commentaire

(Mot repris de commentaires)

commentaire

n.m.
1. Ensemble de remarques faites sur une information, sur des propos, sur des événements par les observateurs de l'actualité : La mise en examen du ministre suscite de nombreux commentaires interprétation, observation
2. Exposé qui explique, interprète, apprécie un texte, une œuvre : Un commentaire du « Dom Juan » de Molière analyse
3. (Surtout au pl.) Propos désobligeants, malveillants : Les commentaires vont bon train au sujet de ses voyages bavardage
Pas de commentaire !,
se dit pour éviter de répondre aux questions.
Sans commentaire !,
vous êtes capable de déduire vous-même ce qui doit l'être, je n'ajouterai rien.

COMMENTAIRE

(ko-mman-tê-r') s. m.
Suite de notes et d'explications sur toutes les parties d'un ouvrage.
Cette compilation [livres sibyllins] fut publiée plusieurs fois avec d'amples commentaires, surchargés d'une érudition presque toujours étrangère au texte, que ces commentaires éclaircissent rarement [VOLT., Dict. phil. art. Sibylle.]
J'en connais un dont j'ai lu un commentaire sur Job [BOSSUET, Or. 5]
Aussi ne prétends-je pas vous en faire un commentaire [ID., Hist. II, 2]
Il ne faut ni réflexion ni commentaire [ID., Polit.]
Commentaire perpétuel, commentaire qui suit le texte phrase par phrase. Terme de législation. Explication d'une matière en suivant l'ordre du texte législatif, par opposition au traité où l'on suit l'ordre logique. On dit en ce sens : adopter l'ordre du commentaire. Figurément.
Marquez cet endroit : la suite des événements vous en fera bientôt un beau commentaire [BOSSUET, Hist. II, 4]
La vie d'un écrivain distingué par une très grande originalité est le meilleur commentaire de ses écrits [CARREL, Œuvres, t. V, p. 175]
Familièrement. Cela n'a pas besoin de commentaire, cela n'a pas besoin d'explication. Point de commentaire, se dit quand on veut imposer silence à un inférieur qui s'explique ou se justifie.
Interprétation plus ou moins maligne qu'on donne aux actes et aux discours des autres. Sa conduite équivoque a donné lieu à bien des commentaires.
S. m. plur. Nom qu'on donne à des histoires anciennes ou à des mémoires ainsi intitulés à l'imitation des anciens ; histoires et mémoires où l'écrivain est le principal acteur. Les commentaires de César. Les commentaires de Montluc.
On n'est entré ici dans aucun détail des victoires du roi de Prusse, il les a écrites lui-même ; c'était à César à faire ses commentaires [VOLT., Louix XV, 17]
Alors l'ennui de six mois d'hiver, qui l'aurait retenu sur ces fleuves [la Düna et le Borysthène], lui paraissait son plus grand ennemi, et, pour le combattre, cet autre César y eût dicté ses commentaires [SÉGUR, Hist. de Napol. X, 6]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Montluc a intitulé son œuvre commentaires ce qu'en nostre langue un Commines et après luy un Martin du Bellay voulurent appeller memoires ; car, pour bien dire, sans nous eslongner de nostre vulgaire françois, après avoir recité chaque memorable exploit par luy faist, il apporte tout d'une suite un beau commentaire [PASQUIER, Lettres, t. II, p. 387, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Le latin commentarius, de commentari, méditer (voy. COMMENTER). Espagn. comentario ; ital. commentario. Auparavant on disait comment, du latin commentum.
    Et fist un command là-dessus [les œuvres de Denis l'aréopagite] [CHRIST. DE PISAN, Charles V, III, 13]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • COMMENTAIRE. - HIST. XVIe s. Ajoutez :
    Et en iceulx [souspirs] peult on obtenir plus de grace, d'intelligence et de congnoissance de Dieu et de ses sainctes escriptures, que en lisant les commentaires et escriptures des hommes sur icelles [, Epistre exhortatoire aux Epistres, Nouv. Testam. éd. Lefebre d'Étaples, Paris, 1525]

commentaire

COMMENTAIRE. n. m. Éclaircissements, observations et remarques sur un livre, sur un texte, pour en faciliter l'intelligence. Ample commentaire. Commentaire sur la Bible. Commentaire sur Aristote. Ce livre est si obscur et si difficile qu'on ne peut le comprendre sans commentaire. Les commentaires sur le Code civil.

Fig. et fam., Cela se passe de commentaires, se dit d'une Chose qui est très claire, qui n'a pas besoin d'être expliquée.

Fig. et fam., Point de commentaire, se dit pour imposer silence à un inférieur qui se permet de faire des observations sur ce qu'on lui ordonne ou sur ce qu'on lui défend.

Il se dit encore, figurément et familièrement, de l'Interprétation, le plus souvent maligne, qu'on donne aux paroles ou aux actions de quelqu'un. Voilà comme il a conté le fait ; mais le commentaire ajoute, dit que... Il fait des commentaires sur les actions de tout le monde. On ferait là-dessus un beau commentaire. On fit divers commentaires sur cette action-là.

COMMENTAIRES, au pluriel, est le Titre de certaines histoires écrites par ceux qui ont eu la plus grande part aux faits qui y sont rapportés. Les Commentaires de César. Les Commentaires de Montluc.

commentaire


COMMENTAIRE, s. m. COMMENTATEUR, s. m. COMMENTER, v. a. [Koman-tère, ta-teur, : 2e lon. 3e è moy. et long au 1er, é fer. au 3e.] Commentaire, est une suite d'éclaircissemens, d'observations et de remarques sur un livre, pour en faciliter l'intelligence: Commentateur, celui qui fait un Commentaire: Commenter, faire un Commentaire. "Commentaire sur la Bible: on ne peut la bien entendre sans Commentaire. Cela n'a pas besoin de Commentaire. "Les Commentateurs sont souvent difus; ils expliquent fort au long ce qui n'a pas besoin d'explication. "Plusieurs savans hommes ont commenté Homère, Virgile, etc.
   I. COMMENTAIRES; Histoire, ne se dit que du livre de César et de celui de Montluc, qu'on apèle les Commentaires de César, les Commentaires de Montluc. Dans ce sens, il n'a point de singulier. L. T. — Au figuré, (st. famil.) il se dit, dans les deux nombres, de l'interprétation maligne qu'on done aux discours ou aux actions de quelqu'un. "On feroit là-dessus un beau Commentaire. "Il fait des Commentaires sur tout: on fit bien des Commentaires sur cette parole, sur cette démarche.
   II. COMMENTER, au figuré, est neutre, et signifie, tourner en mauvaise part. On l'emploie, ou avec la prép. sur: "Il commente sur tout: il n'y a point à commenter là-dessus; ou absolument et sans régime. "Il commente un peu, il en dit plus qu'il n'y en a.

Synonymes et Contraires

commentaire

nom masculin commentaire
1.  Propos qui explique un texte.
2.  Interprétation de certains propos.
Traductions

commentaire

commentary, comment, feedbackדרש (ז), הסבר (ז), הערה (נ), פירוש (ז), פרשנות (נ), פַּרְשָׁנוּת, הֶסְבֵּר, הֶעָרָהcommentaar, kritische opmerkingen, opheldering, feedback, opmerkingKommentar, Feedbackcomentario, crónica, reacciónpelaporan, ulasanσχόλιο, ανταπόκριση, σχολιασμόςкомментарий, обратная связьcommento, corredo, feed-backالإفَادَةُ بِالرَّأْي, تَعْلِيقkomentář, odezva, poznámkafeedback, kommentarkommentti, palaute, selostuskomentar, opaska, povratna informacija実況解説, 意見, 論評논평, 피드백kommentar, tilbakemeldingkomentarz, opinia zwrotnacomentário, feedbackåterkoppling, kommentar, reportageการแสดงความคิดเห็น คำวิจารณ์, ข้อคิดเห็น, ผลสะท้อนกลับgeribildirim, yorumbài bình luận, lời bình luận, phản hồi反馈, 注释, 解说词коментар (kɔmɑ̃tɛʀ)
nom masculin
1. remarque sur qqch faire des commentaires
2. explication de texte faire le commentaire d'une poésie
exercice qui consiste à expliquer un texte un commentaire composé sur un texte de Victor Hugo

commentaire

[kɔmɑ̃tɛʀ] nm
(= remarque verbale) → remark, comment
Je n'ai pas apprécié son commentaire de l'autre jour → I didn't like the remark he made the other day., I didn't like the comment he made the other day.
Les commentaires allaient bon train → Everybody had something to say.
(= note marginale) → annotation
(aussi commentaire de texte) (ÉDUCATION)commentary
(RADIO, TV)commentary
commentaire sur image → voice-over