colosse


Recherches associées à colosse: colosse aux pieds d'argile

colosse

n.m. [ lat. colossus, du gr. ]
1. Statue d'une taille supérieure à celle du modèle : Le colosse de Rhodes.
2. Homme d'une carrure imposante, qui donne une impression de force extraordinaire : Son père est un colosse géant, hercule

colosse

(kɔlɔs)
nom masculin
1. statue de très grande taille Le colosse de Rhodes est la sixième merveille du monde.
2. personne de très grande taille Un colosse garde l'entrée de la boîte de nuit.
3. figuré pays très puissant le colosse russe des années 1950

COLOSSE

(ko-lo-s') s. m.
Statue d'une grandeur extraordinaire. Le colosse de Rhodes.
Par extension, homme, animal de haute et forte stature.
Qui n'admira que notre corps, qui tantôt n'était pas perceptible.... soit à présent un colosse ? [PASC., dans COUSIN]
Il jugea qu'à son appétit Dame baleine était trop grosse ; Dame fourmi trouva le ciron trop petit, Se croyant, pour elle, un colosse [LA FONT., Fabl. I, 7]
[Le comte de Bagliani] C'était une espèce de colosse en hauteur et en grosseur [SAINT-SIMON, 106, 128]
Fig. Empire ou souverain très puissant ; personnage très considérable.
Un colosse d'État qui de vous seul attend L'âme qu'il n'a pas de lui-même [CORN., Agésil. III, 1]
Voici de quoi détruire et de quoi renverser Ce colosse orgueilleux si fort à terrasser [ROTR., Bélisaire, IV, 5]
Ce colosse effrayant dont le monde est foulé [VOLT., Mort de César, III, 4]
Cet effroyable colosse, Cazaux, l'appui des mutins, A mis le pied dans la fosse.... [MALH., II, 5]
J'ai du regret de voir Tite-Live jeter ses fleurs sur ces énormes colosses de l'antiquité ; je voudrais qu'il eût fait comme Homère, qui néglige de les parer [MONTESQ., Romains, 5]
Ces colosses d'orgueil furent tous mis en poudre [MALH., II, 12]
Trente années détruiront ces colosses de puissance qu'on ne voyait bien qu'à force de lever la tête ; nous disparaîtrons, moi qui suis si peu de chose, et ceux de qui j'espérais toute ma grandeur [LA BRUY., VIII]
Que c'était un assez grand résultat pour y sacrifier Moscou tout entière ; que peut-être le ciel, pour leur accorder une aussi grande victoire, voulait un aussi grand sacrifice, et qu'enfin il fallait à cet immense colosse un immense bûcher [SÉGUR, Hist. de Napol. VIII, 6]
Le colosse du Nord s'est dit très souvent pendant un temps pour le czar de Russie, l'empire russe.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le bruit sempiternel du colosse erigé sus la sepulture de Memnon [RAB., Pant. V, 1]
    Le sage peult bien, sans interest de son debvoir, leur quitter [accorder aux passions humaines] d'en haster ou retarder son pas, et ne se planter comme un colosse immobile et impassible [MONT., I, 339]

ÉTYMOLOGIE

  • Le latin colossus, en grec, statue colossale.

colosse

COLOSSE. n. m. Statue d'une grandeur extraordinaire. Le colosse de Rhodes.

Par extension, Un colosse, Un homme, un animal de fort grande stature. Quel cheval! c'est un colosse.

Il se dit quelquefois, au figuré, d'un Empire, d'un souverain très puissant. Plusieurs causes préparaient la chute de ce colosse. Le colosse est tombé.

colosse

Colosse, Colossus.

Synonymes et Contraires

colosse

nom masculin colosse
Homme très fort.
nain -familier: homoncule, homuncule.
Traductions

colosse

colossus, giant

colosse

kolosszus

colosse

colosso, ercole

colosse

Colossus

colosse

Colossus

colosse

거상

colosse

[kɔlɔs] nmgiant