combustible

combustible

adj.
Qui a la propriété de brûler ou de se consumer.
n.m.
Matière qui, en brûlant, produit de l'énergie calorifique.
Combustible nucléaire,
élément capable de dégager de l'énergie par fission ou par fusion nucléaire.

COMBUSTIBLE

(kon-bu-sti-bl') adj.
Qui a la propriété de brûler au feu. Matière combustible.
Comme si c'était un feu spirituel, ou que l'âme, toute spirituelle qu'elle est, devînt, ainsi que le corps, un sujet sensible et combustible [BOURDAL., Pensées, t. III, p. 67]
Le feu s'assimile et se rend propres toutes les choses combustibles [BUFF., Animaux, Reprod.]
S. m. Toute matière dont on fait ordinairement du feu, comme le bois, la houille. Cette province manque de combustible. En termes de géologie, les combustibles, roches comprenant les débris de matières organiques végétales.
Terme de chimie. Corps combustible, tout corps susceptible de se combiner avec un principe comburant, tel que l'oxygène, en dégageant du calorique.
Fig. Qui s'enflamme facilement.
Ayant le malheur de se sentir un tempérament combustible [J. J. ROUSS., Ém. V]
La nature en naissant vous fit l'âme sensible. Le soufre préparé n'est pas plus combustible [REGNARD, Démocr. II, 7]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Comme nous voyons que le feu s'esteint, cessant sa matiere combustible [PARÉ, IX, 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. COMBUSTION.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • COMBUSTIBLE. Ajoutez :
  • Fig.
    Un bâtiment de bois et de paille ; je parle avec l'apôtre, qui nous représente par là les péchés, matière vraiment combustible et propre à exciter et entretenir le feu de la vengeance divine [BOSSUET, Panég. de Ste Catherine, 1]

combustible

COMBUSTIBLE. adj. des deux genres. Qui a la propriété de brûler. La poix, le goudron, le soufre, le bois sec, les feuilles sèches sont des matières très combustibles. Le marbre, les pierres ne sont pas combustibles.

Il s'emploie aussi comme nom masculin et se dit de Toute matière avec laquelle on peut faire du feu. Le combustible enchérit tous les jours. Manquer de combustible. La rareté des combustibles.

combustible

Combustible,

combustible


COMBUSTIBLE, adj. COMBUSTION, s. fém. [Konbus-tible, bus-tion, et non pas-bus-cion: le t n'a pas ici, comme dans beaucoup de mots terminés en tion, le son du c.] Combustible, se dit au propre, de ce qui est disposé à brûler aisément; combustion ne se dit qu'au figuré, d'un grand désordre, d'un grand trouble, excité dans une assemblée, une Ville, un Royaume: matière combustible; tout le Royaume était en combustion. "Ces diférentes dispositions alumèrent une guerre civile, qui mit plusieurs fois le Royaume en combustion. Il se dit toujours avec la prép. en.
   Rem. 1°. * Le Peuple confond quelquefois combustible avec comestible: "Ce vaisseau est presque tout chargé de combustibles: c'est un grossier barbarisme.
   2°. Combustible ne se dit point des persones. Cependant M. de B... (Hist. d'Angl.) l'emploie assez heureûsement. "Le spectacle de la beauté en pleurs émut vivement le combustible Édouard: l'amour se glissa dans son coeur sous les traits de la compassion. — Le combustible Edouard, pour, Edouard facile à s'enflamer, est sans doute un Anglicisme; mais j'avoue qu'il ne me déplaît pas. Peut-être déplaira-t-il à d'aûtres.

Synonymes et Contraires

combustible

adjectif combustible
Traductions

combustible

combustible, fuelבעיר (ת), דלק (ז), שריף (ת), דֶּלֶקbrandbaar, brandstofκαύσιμοcombustibleгорючийcarburante, combustibileгориво燃料palivobrændstof연료bränsleเชื้อเพลิง (kɔ̃bystibl)
nom masculin
matière que l'on brûle

combustible

[kɔ̃bystibl]
adjcombustible
nmfuel