale ; fig., ce qui permet à une structure, une institution, de résister et autour de quoi elle s'organise : L'armée est la colonne vertébrale de ce régime.

COLONNE

(ko-lo-n') s. f.
Terme d'architecture. Sorte de fût cylindrique avec base et chapiteau, portant un entablement.
Auprès d'une colonne et loin de la clarté Qui suffisait à peine à ce lieu redouté [VOLT., Sémir. V, 6]
Comme une colonne dont la masse solide paraît le plus ferme appui d'un temple ruineux, lorsque ce grand édifice qu'elle soutenait fond sur elle [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Colonne toscane, colonne qui a dans sa hauteur sept fois son diamètre ; c'est la plus courte et la plus simple des cinq reconnues par Vignolle. Colonne dorique, colonne qui a huit diamètres de hauteur, avec un chapiteau et une base un peu plus riches que la toscane. Colonne ionique, celle qui a neuf diamètres, et dont le chapiteau a des volutes. Colonne corinthienne, colonne qui a dix diamètres, et dont le chapiteau est orné de deux rangs de feuilles, avec des caulicoles, d'où sortent de petites volutes. Colonne composite, c'est la colonne corinthienne, sauf que l'on met au haut du chapiteau la volute ionique. Colonne cannelée. Colonne torse. Demi-colonne, colonne dont la moitié sort du mur, l'autre est présumée entrer dedans. Colonne monumentale, monument qui a la forme d'une grande colonne isolée. La colonne de la place Vendôme, et, absolument, la colonne.
Ah ! qu'on est fier d'être Français, Quand on regarde la colonne ! [, Chanson populaire]
Colonne milliaire, borne qui indique les distances sur une route. Les colonnes d'Hercule, les montagnes de Calpé et d'Abyla, au détroit de Gibraltar, où l'Océan communique avec la Méditerranée et où Hercule borna, dit-on, ses voyages. Fig. Le point le plus éloigné de la terre.
Fais trembler sous tes pas les colonnes d'Hercule [CORN., Hor. I, 1]
Fusses-tu par delà les colonnes d'Alcide, Je me croirais encor trop voisin d'un perfide [RAC., Phèd. IV, 2]
Fig.
Ce sont autant de colonnes que vous élevez à votre gloire [BOSSUET, Prov. 1]
.... Du temple des arts que la gloire environne, Vos mains ont élevé la première colonne [A. CHÉN., 2]
Les colonnes de l'État, de l'Église, les personnes ou les choses qui en sont les soutiens.
Recommander la cause de Dieu à ceux qui en ont toujours été les plus fermes colonnes [DESC., Épît.]
ôter.... Un ministre à l'État, un père à la patrie, Au trône une colonne, au prince un favori [ROTR., Bélis. III, 5]
Qui rencontre à son trône une ferme colonne [ID., Vencesl. V, 9]
.... Du plus ferme empire ébranlant les colonnes [RACINE, Alex. II, 2]
Bèze, Calvin qu'on regardait comme les colonnes du calvinisme [BOSSUET, Var. 14]
C'était une des colonnes du parti protestant [ID., Var. 8]
Bientôt l'État, privé d'une de ses colonnes, Se plaindrait d'un repos qui trahirait le sien [J. B. ROUSS., Odes, liv. III, 6]
Tu es le fléau du vice et la colonne de la fidélité [MONTESQ., Lett. pers. 2]
Colonne de lit, pièce de bois tournée qui pose à terre et qui aide à soutenir le fond du lit. Terme de charpente. Pièce de bois qui se pose à plomb et qui soutient le faîtage d'un bâtiment. Terme d'architecture. Colonne d'air, vide formé par le limaçon d'un escalier à vis suspendu.
En physique, on dit une colonne d'air, d'eau, de mercure, etc. pour indiquer une quantité de ces fluides d'une hauteur et d'un diamètre déterminés. Colonne d'eau se dit aussi pour trombe. Terme de fontainier. Quantité d'eau qui entre dans le tuyau montant d'une pompe. Terme d'anatomie. Colonne vertébrale, nom donné à l'ensemble des vertèbres superposées. Colonnes charnues du cœur, faisceaux musculaires plus ou moins nombreux qui sont dans les cavités du cœur.
Colonne dans un livre, dans une page d'écriture, partie d'une page séparée du reste par une raie ou seulement par un espace blanc. Ce tableau a huit colonnes. Une colonne de chiffres. La colonne des unités, des dizaines. Les journaux ont deux, trois ou quatre colonnes.
M. de Cambrai fit un livre qu'il intitula Maximes des saints, et le mit en deux colonnes [SAINT-SIMON, 45, 13]
Terme de guerre. Corps de troupes disposé par sections plus ou moins étendues, ayant peu de front et beaucoup de profondeur. Serrer, déployer la colonne. L'ordre en colonne. Colonne serrée, lorsque la distance d'une section est moindre que le front des sections. Colonne d'attaque.
Plusieurs brigades, prises de la nuit, couchèrent en colonne, comme elles se trouvèrent [SAINT-SIMON, 12, 144]
D'un pas ferme et pressé, d'un front toujours égal, S'avance vers nos rangs la profonde colonne Que la terreur devance et la flamme environne [VOLT., Fontenoi.]
Colonne mobile, corps détaché chargé de parcourir un pays pour contenir les mouvements hostiles.
Terme d'horticulture. Arbre en colonne, tige simple, verticale, s'élevant jusqu'à la hauteur de 6 mètres et plus, garnie seulement et régulièrement de rameaux à fruit depuis sa base jusqu'à son sommet.
Colonne torse, jolie coquille univalve.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Columpnes rundes ki furent as murs justées [, Rois, 247]
  • XIIIe s.
    Il avoit [il y avait] une colombe en Constantinoble el milieu de la ville qui estoit une des plus hautes et des mius ouvrées de marbre qui onques fust veüe [VILLEH., CXXVII]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. colonna, colompna, coronda ; espagn. columna ; ital. colonna ; du latin columna, de columen, soutien.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    COLONNE. Ajoutez :
    Instrument de distillerie.
    Il s'en tiendra à la première partie de la distillerie, c'est-à-dire qu'il n'aura que des cuves de fermentation, pour produire ce qu'on appelle des flegmes donnant des alcools de 35 à 40 degrés, et non pas des colonnes pour obtenir par une seconde opération, à savoir la rectification, des alcools marchands de 90 à 95 degrés... [, Moniteur universel, 22 juillet 1868, p. 1098, 5e col.]
    Machine à colonne d'eau, machine dans laquelle une chute d'eau d'une grande hauteur est employée pour communiquer un mouvement alternatif à un piston ; elle est dite à simple effet, lorsque l'eau n'agit que sur une des faces du piston ; à double effet, lorsqu'elle agit successivement sur les deux faces.
    20° Au barreau de Paris, assemblées formées suivant les colonnes du tableau des avocats.
    Le zèle et la conscience qu'on apportera à remplir les devoirs du stage, on les mettra naturellement à assister aux assemblées de colonnes où s'apprennent les règles de la profession [LACAN, bâtonnier des avocats, Gaz. des Trib. 19 juill. 1874, p. 688, 3e col.]
    11° Porter le chapeau à cornes en colonne, le porter une pointe en avant, l'autre en arrière, par opposition à : porter le chapeau en bataille (voy. BATAILLE au Supplément). Cette expression vient de l'assimilation à une troupe en colonne.
    12° Contrat de colonne, arrangement par lequel un capitaine de navire, voulant négocier sur les marchandises qu'il portera de port en port, demande à des négociants soit de l'argent, soit des effets évalués en argent, à condition de leur donner telle quotité sur le produit qui sera obtenu, le surplus appartenant à l'armateur, au capitaine et à l'équipage dans des proportions déterminées. Le contrat de colonne est surtout usité sur la côte d'Italie.
    Le professeur [Cresp] s'étendait avec complaisance sur toutes les formes d'association usitées dans les divers pays maritimes, depuis le contrat de colonne, les armements pour la pêche de la morue ou de la baleine, jusqu'aux grandes compagnies... [, Gaz. des Trib. 23-24 oct. 1876, p. 1037, 2e col.]

colonne

COLONNE. s. f. Sorte de pilier composé d'un fût cylindrique se rétrécissant par le haut, d'un chapiteau, et souvent d'une base: il est ordinairement destiné à soutenir un entablement, et à décorer les édifices. Colonne de marbre. Colonne de bronze, de pierre, de bois. Colonne dorée. Colonne torse. Colonne cannelée. Colonne corinthienne. Colonne dorique; etc. Colonnes accouplées. Dresser une colonne. Deux rangs, deux ordres de colonnes. La base, le fût, le chapiteau de la colonne. On place quelquefois des statues, des urnes, etc., sur des colonnes solitaires ou isolées. Colonne funéraire. Les ouvrages de menuiserie sont quelquefois ornés de colonnes.

Fig., Les colonnes de l'État, de l'Église, Ceux qui en sont les plus fermes soutiens. On le dit quelquefois Des choses. La justice et la paix sont les colonnes d'un empire.

Colonne monumentale, Monument qui a la forme d'une grande colonne isolée. Colonne triomphale. La colonne Trajane fut élevée en l'honneur de Trajan. La colonne de Pompée. La colonne de la place Vendôme. Colonne rostrale.

Fig., Les colonnes d'Hercule, Les deux montagnes du détroit de Gibraltar.

Colonnes milliaires, Bornes en forme de petites colonnes, placées, de distance en distance, le long des grands chemins, pour indiquer les lieues, les milles, etc.

Les colonnes d'un lit, Les piliers qui soutiennent le ciel des lits à l'ancienne mode. On dit aussi, Un lit à colonnes.

En Anat., La colonne vertébrale, L'épine du dos. Les déviations de la colonne vertébrale.

colonne

COLONNE dans un livre, dans un écrit, etc., dont les pages sont divisées, de haut en bas, en deux ou plusieurs parties, se dit de Chacune des parties de la page. Dans ce livre-ci, il y a trois colonnes à la page. Il est imprimé par colonnes, à deux, à trois colonnes. Ce dictionnaire est à trois colonnes. Cet article est dans la première colonne. Les colonnes d'un journal.

Les colonnes d'un registre, d'un tableau, Les divisions, les compartiments d'un registre, d'un tableau, indiqués par des lignes tracées de haut en bas. Les pages de ce registre sont divisées en six, en dix colonnes. Ce tableau a huit colonnes, est à huit colonnes. Le titre d'une colonne. Écrivez le total dans cette colonne. Laissez une colonne en blanc.

Une colonne de chiffres, Plusieurs chiffres placés les uns au-dessous des autres. La colonne des unités, des dizaines, des centaines, etc. Faites l'addition de cette colonne.

colonne

COLONNE en termes d'Art militaire, se dit d'Un corps de troupes disposé ou marchant dans un ordre qui a peu de front et beaucoup de profondeur. Passer de l'ordre en bataille à l'ordre en colonne. Serrer la colonne. Déployer la colonne. La tête d'une colonne. L'armée se divisa en trois colonnes, marcha sur trois colonnes. Être à la tête d'une colonne. La première, la deuxième colonne. On le dit également dans la Tactique navale.

Colonne d'attaque, Celle qui est chargée de commencer l'attaque.

Colonne mobile, Corps de troupes destiné à parcourir un pays, en différents sens, pour y maintenir la tranquillité, pour en chasser des partis ennemis.

colonne

COLONNE en termes de Physique, se dit d'Une quantité de matière fluide de figure cylindrique, qui a une hauteur et une base déterminées réellement ou par la pensée. Colonne d'air. Colonne d'eau. Il y a une colonne d'air qui pèse sur la colonne de mercure contenue dans le baromètre.

Synonymes et Contraires

colonne

nom féminin colonne
1.  Support vertical.
contrefort, pilastre, pilier.
2.  File de personnes.
Traductions

colonne

Säule, Kolumne, Spalte, Kolonnecolumn, pillarkolom, zuil, colonne, pilaar, , steunpilaar, colonne [leger], kolom [boek], stapelטור (ז), נציב (ז), עמוד (ז), תור (ז), תימורה (נ), עַמּוּד, טוּר, נְצִיבsloup, kolona, kolonkacolumnapylväs, sarakecolonna, collana, pilastrocolunaколонна, колонкаστήλη, κίοναςعَمُودkolonnestup円柱기둥søylekolumnakolumnหลักเสาหินใหญ่sütuncột圆柱колона (kɔlɔn)
nom féminin
1. pilier cylindrique les colonnes d'un temple
2. ensemble d'os dans le dos

colonne

[kɔlɔn] nf
(ARCHITECTURE)column
(aussi colonne vertébrale) → spine, spinal column
(dans un tableau, une feuille de calcul)column
(dans un journal)column
publier qch sur cinq colonnes à la une → to splash sth all over the front page
[personnes] → column
se mettre en colonne par deux → to line up two abreast
se mettre en colonne par quatre → to line up four abreast
en colonne par deux → in double file
colonne de secours nfrescue party