commerçable

(Mot repris de commerçables)

COMMERÇABLE

(ko-mèr-sa-bl') adj.
Qui peut se négocier dans le commerce. Billets commerçables (on dit de préférence aujourd'hui négociables).
Des emprunts en viager, si souvent renouvelés par les besoins insatiables de notre gouvernement, n'auraient pu se réaliser, si ce viager n'était pas devenu un fonds commerçable [MIRABEAU, Collection, t. IV, p. 265]

ÉTYMOLOGIE

  • Commercer ; espagn. comerciable.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • COMMERÇABLE. Ajoutez :
  • Valeur commerçable, valeur marchande.
    Les bois trop jeunes pour avoir une valeur actuellement commerçable, seront estimés d'après leur produit présumé à l'âge où ils commenceront à remplir cette condition, [, Décret du 19 mai 1857, art. 13]

commerçable

COMMERÇABLE. adj. des deux genres Qui peut être commercé, négocié. Il ne se dit que Des effets publics, des lettres de change, etc. Effets commerçables. Billets commerçables. On dit plus souvent aujourd'hui, Négociable.

commerçable


COMMERÇABLE, adj. COMMERÇANT, ANTE, subst. et adj. [Komèrsable, Komèrsan, sante: 2e ê ouv. 3e dout. au 1er, lon. aux deux aûtres.] Commerçable, est ce qui peut être commercé avec facilité: Éfets, billets commerçables. Le commerce des Européens a presque épuisé de proche en proche les richesses commerçables de cette nation, (l' Afrique Occidentale.) Rayn. — Commerçant, qui trafique, qui commerce en grôs. Riche Commerçant.
   Rem. 1°. L'Acad. ne marque Commerçant, ante, que substantif, et ne done point d'exemple du féminin. — On l' emploie aussi adjectivement, et le fém. n'est usité que de cette manière: un Peuple commerçant, les Nations commerçantes.
   2°. Il n'est adjectif et déclinable que quand il est employé absolument et sans régime. Quand il régit la prép. avec, il est participe et indéclinable. "La Martinique mérita d'ocuper les Spéculateurs, et comme agente des autres Colonies, et comme commerçante avec l'Amérique Espagnole et Septentrionale. Rayn. Il falait, comme commerçant avec; mais le goût de la symétrie a fait préférer commerçante, pour faire le pendant d'agente.