combler

(Mot repris de comblerez)

combler

v.t. [ lat. cumulare, amonceler, de cumulus, monceau ]
1. Remplir entièrement : Combler un puits remblayer ; creuser
2. Faire disparaître en apportant ce qui manque : Combler des lacunes. Il faut trouver un financement pour combler le déficit.
3. Satisfaire pleinement qqn, ses désirs : Ce nouveau film a comblé tous mes espoirs contenter, exaucer
Combler qqn de bienfaits, d'honneurs, de cadeaux,
les lui donner en grande quantité.

combler


Participe passé: comblé
Gérondif: comblant

Indicatif présent
je comble
tu combles
il/elle comble
nous comblons
vous comblez
ils/elles comblent
Passé simple
je comblai
tu comblas
il/elle combla
nous comblâmes
vous comblâtes
ils/elles comblèrent
Imparfait
je comblais
tu comblais
il/elle comblait
nous comblions
vous combliez
ils/elles comblaient
Futur
je comblerai
tu combleras
il/elle comblera
nous comblerons
vous comblerez
ils/elles combleront
Conditionnel présent
je comblerais
tu comblerais
il/elle comblerait
nous comblerions
vous combleriez
ils/elles combleraient
Subjonctif imparfait
je comblasse
tu comblasses
il/elle comblât
nous comblassions
vous comblassiez
ils/elles comblassent
Subjonctif présent
je comble
tu combles
il/elle comble
nous comblions
vous combliez
ils/elles comblent
Impératif
comble (tu)
comblons (nous)
comblez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais comblé
tu avais comblé
il/elle avait comblé
nous avions comblé
vous aviez comblé
ils/elles avaient comblé
Futur antérieur
j'aurai comblé
tu auras comblé
il/elle aura comblé
nous aurons comblé
vous aurez comblé
ils/elles auront comblé
Passé composé
j'ai comblé
tu as comblé
il/elle a comblé
nous avons comblé
vous avez comblé
ils/elles ont comblé
Conditionnel passé
j'aurais comblé
tu aurais comblé
il/elle aurait comblé
nous aurions comblé
vous auriez comblé
ils/elles auraient comblé
Passé antérieur
j'eus comblé
tu eus comblé
il/elle eut comblé
nous eûmes comblé
vous eûtes comblé
ils/elles eurent comblé
Subjonctif passé
j'aie comblé
tu aies comblé
il/elle ait comblé
nous ayons comblé
vous ayez comblé
ils/elles aient comblé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse comblé
tu eusses comblé
il/elle eût comblé
nous eussions comblé
vous eussiez comblé
ils/elles eussent comblé

COMBLER

(kon-blé) v. a.
Remplir une mesure, un vaisseau jusque par-dessus le bord. Combler un boisseau. Fig. Combler la mesure, commettre une dernière action qui rende toute patience, toute indulgence impossible.
Mes crimes désormais ont comblé la mesure [RAC., Phèd. IV, 6]
Fig.
Ou plutôt il fallait, comblant ta perfidie, Lui ravir tout d'un coup la parole et la vie [RAC., Phèd. IV, 2]
Quand le ciel en colère De ceux qu'il persécute a comblé la misère [VOLT., Orphel. V, 1]
Ses prédécesseurs avaient commencé la ruine des mœurs ; il la comble [DIDER., Ess. sur Claude.]
Remplir un creux ou un vide. Combler un fossé.
Prends ton pic, et me romps ce caillou qui te nuit ; Comble-moi cette ornière.... [LA FONT., Fabl. VI, 18]
Par extension. Cette ligne, fournie par les manuscrits, comble une lacune dans le texte. Combler un déficit, fournir l'argent qui manque dans une caisse. Fig. Combler les vœux, les désirs, les souhaits de quelqu'un, lui procurer tout ce qu'il souhaite.
Faire avoir en surabondance.
J'étais lasse d'un trône où d'éternels malheurs Me comblaient chaque jour de nouvelles douleurs [CORN., Rodog. II, 3]
Qu'il comble d'épouvante et Grenade et Tolède [ID., Cid, IV, 3]
Puisse d'un prompt succès votre grande entreprise Combler vos ennemis d'un mortel désespoir [ID., Médée, IV, 6]
Ce choix pouvait combler trois familles de gloire [CORN., Hor. I, 2]
Cette déesse qui nous comble de biens [FÉN., Tél. I]
Il nous combla de présents [ID., ib. I]
Vous me comblez de joie en m'apprenant que les stoïciens subsistent encore [FONTEN., Sénèque et Scarron.]
Cet hommage rendu à l'Académie par un savant illustre que l'Europe avait comblé de titres littéraires, honore à la fois cette compagnie et la nation [CONDORCET, Linné.]
Elliptiquement. Combler quelqu'un, le satisfaire entièrement. Vous me comblez.
Entre ces tilleuls sans feuillage, Nous regarder comblait nos jours [BÉRANG., Maudit printemps.]
Se combler, v. réfl. Être comblé. On a vu plusieurs vallées se combler par des éboulements.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Por de besans pleine mine comblée Ne vous voudroie.... [GUILL. D'ORANGE, Variantes, t. II, p. 294]
  • XIVe s.
    Et de draps y avoit mainte pile empilée, Et de lange et de linge mainte huche comblée [, Guesclin. 20398]
    Et en l'un des bachins pumes [pommes] je meteroie, Et l'autre par dechà de florins combleroie [, Baud. de Seb. I, 1037]
    Les gens de guerre avoient rompu et comblé en partie ung puis qui estoit en la maison [DU CANGE, abosatio.]
  • XVe s.
    Le cheval n'estoit mye frais ; car il avoit erré grant journée ; et il se combla des pieds de devant et cheut en une crevace moult grande, et le chevalier tomba dessoubz [, Lancelot du lac, t. I, f° 43]
  • XVIe s.
    La mer comblant de limon et de sable les fosses d'entre deux [MONT., I, 231]
    Combler un bras de mer [AMYOT, Thémist. 31]
    Je vous conseille de combler ici vos victoires, et de pendre vostre espée au croc [D'AUB., Hist. II, 483]
    Celuy est bien mon oncle qui le ventre me comble [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. cumular ; espagn. colmar ; ital. colmare, cumulare ; du latin cumulare, combler. Dans l'exemple de Lancelot du lac, se combler veut dire chopper, et vient du bas latin colmus, embarras dans un chemin, qui se trouve dans encombrer (en-combr-er), et qui vient de cumulus (voy. COMBLE 1).

combler

COMBLER. v. tr. Remplir une mesure, un récipient jusque par-dessus les bords, tant qu'il y en peut tenir. Combler une mesure, la mesure.

Fig., Combler la mesure, Se rendre coupable d'un dernier crime ou de fautes réitérées qui ne permettent plus d'espérer de pardon. Par sa dernière faute, il a comblé la mesure. On dit aussi Leurs crimes, leurs fautes ont comblé la mesure.

Fig., Combler une personne de biens, Lui faire beaucoup de bien. On dit dans le même sens Combler de bienfaits. Combler de grâces, de faveurs. Combler d'honneurs. Combler de présents, de gloire, de joie, de félicité, etc.

Fig., Combler les désirs, les voeux, les souhaits de quelqu'un, Les satisfaire, les remplir. Cette union combla tous ses voeux. Absolument, Il le combla. Vous me comblez. Un homme comblé, Un homme dont tous les voeux sont satisfaits.

Il signifie aussi Remplir un creux, un vide. Combler un fossé. Combler des vallées. Combler la tranchée.

Fig., en termes de Finance, Combler un déficit, Faire en sorte qu'il cesse d'exister.

Il signifie quelquefois figurément Mettre le comble à quelque chose, le rendre complet. Il a comblé sa perfidie. Cette perte a comblé ses infortunes.

combler

Combler, est remplir un lieu cavé, creux, ou avallé: Ainsi on dit combler un fossé, un trou, une vallée, Fossam, Scrobem, Vallem, Explere, Peraequare, Cumulare. Il vient de Cumulare.

Femme comblée d'ennuy,

Synonymes et Contraires

combler

verbe combler
1.  Remplir entièrement.
3.  Donner à profusion.
abreuver, couvrir, gâter -littéraire: gorger.
Traductions

combler

überschüttenoverwhelm, flood, fill, fill up, swamp, fulfil, gratifyoverstelpen, bedelven, verpletteren, aanvullenהשביע (הפעיל)superŝutiabrumar, enterrarcobrir com abundáncia, sobrecarregarcolmare (kɔ̃ble)
verbe transitif
1. remplir combler un trou
2. figuré faire disparaître combler un manque
3. donner beaucoup combler qqn de cadeaux
4. satisfaire combler les désirs de qqn

combler

[kɔ̃ble] vt
[+ trou] → to fill in
[+ besoin, lacune] → to fill; [+ déficit] → to make good
(= satisfaire) → to fulfil (Grande-Bretagne), to fulfill (USA)
Elle ne trouve personne qui sache la combler → She can't find anyone to give her what she needs.
combler qn de joie → to fill sb with joy
combler qn d'honneurs → to shower sb with honours