combattant

(Mot repris de combattante)

combattant, e

n.
Soldat qui prend part à un combat, à une guerre ; personne qui prend part à une bagarre.

COMBATTANT

(kon-ba-tan) s. m.
Homme armé pour la guerre.
Thèbes pouvait faire sortir ensemble dix mille combattants par chacune de ses portes [BOSSUET, Hist. III, 3]
Sous couleur de punir un injuste attentat, Des meilleurs combattants il affaiblit l'État [CORN., Cid, IV, 5]
Champion.
Nommons des combattants pour la cause commune ; Que chaque peuple aux siens attache sa fortune [CORN., Hor. I, 3]
Et croire que nous seuls armons ce combattant [CORN., Pomp. V, 1]
Soldat qui prend part à un combat. Le nombre des combattants était égal de part et d'autre.
La déroute fut entière, Quoi que pût faire Artarpax, Psicarpax, Meridarpax, Qui, tout couverts de poussière, Soutinrent assez longtemps Les efforts des combattants [LA FONT., Fabl. IV, 6]
Et le combat finit faute de combattants [CORN., Cid, IV, 3]
Une nuée de traits obscurcit l'air et couvrit tous les combattants [FÉN., Tél. XX]
Allez, vils combattants, inutiles soldats, Laissez là ces mousquets trop pesants pour vos bras [BOILEAU, Ép. IV]
Les combattants, ceux qui, dans une armée, prennent part aux combats, par opposition aux non combattants, c'est-à-dire les officiers d'administration, les musiciens, les chirurgiens, etc.
Napoléon, entré dans Moscou avec quatre-vingt-dix mille combattants et vingt mille malades, en sortait avec plus de cent mille combattants [SÉGUR, Hist. de Napol. IX, 1]
Familièrement. Le bal, le jeu finit faute de combattants, faute de danseurs, de joueurs.
Chacun des assistants et des tenants d'un tournoi.
Par plaisanterie, combattant se dit de gens qui se battent à coups de poing ; en ce sens il a un féminin, combattante. On fut d'avis de jeter deux ou trois seaux d'eau sur les combattants.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Vingt mile combatant [, Ronc. p. 27]
    Sire, dit Guenes, Ogier li combatanz [le guerrier] [, ib. p. 31]
    Près [il] trovera le fort roi combatant [, ib. p. 122]
    Vingt mille sont, hardi et combatant [ID., p. 132]
  • XVIe s.
    Chascun pouvoit assembier cent mille combattants [MONT., I, 229]

ÉTYMOLOGIE

  • Combattre. L'ancien français avait le substantif combatere, combateor, qui a subsisté jusque dans le XVIe siècle.
    Irreprehensible, de bonne doctrine, non pas combateur ni avaricieux [CALV., Instit. 870]
    Combattant ne remplace pas exactement combatteur : comme il n'est autre que le participe présent de combattre, pris substantivement, il a le sens de celui qui combat actuellement, tandis que combatteur, c'est celui qui a l'habitude ou qui fait le métier de combattre.

combattant

COMBATTANT. n. m. Homme de guerre marchant en campagne sous les ordres d'un chef. Une armée de trente mille combattants.

Il se dit aussi de Ceux qui, dans une armée, prennent part aux combats, par opposition à ceux qui n'y prennent pas part, tels que les employés de l'administration, les chirurgiens, etc. Cette armée, forte de trente mille hommes, ne comptait pas vingt mille combattants.

Fig. et fam., Le combat finit faute de combattants, se dit quand tout le monde se retire d'une discussion, d'une partie de jeu, d'un bal, etc.

combattant

Combattant, m. acut. Est celuy qui combat, ou est en arroy pour combattre. Selon ce est le cry du heraut au camp clos, quand l'assaillant et defendant sont commandez faire leur devoir, Laissez-les aller les vaillans combattans. c. ceux qui cy sont en arroy et equipage pour combattre. Emittite in duellum duelliones. Et selon ce aussi on dit, Le Roy a cinquante mille combattans. Quinquagies mille pugnatorum. i. instructorum procinctorumque ad pugnam. Ce qui est entendu sans les gens du bagage, vivandiers, et autres suyvans l'armée, qui ne sont ordonnez ni levez pour le combat. Car ce mot Combattant ne signifie pas seulement celuy qui actuellement combat: ains celuy aussi qui est en appareil d'armes et de guerre, pour combattre, où, et quand besoin sera. Et quand on dit en une armée y avoir cinquante mille combattans, ce nombre est entendu de ceux qui sont enroollez pour le fait de la bataille, et du combat. Selon cette proprieté du mot, la valetaille, les chartiers et gens du bagage de l'armée ne peuvent estre dits du nombre des combattans, quoy que les Reitres et autre cavallerie estrangere les y vueillent conter, soit à la monstre, soit à une reveüe, soit au conflict. Ce qu'on peut à juste tiltre dire estre Cauponari bellum, non belligerare.

Combattant et defendant, Consertor, Depugnans, Duellator, Pugnator, Propugnator.

Synonymes et Contraires

combattant

nom masculin combattant
1.  Celui qui combat.
2.  Personne qui s'oppose à une autre.
Traductions

combattant

(kɔ̃batɑ̃) masculin

combattante

Kämpfer, Streiterstrijder, gevechts-, kemphaan, vechtersbaasfighter, combatantחייל קרבי (ז), לוחם (ז), מתגושש (ת), קרבי (ת), שולף חרב (ז), חַיָּל קְרָבִי, לוֹחֵםbatalantobatalhadorкомбатант (kɔ̃batɑ̃t) féminin
nom
personne qui se bat

combattant

[kɔ̃batɑ̃]
vb
voir combattre
nm
(lors d'une guerre)combatant
ancien combattant → war veteran
(dans une bagarre)brawler