combattu, ue

COMBATTU, UE

(kon-ba-tu, tue) part. passé de combattre
L'ennemi combattu pied à pied ne fit que peu de progrès. Fig.
De mes plaisirs passés mon âme est combattue [RÉGNIER, Plainte.]
D'un soin cruel ma joie est ici combattue [RAC., Iphig. II, 2]
Oreste vous adore, Mais de mille remords son esprit combattu.... [ID., Andr. V, 2]
Son cœur fut combattu par deux passions contraires [FÉN., Tél. XVII]
Combattus et flottants pendant tout le cours de notre vie [J. J. ROUSS., Ém. I]
Et de quelques remords que je sois combattu [CRÉBILLON, Rhadam. III, 2]
Arrête.... malheureux ! que je suis combattu ! Il est donc vrai que l'homme en proie à la misère Malgré lui vers le crime est souvent entraîné [GILB., Plaintes du malheureux.]
Sachez que d'une fille on risque la vertu, Lorsque dans son hymen son goût est combattu [MOL., Tart. II, 2]
Les agitations d'un cœur combattu par la tendresse et le repentir [VOLT., Lett. Cailleau, 1772]