coloré, ée


Recherches associées à coloré, ée: remanie

COLORÉ, ÉE

(ko-lo-ré, rée) part. passé.
Qui a reçu de la couleur. L'horizon coloré par l'aurore. Avoir le teint coloré, l'avoir rouge et vermeil. Vin coloré, vin plus rouge que paillet. En botanique, feuille colorée, feuille qui a une autre couleur que la couleur verte. Fig. Style coloré, style dont on compare les effets à des teintes vives et agréables.
Qui a une apparence capable de séduire, de tromper. Il n'a pas même un titre coloré.
Vous nous payez ici d'excuses colorées [MOL., Tart. IV, 1]
Cette offre peut-elle être un refus coloré ? [CORN., Tois. d'or, I, 3]
On ne pouvait pas proposer à un roi une vue politique mieux colorée [BOSSUET, Polit.]
Cette Église n'a pas même une succession apparente et colorée [ID., Réfl.]